Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

shako, sabre et tam-tam - Page 6

  • nom d'une oeuvre d'art : books in boxes (Françoiz Breut)

    Je vous en reparlerai plus en détail lorsque j'en aurai une entre les mains mais voici à quoi ressemblent les books in boxes conçus par Françoiz Breut. Idée originale. Elle voulait comme un coffret pour y mettre des petits livres pour enfants....à suivre..

    @Shako

    Photo date de 2013 à Rennes

    fb1.jpg

    .

  • le nom d'un album : une saison volée (Françoiz Breut)

    J'ai reçu il y a quelques jours l'album "une saison volée" de Françoiz. C'est un bel objet et une réédition à l'occasion des 10 ans de l'album (2015 donc). Hier j'ai commandé Zoo...et bientôt j'aurai une jolie petite boite en carton fabriquée par les petites mains de Françoiz.

    @Shako

    Ma video qui dit tout ou presque rien. Merci Françoiz Breut. Je t'aime


  • nom de la chanteuse : Françoiz Breut

    On en finit jamais de découvrir le répertoire des chanteurs ou teuses qu'on aime. J'avais pas remarqué "mots croisés" sur l'album "à l'aveuglette" sorti en 2008. Malheureusement, je ne crois pas qu'il y ait de vinyle. Ce n'était pas revenu tendance comme aujourd'hui. 

    Je tiens à remercier Nicolas Carof qui disposant du cd a pu me transmettre les paroles. Oh, j'aurais pu tenter de le faire mais c'est souvent fastidieux. Je crois pas qu'il y ait mille lectures de cette chanson "mots croisés"..A  l'époque de "à l'aveuglette", Françoiz Breut s'était vraiment mise à l'écriture...et j'imagine que ça n'a pas dû être simple.

    Dans l'extrait ci-dessous, elle chante en duo avec un mec qui se croit malin !

    @Shako


     

    Je cours après les mots
    Il se cachent et trébuchent
    Se dissipent, s'évaporent
    Refusent de me suivre
    Dans mes propos fragiles
    Tordus, alambiqués
    J'avance dans le vide
    Esquissant à tâtons
    Des idées indomptables
    Des pensées sans façon.

    Et s'ils me mènent nulle part
    Je les laisserai tomber
    Et partirai que si ces mots
    Sont forts que le silence

    Je joue avec les mots
    Même s'ils s'enfuient, indociles
    Comme des être sauvages
    Comme des êtres sauvages
    Je profite du silence
    Pour les poursuivre encore
    Tout au bout de ma langue
    J'apprends à écouter
    Tous ces mots éphémères
    Qui éclairent mes pensées.

    Je cours après les mots
    Et puis tout à coup
    ils prennent la mauvaise porte
    Se perdent dans une impasse
    Je voudrais presqu'enfin
    Les bloquer dans un coin
    Mais ils sont bien trop rebelles
    Pour s'aligner bien en rang
    Ils resteront en suspens
    Jusqu'au fin mot de l'histoire.

  • Nom de l'auteur : Marcel Proust

    Je suis fan de Proust depuis longtemps déjà. Quitte à perdre son temps à l'armée et plutôt que de jouer aux cartes avec mes compagnons de chambrée je lisais et je m'étais relevé le défi de terminer la Recherche. Et j'ai trouvé la Recherche tellement passionnante qu'au bout de trois ou quatre mois, j'avais terminé. Et j'ai eu un Proust Blues...j'aurais tellement aimé que cela dure sans fin.

    Retourné dans la vie civile, je n'ai pas mis longtemps à tout le relire...et depuis je picore. Je prends un bouquin au hasard et je lis quelques phrases. Ma passion pour Rimbaud est la même mais l'approche est différente. Dans une prochaine vidéo, si le cœur vous en dit je vous parlerai du trafiquant d'armes qui par ailleurs abattait les chiens qui s'approchaient trop près de ses peaux de bête.

    @Shako


  • Blague à mes voisins : mes voisins

    Il y a des périodes comme ça où je suis d'humeur badine et j'en profite pour passer de l'humeur aux actes. J'habite un immeuble où on est une petite dizaine de locataires tous aussi peu malins les uns que les autres. Je ne vais pas rentrer dans les détails, je raconte tout dans cette vidéo. Sachez que cette affaire n'est pas terminée et que les premières conclusions que je peux en tirer est que certains sont encore moins futés qu'ils en ont l'air.

    Allez, asseyez vous et rigolez un bon coup. Surtout toi Chloé qui trouve que je ne rigole pas assez dans mes vidéos. 

    @Shako


  • le sursaut européen : le sursaut

    J'ai écrit un texte sur ma vision de l'Europe car j'en ai marre qu'elle soit attaquée de toutes parts à tort et à travers. Alors, excusez moi, je lis mon texte. Si j'étais un grand orateur, ça se saurait ! Citoyens Européens, installez vous confortablement, c'est pas long et j'espère que ça va faire un peu, juste un peu changé d'avis aux eurosceptiques ! 

    C'est l'heure du sursaut Européen !

    N'hésitez pas à laisser des commentaires, si le cœur vous en dit.

    @Shako


     

  • Françoiz Breut, le nom : silhouette minuscule

    Il y a souvent des inédits sur les albums achetés et qu'on ne retrouve pas sur les plateformes de streaming. L'album une saison volée est sorti en 2005. C'est un album culte pour les fans parce qu'il contient des choses comme le ravin ou  km83.

    Cet inédit  que je vous propose aujourd'hui (même si ça date de 15 ans) s'appelle "silhouette minuscule", il est signé Jérôme Minière (jamais très loin quand il s'agit de Françoiz.)..mais je viens de me rendre compte que ce n'était pas Françoiz Breut qui chantait. Je trouvais sa voix un peu bizarre d'ailleurs. Donc la chanteuse est Catherine Debiasio qui chante en du avec Jérôme Minière, du coup je ne sais pas ce que ce titre fout dans cet album.

    Je vous le mets quand même. Il est très emballant.

    @Shako



    podcast

  • Françoiz Breut - à l'aveuglette

    41wldFClOkL._SX355_.jpgSorti en 2008 sur le label Caramel beurre salé (qui est toujours son label actuel), à l'aveuglette est peut-être l'album que j'écoute le moins et pourtant à y regarder de près, il y a quelques titres qui valent le détour. Complètement émancipé de Dominique A (mais j'imagine qu'elle en a marre d'entendre ça), je crois que c'est avec cet album qu'elle s'est vraiment mise à l'écriture. 

    L'album qui compte 14 titres débute sur un instrumental d'une minute et enchaîne sur Terre d'ombre qui est sans doute la meilleure chanson de l'album (avec évidemment les jeunes pousses qui suivent et qui ne demandent qu'à courir). Mais il y à boire et à manger dans cet album. On va dire que c'était un coup d'essai pour Françoiz et quand on voit les albums qu'elle a fait après, on se dit qu'à l'aveuglette n'aura pas été vain. Sinon, la couverture, étrange, doit être d'elle mais je ne la comprends pas trop. On voit une femme avec un visage un peu bizarre...qui semble manger une glace et c'est un perroquet qui est posé sur son épaule ? Désarçonnant. 

    J'ai envie de vous faire écouter " terre d'ombre". 

    Tiens, je croyais que Françoiz Breut n'avait fait que deux télé...et bien non, elle est passée à ce soir ou jamais !

                 

    Voici les paroles...d'elle, pas d'elle, je ne sais pas trop. J'aurais tendance à dire d'elle. 

    Je suis à l'autre bout de la terre et j'ai perdu tous mes repères avec toutes ces formes incertaines griffonnées, se noyant dans les reflets de l'océan l'immensité des continents. De l'avion qui m'emmène traçant des pointillés, la mer houleuse se déchaîne mais je ne la vois plus, de si loin, Même ce grand désordre d'horreurs, de passions. Je préfère flotter dans les airs éviter d'affronter de face l'agonie de notre astre qui crache et s'écartèle. Je suis bien frôlant les stratus, plus hauts que les pieds sur terre, dans la boue, dans la crasse en avalant la tasse. La terre ne fait plus de caprice ankylosée, elle bombe le dos change de visage et se disloque elle se consume à petit feu que faudrait-il enfin pour que les nuages s'amassent que la pluie tout efface que la pluie tout, efface. Que faudrait-il enfin ? Que faudrait-il, enfin ?

    C'est un texte écologique dans lequel la chanteuse est en avion (pas très écolo d'ailleurs)  et ne regrette pas d'avoir quitter le désordre de la terre. Mais il faudra bien qu'elle atterrisse un jour. On a justement besoin de gens comme elle sur notre belle planète bleue.

    @Shako