Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bretagne - Page 2

  • recensement des cabines # 61 - Monterblanc (56)

    Chers lecteurs,

    Avant de vous ennuyer avec une description succincte du petit bourg de Monterblanc (qui se situe un peu au nord de Vannes), je vous offre une petite réjouissance.  Je me suis rendu sur place le 19 avril 2016 sur les coups de midi et j'ai trouvé un quidam qui a accepté de prendre en photos mes clowneries autour de la cabine. Pour changer, j'ai transformé le tout en une petite vidéo. 


    Voilà qui est fait. Bon d'accord, je tombe comme une grosse merde mais il faut savoir que le quidam en question qui m'avait l'air sympathique a profité que j'étais sur le toit de la cabine pour partir en courant avec la chaise et je ne l'ai jamais revu. Je n'ai pas prévenu la Maréchaussée car il a quand même eu la patience de me canarder dans toutes les positions et je ne suis pas du genre à porter plainte pour un oui ou pour un non. Je ne tenais de toute façon pas spécialement à cette chaise pliable qui m'était très chère. 

    Je ne suis resté que dix minutes à Monterblanc, bourg qui possède quelques commerces mais qui n'a pas été fichu de me vendre un sandwich. La boulangère m'a dit que pour ça, il fallait que je me rende au bar-restaurant Le Forban qui se situe près  du camp militaire de Meucon (qu'il faut traverser à nos risques et périls pour se rendre à Monterblanc). 

    Il faisait beau sur le patelin et l'antenne relais pour mobiles (et TNT aussi je crois)  de 53 mètres de hauteur  relayait parfaitement des conversations intéressantes des gens ayant des choses à se dire car en général on n'appelle pas pour ne rien dire. 

    MONTERBLANC19042016 (8).JPG

    Des monterblancais profitaient de ce beau temps et buvaient de l'eau en terrasse du bar l'Escale. Un des trois larrons me regardait de loin. Il est vrai que ça ne se fait pas de prendre des gens en photos à leur insu. Mais qu'il ne s'inquiète pas, je ne suis pas de cette génération internet qui met tout et n'importe qui en ligne. 

    MONTERBLANC19042016 (14).JPG

    Voici le clocher de la chapelle Saint-Pierre, qui n'a rien de particulier. Si ce n'était la maudite antenne, ce serait le point culminant du bourg (à moins que ce ne soit le sommet de la cabine qui est situé sur les hauteurs de Monterblanc). Souvent dans les bourgs, l'église principale est dédiée à Saint-Pierre, comme à Languidic par exemple dans laquelle j'ai dû mettre les pieds près de 900 fois (52*16). Je suis imprégné par Saint-Pierre que je le veuille ou non. 

    MONTERBLANC19042016 (10).JPG

    Saluons l'artiste qui a peint ce transformateur edf, ce qui lui donne évidemment une toute autre allure. Mais je m'intéresse pas aux transformateurs bien qu'ils soient indispensables mais ils ne sont pas en voie de disparition et je n'ai pas vocation à recenser tous les équipements publics. En tout cas, celui-ci est un poste de transformation haute tension 56137 P55 LES ROSEAUX et il y a danger de mort. Il est déconseillé de grimper dessus et d'y installer sa chaise. 

    MONTERBLANC19042016 (6).JPG

    Monterblanc est un village composé de vieilles demeures en pierre mais également de nombreuses résidences et établissements avec une architecture plus contemporaine. Nous ne sommes pas à Priziac mais à 18 minutes de Vannes, une ville économiquement et touristiquement dynamique et cela se diffuse dans les bourgs périphériques. Je n'ai pas grand chose de plus à vous dire, je n'ai pris que peu de photos. Le temps me manquait. Mais que les monterblancaises ne soient pas déçues, cette note est la première avec une vidéo et elle fera donc date. 

    Monterblanc , (56250), Morbihan , maire :  Gérard Guilleron  (liste "Monterblanc est un bourg"), 3200 monterblancais. cabine téléphonique, modèle de Paris, en service. numéro d'appel : 02 97 45 95 86. reportage réalisé le 19 avril 2016 entre 12:35 et 12:55.  météo : beau. Si vous retrouvez la chaise, appelez-moi à la cabine de Carteret (50), celui qui répondra fera suivre. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

    Loïc LT, le 20 04 2016, 23:30 

  • recensement des cabines # 60 Radenac (56)

    Nous sommes le 16 mars 2016, le soleil brille sur le Morbihan et donc sur Radenac, petit bourg se situant quelque part au centre du département, à quelques kilomètres au nord de la fameuse route nationale 24, une voie express de 141 kms et qui est entièrement à 2X2 voies depuis 1994 (et combien je me souviens de cette dernière portion à 2 voies du côté de Brocéliande où il y avait quelques couloirs 2X2 voies hypers dangereux car tous les gens voulaient doubler tous les gens et ses portions étaient courtes et sinueuses). Aujourd'hui, la RN 24 n'est pas à proprement parler une belle route, l'enrobé laisse à désirer mais c'est appréciable de pouvoir y accéder à 2 kms de chez soit que ce soit pour aller à Lorient ou à Rennes. J'ai une longue histoire avec cette route...mes années étudiantes lorsque je remplissais ma BX d'amis lorientais le dimanche soir et les ramenais le vendredi après-midi, et quand j'étais jeune, j'étais un peu fou. Lors de mon service militaire à Saint-Cyr-Coetquidan, on avait acheté un pack de bière et le soir avec des camarades, je ne sais plus ce qu'on voulait faire, toujours est-il qu'un moment, on s'est arrêté sur un de ces petits parkings qu'on trouve sur les voies express et on a repris une bière, on a mis de la musique et comme la RN24 était peu empruntée, on a dansé sur la route et comme on avait une bonne visibilité, on se rangeait quand passait une voiture. 

    Les voies express sont un peu comme des rivières bitumées. Elles séparent l'espace en deux et il faut des ponts pour les traverser. Et comme les affluents se font happer par la rivière mère, les voies express se terminent en se faisant avaler par une autre voie express, en l’occurrence pour la RN 24, par la RN 165 qui part de Nantes et qui file droite et fière vers Brest où elle se jette quasiment dans l'océan Atlantique. La RN 24 prend sa source dans les quartiers ouest de Rennes au niveau du stade de foot. Des géologues ont tenté de trouver exactement le lieu précis où se situe la source mais c'est un sujet qui fait polémique. Nous sommes en Bretagne donc point de péage. Le paysage qui l'entoure est plutôt agréable et varié avec en point d'orgue la traversée de Brocéliande (mais pas vraiment de la forêt qui se situe plus au nord) et il m'arrive quand je suis seul de prendre la sortie Campénéac pour aller me balader dans ces villages empreints de légendes (Paimpont, Beignon...). 

    Il y a une concurrence entre ces deux axes mais moi, du fait de sa proximité géographique, je préfère la route nationale 24 et quand je veux lire un bouquin, je préfère m'installer au bord de la voie express 24 et regarder passer les automobiles et les camions comme autant de péniches et de barques naviguant sur les eaux calmes du Blavet.

    En dissertation de français, on appellerait cela du hors-sujet...mais je suis sur mon blog et je dis ce que je veux. On parlait donc de Radenac lors de ce fameux 16 mars 2016 ensoleillé. J'avais calculé qu'il était possible de m'y rendre pendant ma pause déjeuner à condition de ne pas rester sur zone plus d'un quart d'heure (une demi-heure de trajet). Je savais grâce à un livreur que ce bourg célèbre pour une raison que je préciserai ou pas plus tard disposait d'une cabine. 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Sur cette carte on distingue bien la RN 24 qui contourne Josselin, Locminé et qui finit dans les bras de la N165. Je suis arrivé à Radenac vers les 12:35 et pressé, j'ai tout de suite fait mon boulot de recenseur. Voici donc l'objet et son environnement proche. Pas de quoi pavoiser mais je ne recherche pas la beauté des choses. Notons la présence derrière l'édicule d'un abribus affublé du logo de Groupama comme 80% des abribus du Morbihan. 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Le téléphone qu'on peu appeler au numéro 02 97 22 40 35 ne fonctionne pas mais à Radenac, on en tellement marre d'avoir perdu tous ses commerces qu'on n'est pas mécontent de garder des édifices publics, comme témoins d'un passé plus glorieux. Je suppose des choses car je n'ai parlé à aucun radenacois (car en fait, la cabine va disparaître comme partout et cela aura le mérite de faire perdre un support aux colleurs d'affiches du Front National (parti qui fait de gros scores dans ce bourg, voilà, c'est dit...et je dirais même plus, Radenac est la commune morbihannaise où le FN fait ses plus gros scores). 

    La place de l'église était vide. De toute façon, je n'avais pas de guide portant un joli nom. 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    J'ai quand même vu de loin une radenacoise. Si j'avais eu un peu plus de temps, je serais allé à sa rencontre mais là, je courais dans tous les sens afin d'optimiser mon déplacement. Elle aurait eu sans doute des choses à me dire sur le passé de ce bourg qui compte 1000 habitants (source wikipedia) et qui a aussi la particularité de ne pas avoir connu de variation démographique depuis au moins l'an 1793 (source wikipedia). Radenac est un bourg qui ne se meurt pas, tout au plus stagne-t-il et il semble tenir à ce seuil des 1000 habitants autant qu'à sa cabine et à son distributeur à pains. 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Distributeur à pains :

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Il y a bien un dépôt de pains dans le bourg :

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    ...mais je suppose qu'il n'est pas ouvert tous les jours ou alors il faut considérer le "dépôt de pains" comme le distributeur automatique. En tout cas, les radenacois ne sont pas trop à plaindre parce qu'en plus de disposer d'une cabine, d'un bar, d'une épicerie, d'un salon de coiffure, le bourg possède aussi un magasin : 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Peu de bourgs voire de villes possèdent une boutique sobrement intitulée magasin, or avec un terme aussi vague, on peut s'imaginer n'importe quoi. Que vend-on dans un magasin ?

    J'ai tellement de choses à dire sur ce bourg que je n'arrive pas à faire le tri. Alors, je vais arrêter là en rajoutant une photo où je tire une de ces tronches. Mais comment sourire dans ce no man's land ? Je veux bien faire des efforts mais il y a des limites. 

    recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique, radenac

    Radenac , (56500), Morbihan , maire :  Bernard le Breton  (lutte patronale pour la défense des patrons anarchistes), 1000 radenacois pile. cabine téléphonique, modèle de Paris, hors service. numéro d'appel : 02 97 22 40 35. reportage réalisé le 16 mars 2016 entre 12:35 et 12:55  météo : beau. Plus d'info sur 36 15 RADENAC. Ah, non, y'a aussi un site ici

    Loïc LT 

     

  • recensement des cabines # 59 Plougoumelen (56)

    Cet après-midi, un collègue de boulot qui affirmait que je m'étais dévergondé me fit part alors que je passais dans son bureau afin d'accéder à un autre qu'il était passé récemment devant une cabine téléphonique située rue du Kenyah sur la commune de Plougoumelen, dans une zone industrielle longeant la RN165, la voie express qui va de Nantes à Brest et qui surtout passe à Lorient. Divine surprise. Je restais sur une déception lors de la pause-déjeuner et donc dès avoir quitté l'entreprise, je me suis rendu sur zone muni de tout l'équipement : appareil photo, Kabino, smartphone, mon corps, ma bagnole etc. 

    plougoumelen, cabine téléphonique

    Je n'ai pas mis longtemps à trouver la chose. Mon collègue se demandait à juste titre ce qu'elle foutait là et je confirme. Il semble que les Méchants se concentrent sur les cabines des bourgs et oublient celles qui sont situées dans des endroits improbables, genre au bout des zones industrielles où tout est tellement moche que la laideur de la cabine ne saute pas aux yeux et que donc son démantèlement n'est pas une priorité. Peut-être que ce sont sur ces endroits que je dois concentrer mes derniers efforts. 

    plougoumelen, cabine téléphonique

    J'adore ces endroits péri-urbains où l'esthétisme n'a aucune importance. Seule l'activité économique compte et les communes se gardent bien de créer des parterres ou de planter des arbres. Ce serait inutile, quand les gens viennent visiter Plougoumelen, il y a peu de chance qu'ils viennent se balader par ici (d'ailleurs, je me demande pourquoi mon collègue passait par là). J'en reviens toujours à Stéphen Shore et Raymond Depardon, photographes des non-lieux, des périphéries mais dans cette zone, j'avais le sentiment d'être dans une photo de l'un ou l'autre. 

    Kabino, lui, peu importe l'environnement, il est content de présenter la cabine. 

    plougoumelen, cabine téléphonique

    Il s'agit d'une cabine "modèle de Paris". La plupart de ses vitres sont cassées et le téléphone ne fonctionne pas. Par contre, c'est la première fois que je vois ce type de téléphone. On dirait un téléphone dernier cri (beaucoup de plastique) et je pense donc qu'il a été mis en place (ou en a remplacé un autre qui ne fonctionnait pas) aux alentours des années 2000). 

    Si j'avais dû rester une journée sur place, je crois que je me serais amusé à épuiser l'endroit. C'est un vieux rêve que j'ai et dont je parle parfois (référence à Perec) : rester dans un lieu quelconque et le photographier de toute part, écrire tout ce que l'on voit, tout ce qui s'y passe, faire des rencontres et vider l'espace de tous ses mystères. On peut écrire 600 pages et plus là-dessus, Yann Moix ne m'impressionne pas et pas tout dire parce que c'est impossible mais par la photo, les écrits, les rencontres et les sensations que l'on garde, partir en ayant le sentiment d'avoir violer une zone. Puisque la littérature a tout dit des relations humaines, il est temps qu'elle s'attaque aux lieux mais pas les lieux où les gens aiment se balader mais ces lieux qui sont la matière première de notre société de consommation. Je ne dis pas qu'en évoquant un lieu, il faille occulter l'être humain, non mais il faut l'évoquer de par son rapport à ce lieu. J'ai vu ce soir un chauffeur routier garer son camion car il y avait non loin de la cabine, un parking de poids lourds. Il est resté un quart d'heure dans son camion (transports TRM, transports Rapides du Maine, société basée à Laval, 93 boulevard Galilée à gauche sur la photo) , puis une voiture s'est garée devant. Il est descendu de son camion, a fait un bisou à une dame et ils sont partis. Elle était venue chercher le camionneur qui partage sa vie (ou peut-être a-t-il une maîtresse dans toutes les villes où il s'arrête). Il ne m'a manqué que peu de courage pour aller vers eux et de les questionner poliment sur leurs habitudes à cet endroit. 

    plougoumelen, cabine téléphonique

    J'ai dit que j'aurais aimé rester plus longtemps pour tenter de saisir l'essence de ces lieux où les gens ne font que passer si ce n'est pour ceux qui vont au bar restaurent Le Kenyah. Je ne sais pas ce qui vaut cette enseigne mais elle est sans doute surtout fréquentée par les employés qui bossent sur la zone..

    plougoumelen, cabine téléphonique

    ...genre, par exemple, ceux qui vendent des camping-cars à Narbonne Accessoire (qui fait partie du groupe Bretagne Sud Loisirs, concessionnaire pour les marques Pilote, Chausson et Autostar) ou ceux qui bossent dans d'autres bâtiments plus discrets ou alors les gens qui bossent aux brûleries d'Alré, un torréfacteur un peu connu dans le Morbihan et qui a son siège pas loin de la cabine aussi :

    plougoumelen, cabine téléphonique

    Après, je suis évidemment allé dans le bourg mais le cœur n'y était plus. Il était resté dans cette zone commerciale. Plougoumelen ressemble à tous les bourgs bretons typiques mais il est quand même plutôt en haut de l'échelle si l'on considère ses chaumières et maisons en pierre qui sont en harmonie avec les constructions contemporaines. C'est le genre de bourg qui dispose de beaucoup de thunes au regard des entreprises se situant sur son territoire et qui doivent donc verser je ne sais plus quelles taxes à la commune. Je me suis arrêté devant une boîte à livres et j'en ai pris trois : Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot, Ivanhoé de Walter Scott et orient express de Graham Greene (auteur que j'adore). Logiquement, il faut donner le même nombre de livres qu'on a pris mais je n'en avais pas sur moi mais j'ai trop de respect pour les livres et pour l'esprit des boîtes à livres alors je reviendrai très vite avec des livres et pas des vieux, j'en mettrai dix, promis. 

    plougoumelen, cabine téléphonique

     

    plougoumelen, cabine téléphonique

    Plougoumelen , (56400), Morbihan , maire :  Olivier Kilman  (lutte patronale pour la défense des ouvriers libéraux), 2473 plougoumelenistes. cabine téléphonique zc du Kenyah. numéro d'appel : 02 97 29 09 24, hors d'état de nuire. reportage réalisé le 04 avril 2016 vers les 18 heures  météo : variable

    Loïc LT

    plougoumelen, cabine téléphonique

  • recensement des cabines # 58 Priziac (Morbihan 56)

    Je viens de faire le point sur tous mes comptes rendu foireux et je suis surpris de constater que je n'ai pas fait celui de Priziac, bourg qui se situe quelque part dans le nord du Morbihan et que j'ai visité le 30 janvier 2016 (le même jour, j'ai fait Gusicriff, Langonnet, Plouray et Roudouallec et je les ai tous zappés aussi, ce qui me rassure quant au fait que je vais peut-être pouvoir atteindre les 100 cabines - parce qu'à partir de maintenant, ça va devenir très difficile d'en prendre d'autres).

    Donc Priziac me tient à cœur, c'est donc par ce bourg que je vais commencer concernant cette journée du 30 janvier. Il me tient à cœur pour des raisons sentimentales et même si ce blog n'est pas un journal intime, je m'autorise à vous dire que c'est à Priziac que j'ai donné mon premier rencard à ma future femme. Pour l'anecdote, il y avait une autre fille à Priziac qui me plaisait (mais c'était avant) mais elle trouvait que j'avais un trop gros nez, le menton en galoche et les oreilles décollées. Voilà pour la séquence intime. 

     

    Priziac

    Donc, je suis arrivé à Priziac en fin d'après-midi et je n'ai pas mis longtemps à trouver l'édicule et j'ai pas mis longtemps non plus à trouver un être humain pour me prendre en photo. De mémoire, je crois que c'est une enseignante de l'école devant laquelle est située ladite cabine qui m'a mis dans la boite. 

    Priziac

    J'étais vêtu de mon uniforme de recenseur à savoir : paire de campers (100€ chez Bessec), Jean coupe straight 85% coton, 2% élasthane (acheté chez Célio Lanester), pull marin  St-James, 90€ (achat dans un magasin Saint-James à Concarneau) et paletot de je sais plus chez qui mais que j'aime bien. Je crois qu'il pleuvait d'où la médiocre qualité des photos dont le viseur se prenait plein de gouttes humides. Comme la dame était très aimable, elle m'a informé ensuite qu'elle pensait qu'il y avait une cabine près de l'étang du bel-air. Chouette, j'adore faire d'une cabine deux coups. En attendant, une corvée m'attendait : prendre quelques photos du village. Je me suis toujours dit et il était communément admis parmi mes collègues lorsque je travaillais au Faouët que Priziac était un bourg particulièrement hideux. Ceci dit, méfions-nous des évidences. Souvent, c'est dans la laideur qu'on trouve les choses les plus belles (et ce n'est pas Lévinas qui me contredira). 

    Comme je ne suis pas le centre du monde, voici quand même la cabine sans le gugusse :

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    En général, je ne prends pas les églises sauf celles dédiées à Sainte-Ernestine de Louvois. Donc, voici l'église dans laquelle une poignée de tartufes (vieux français pour dire pèlerins, j'aime bien me compliquer l'écriture) se rendent lorsque le curé donne une messe quand le cœur lui en dit. La Talbot blanche qui est garée devant, c'est la mienne. Coucou Talbot !

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Voici l'avenue principale de Priziac. Je ne sais que dire, d'un côté je lui trouve un certain charme (avec ses poteaux edf et ses fils qui se touchent, ses commerces et habitations mitoyens fermés sauf un ou deux) et d'un autre côté, je la trouve moche mais c'est le genre de cliché à la Stéphen Shore que j'apprécie et que je serais bien capable de faire agrandir et encadrer. C'est mon côté paradoxal : je ne vois pas l'intérêt d'orner les murs de sa maison de choses belles. C'est trop évident, trop convenu. Il s'agit de la rue Albert Saint-Jalmes (à ne pas confondre avec Saint-James, la marque de mon tricot 100% laine, à laver à la main de préférence avec une lessive laine agréée Woolmark)

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Il y a d'ailleurs un bar qui s'appelle le St-Jalmes. Est-il fermé ou fermé définitivement ? Quelques recherches me font dire qu'il est ouvert mais personne n'a donné d'avis sur le service. Mais je vais arrêter de parler de choses qui ne me mènent nulle part. Le jour où j'y rentrerai boire une bière, Mélenchon sera président. 

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Je ne peux pas ne pas placer ici cela :

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Bon, puisque la dame a dit qu'il y avait une cabine près de l'étang du bel Air, allons sur zone et espérons....et exultons !

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    La cabine est dépourvue de téléphone mais rien n'interdit les gens de s'y mettre à l'abri pour téléphoner via leur téléphone cellulaire Itineris (à condition qu'ils n'oublient pas de déplier l'antenne parce que l'habitacle en alu des cabines peut empêcher les ondes de traverser comme il faut). C'est l'occasion d'admirer ce lac qu'une légère brume enveloppait lui donnant quelque chose de fantasmagorique. Vous voyez qu'il ne faut pas se faire d'à priori (adjectif invariable). La Bretagne intérieure est riche et même ses bourgs les moins pimpants cachent des surprises.

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Priziac (ou Priziac-les-Eaux), (56320), Morbihan , maire :  Dominique Le Nivinen  (liste  de naissance) 999 priziacois. cabine téléphonique au centre ville. numéro d'appel : 02 97 34 63 53, cabine près de l'étang dépourvu de téléphone. reportage réalisé le 30 janvier 2016 ( arrivée à 16:37, départ à 16:56 ) météo : couvert, crachin.

    Loïc LT, le 02 04 2016

  • recensement des cabines # 57 Bieuzy-les-Eaux (56)

    Chers amis, 

    C'est avec regret que je constate que les Méchants sont passés à la vitesse supérieure et comme mon vrai métier n'est pas recenseur, je ne peux pas aller à leur rythme. Eux, ils ne font que ça, ils se lèvent le matin avec un objectif de cabines à démonter. Ils aiment ça, c'est une vocation. Petits déjà, ils rêvaient de démonter des cabines. Alors que moi, c'est un délire et j'ai un métier qui ne me laisse que trop peu de temps pour parcourir le Morbihan. Mais tant que j'aurais la certitude qu'il reste ne serait-ce qu'une cabine dans mon département, et bien où qu'elle soit, aux confins des Montages Noires ou en lisière de la forêt de Lanoué, j'enfourcherai ma Talbot et n'hésiterai pas s'il le faut à enclencher la cinquième. 

    Voilà, sachez que j'irai jusqu'au bout de mon délire dussé-je tomber sur le camion des Méchants et en crever les pneus.

    Mais, rassurez-vous, j'ai encore pas mal de comptes rendus à écrire en stock, des très vieux même, si vieux que je ne sais pas ce que je vais trouver à en dire. ll va falloir que je débloque comme j'arrive à le faire certains soirs de pleine lune. Aujourd'hui, je vous fais visiter Bieuzy, bourg que j'ai inventorié le même jour que Malguénac et Rohan, c'est à dire le samedi 26 mars 2016. Ce fut d'ailleurs le premier bourg de cette après-midi pluvieuse et triste comme la porte de la cave de Berloch qu'on ne peut atteindre que si on est muni d'une fossile. 

    Bieuzy

    Je suis arrivé à Bieuzy en tout début d'après-midi. Il pleuvait sur le Talbot comme il pleuvait sur la ville. Ô bruit doux de la pluie Par terre et sur les toits ! Pour un recenseur à l'abri, ô le chant de la pluie ! 

    Il n'y a pas de cabine à Bieuzy, il y a juste un téléphone public à l'abri devant la mairie. J'ai noté sur mon agenda les informations techniques mais il est en bas et j'ai la flemme d'aller le chercher. 

    Bieuzy

    J'ai remarqué que ce sont souvent les téléphones qui ne sont pas dans des cabines qui sont les mieux préservés. Il doit y avoir une raison à cela (les gens préfèrent s'acharner contre les hideuses cabines que contre les téléphones sans cabine qui sont moins visibles aussi). Donc, ce téléphone répond au numéro suivant : 02 97 39 47 52. Pas vrai, Kabino ?

    Bieuzy

    Mais je suis un peu dur avec Kabino. Avant de se faufiler sous le combiné, mon fidèle compagnon vous présentait avec beaucoup de joie l'appareil susdit :

    bieuzy

    C'est sûr qu'il le fait mieux que moi :

    BIEUZY 260316 (14).JPG

    Dire que cette maison symbolise le bourg serait exagéré mais je me donne le droit d'exagérer. Imaginez donc : un jour de pluie en Bretagne intérieure, des maisons aux crépis décrépis. Il faut du courage pour prendre certaines photos !

    BIEUZY 260316 (7).JPG

    Souvent les vitrines des anciens commerces sont ornés de beaux rideaux, tellement beaux que l'on s'embête à les nettoyer régulièrement car en général ils sont plutôt propres. Je ne suis pas peu fier de constater que j'ai recensé tous les bourgs présents sur les panneaux. 

    BIEUZY 260316 (15).JPG

    J'ai visité ce bourg que le Blavet traverse et qui à ce titre  dispose d'un petit port  (il y a de jolis endroits mais je n'aime pas montrer les jolis endroits) et un moment, je suis tombé nez à nez devant le hangar d'un brocanteur. La brocante s'intitule la chaumière et ressemble à tout sauf à une chaumière. 

    BIEUZY 260316 (25).JPG

    A l'intérieur, étaient entassés surtout des meubles style Henri XVI et d'autres vieilleries intéressantes mais c'est sur cette chose que je me suis arrêté : 

    BIEUZY 260316 (22).JPG

    Le type le vendait 200€ mais j'ai négocié et suis parti avec pour 150. A ce jour, je n'ai toujours pas réussi à le brancher sur ma box. Mais je ne désespère pas. En tout cas, si vous passez par Bieuzy (gps : 47° 59′ 00″ Nord 3° 03′ 46″ Ouest), arrêtez-vous dans ce boui boui, tous les prix sont intéressants et il y a toujours moyen de négocier. 

    Ce sera tout pour Bieuzy, à ne pas confondre avec Bieuzy-Lanvaux, joli bourg que je traverse le matin pour aller au boulot (entre 8:48 et 08:51, si j'entre à Bieuzy-Lanvaux à 8:53, je suis mal, je suis obligé d'enfreindre la loi. A bon entendeur salut !). 

    Bieuzy (ou Bieuzy-les-Eaux), (56310), Morbihan , maire :  Léon Quillère  ( liste de course) ) 760 bieuzyates. téléphone public à carte (qui fonctionne parfaitement viens-je de voir dans mon agenda. numéro d'appel : 02 97 39 47 52. reportage réalisé le 26 mars 2016 ( arrivée à 12:17, départ à 12:53) météo : mauvaise. 

    Loïc LT

  • recensement des cabines # 56 Malguénac (56)

    A la base, ce blog était avant tout littéraire mais la longueur du bouquin de Yann Moix étant ce qu'elle est, je ne veux laisser l'endroit en désuétude (on a vite fait de perdre ses 3 clients -) et continue donc les comptes rendus de mes visites dans ces bourgs pourvus de cabines téléphoniques. La littérature reviendra et alors l'audience diminuera. Qu'importe. Aujourd'hui, je vous emmène à Malguénac, bourg où je me suis rendu le 26 mars 2016, c'est à dire le même jour que Rohan. 

    malguénac56.jpg

    L'ami d'un artisan qui bossait sur les lieux m'avait fait part il y a quelques mois qu'un habitant de Malguénac avait installé sur sa terrasse une cabine qui selon lui servait de serre. Il l'a voyait depuis son chantier et je le remercie encore d'avoir pensé à m'en parler. Je vais faire les choses à l'envers parce qu'avant de trouver cette improbable cabine, j'ai beaucoup tourné dans le bourg et constaté qu'il n'y avait plus de publiphone public. La dernière chance était donc de retrouver cette cabine privée. Comme je ne la trouvais pas, j'ai appelé l'artisan en question qui m'a aiguillonné et en cinq minutes, après avoir garé ma Talbot sur un chantier interdit au public, j'ai marché un peu sur l'herbe verte et trempée et suis tombé sur ce curieux spectacle :

    MALGUENAC260316 (20).JPG

    On constate donc que cette cabine ne sert pas de serre. Elle semble contenir une cage à piafs et tout un merdier indéfinissable, tout comme d'ailleurs l'ensemble de ce qu'on ne peut plus appeler une terrasse. Mais je suis trop dur car sans ce particulier, je serais venu à Malguénac pour rien. Grâce lui soit rendue. Avant d'avoir découvert cette étrangeté, j'avais eu le temps de faire le tour du bourg et de prendre quelques clichés. Prenons cette deudeuche immatriculée dans je ne sais quel pays. Je n'ai pas pris la peine de regarder ce qui était écrit sur le carton (il pleuvait des cordes et je ne voulais pas sortir de ma caisse). A priori, je dirais qu'elle est à vendre. 

    MALGUENAC260316 (4).JPG

    Voici une vue d'ensemble du centre-ville, semblable à tant d'autres. Je suis rentré dans Le Relax Max pour demander à l'aubergiste s'il avait connaissance d'un particulier qui possédait une cabine sur sa terrasse mais ça ne lui disait rien. Je lui ai gentiment répondu que ce serait dommage que je sois venu ici pour rien. Encore un qui a dû me prendre pour un fou (ah non, c'était une femme, ça me revient).

    MALGUENAC260316 (29).JPG

    Pour une fois, au lieu de vous montrer des rues qui se ressemblent toutes, allons faire un tour en périphérie afin de contempler la Bretagne moderne, la Bretagne du futur. Je peux vous dire que centre Bretagne ou pas, ça construit aux entournures et qu'on ne fait pas dans la demi-mesure. 

     

    MALGUENAC260316 (25).JPG

    MALGUENAC260316 (23).JPG

    Le chantier de cette maison a l'air en suspens. Cette imposante baraque trône au milieu d'une cité où toutes les maisons sont contemporaines, avec toits arrondis, baies imposantes et tout ce qu'il faut. Plein de raisons font qu'un chantier s'interrompt. Je ne vais faire aucune suppositions, ça n'aurait aucun intérêt. 

    MALGUENAC260316 (15).JPG

    Et dire que tous ces "bobos" (pardon, j'ai pas pu m'empêcher) sont obligés d'envoyer leurs enfants dans cette école dont l'architecture date des années 50. Je pense que cette plongée dans le passé doit leur faire grand bien. 

    MALGUENAC260316 (14).JPG

    Malguénac, (56300), Morbihan , maire :  Dominique Guégan (liste : à définir ) 1780 malguénacois. cabine "modèle de Paris" privée. reportage réalisé le 26 mars 2016 ( arrivée à 13:17, départ à 14:43), météo : hideuse. 

    Loïc LT 

    MALGUENAC260316 (19).JPG

  • fin de périple (06/07 février 2016)

    Après avoir quitté Langoëlan, je suis passé par Séglien et Locmalo.... mais ces deux bourgs étaient dépourvus de cabines. Bon, ne soyons pas trop sectaires, libérons-nous des contraintes ! Voici quelques photos de ces deux patelins acabines (néologisme sur le modèle de apatride). Les patelins acabines méritent quand même d'être cités même si je ne peux pas leur dédier une note entière. 

    Séglien :

    DSC03203.JPG

    Locmalo :

    Le brouillard était épais, on n'y voyait pas à cinq mètres. 

    DSC03226.JPG

    Ensuite, pour retourner chez moi, je suis passé par le bourg de Persquen, déjà recensé mais  je me suis arrêté histoire de humer l'air des lieux. Deux gentilles dames m'ont pris en photo devant la cabine téléphonique qui trônera un jour dans mon jardin dussé-je la voler. A Persquen, on a peu de risque de se faire surprendre !

    PERSQUEN 07 02 16 (1).JPG

    Comme j'avais encore un peu de temps, l'idée m'est venue de me rendre dans le village où vécut mon grand-père avant d'emménager dans le bourg. Evidemment, ça ne dira rien à personne mais je tenais à ce que cela soit ici. Le village s'appelle Kercher et le corps de ferme que mon grand-père louait n'est pas en ruine mais ne semble pas occupé toute l'année. 

    PERSQUEN 07 02 16 (10).JPG

    Je crois savoir, comme souvent dans la Bretagne intérieure que la maison est habitée par des anglais mais en tout cas, pas en ce moment. Lorsque j'y venais en vacances, il n'y avait pas d'herbe devant la maison. Pour le reste, rien n'a vraiment changé. J'imagine que plus loin devant la maison, il y a toujours ce chemin ombragé et caillouteux que mon grand-père empruntait pour aller cultiver son jardin. C'était un endroit humide où poussait du cresson. 

    PERSQUEN 07 02 16 (12).JPG

    Et puis, je me souviens très bien de cette grange à droite de la maison et d'un muret sur lequel je me revois en train de marcher. Bon, et sur la photo ci-dessus, on distingue une échelle de couvreur sur un toit. Toute cette partie du corps de ferme ne manque pas d'allure. 

    PERSQUEN 07 02 16 (13).JPG

    Je ne m'attendais pas à finir ce périple solitaire dans cet endroit ô combien symbolique. Quel bilan tirer de tout cela ? La mort de Beauchamp est-elle pure fiction ou est-elle réalité ?  J'en saurai plus le lendemain...et que me reste-t-il de tous ces bourgs : des images fortes et malgré la sinistrose qui s'en dégage, quelque part la promesse d'un bel avenir. J'y crois vraiment.  Ces bourgs ne mourront pas...je n'irai pas dire qu'ils finiront pas servir de refuges mais je pense que  quelque chose va se passer qui va surprendre tout le monde. Toutes les projections qu'on fait sur l'avenir s'avèrent souvent fausses. Allez savoir, peut-être que ces environs ne seront pas contre accueillir l'aéroport que les nantais ne veulent pas (un brin ironique sur ce coup-là).  Il n'y aura plus de cabines téléphoniques mais j'ai la conviction qu'un bourg peut survivre sans cabine, ce ne sera pas facile au début mais les gens sauront s'adapter...et désolé à ceux qui s'y reconnaîtront de ne pas m'être arrêté à Lescouët-Gouarec...

    Voici pour les puristes, le parcours depuis Rostrenen.

    locmalo,séglien,persquen, rostrenen

    Le soir, je suis rentré, j'ai allumé le feu, me suis lavé (ce que je n'avais pas fait depuis 48 heures) et j'ai mangé une pizza avant de m'endormir avec plein d'images en tête.

    fin de périple. 

    Loïc LT, 24/03/2016

  • recensement des cabines # 52 Kergrist-Moëlou (22)

    dimanche 07 février 2016 (13ème bourg du périple)

    Alors comme ça, au lieu d'aller directement à Rostrenen, je suis remonté vers le nord pour me rendre à Kergrist-Moëlou ? Je me demande plus d'un mois après ce périple si je suis la même personne. En tout cas, les détails bouton droit des photos sont formels. J'ai fait un détour par Kergrist-Moëlou avant d'aller à Rostrenen. 

    kergristmoeloumap.jpg

    J'arrive sur zone à midi, l'heure de l'apéro. Il fait toujours aussi beau et c'est toujours l'hiver. Au printemps, les photos des recensements seront plus verdoyantes mais il faut vivre avec les saisons. Et il y a de belles photos à prendre en hiver aussi. Regardez cet arbre dénudé et ce ciel bleu pâle, je trouve qu'il y a quelque chose qui parle aux hommes, je ressens les ondes mobiles et hertziennes qui traversent les paysages, c'est magnifique. 

    kergrist-moëlou

    J'ai eu un peu de mal à trouver la cabine de ce charmant village. Ils auraient voulu la cacher qu'ils n'auraient pas mieux fait. Elle est accolée à un bâtiment en face de la mairie et elle détonne un peu dans cette ambiance minérale. D'un point de vue strictement esthétique, son retrait ne sera pas une grosse perte mais cette commune qui a longtemps été administrée par des maires communistes a peut-être du mal à se séparer d'un symbole du service public. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (5).JPG

    Je me suis pris en photo devant mais pourquoi n'y suis-je pas rentré pour relever le numéro et voir si elle fonctionnait ? Plus d'un mois plus tard, je suis incapable de le dire. Il y avait pourtant bien un téléphone à l'intérieur mais certaines photos me font douter quant à la présence des panneaux de FT, ce qui m'aurait découragé. Ceci explique peut-être cela. Je peux juste dire une chose : c'est un appareil à carte. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (39).JPG

    Par ailleurs, le bourg est de ce genre-là, c'est à dire coquet comme tout. Pas âme qui vive dans les rues, Kergrist-Moëlou était à moi. J'aurais pu courir tout nu autour de l'église que personne n'aurait rien vu. Après coup, on regrette de ne pas avoir osé faire certaines choses. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (6).JPG

    Ça monte pour atteindre la chapelle Notre-Dame, il faut signaler quand même qu'on se situe en altitude (262 m). Vous pouvez rire mais pour la Bretagne, c'est déjà pas mal. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (17).JPG

    Sur cette photo de traviole, vous avez l'ensemble des commerces du bourg, c'est à dire le refuge, un bar-restaurant et puis plus loin un dancing. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (14).JPG

    Ah non, je me suis trompé, il y a ça aussi à la sortie du bourg :

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (42).JPG

    Je reviens quand même sur le dancing qui mérite qu'on s'y arrête. Guinche-t-on toujours là-dedans le dimanche après-midi ou entre-t-on en transe sur de la techno le samedi soir jusqu'au petit matin ? Je pose la question mais je ne peux y répondre. En tout cas, je n'ai jamais vu pareille entrée de discothèque. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (21).JPG

    Je viens juste de m'apercevoir que ce dancing avait un nom : les mimosas. C'est joli, engageant et c'est tout à l'honneur de ce petit bourg de disposer d'un endroit pour s'éclater. Sinon, et bien, comme dans tous ces villages, j'ai eu le droit à quelques enseignes désuètes. C'est obligatoire dans un village de centre-Bretagne, sinon t'as une amende.

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (4).JPG

    On ne va pas finir sur cette enseigne qui ne vendait que de la bière Corona. Voici un if qui est plus vieux que la chapelle stipule l'écriteau. Il aurait 700 ans, c'est à dire qu'il a été planté bien des siècles après la décapitation de la mère Tréphine. Pourquoi les ifs ont-ils souvent le tronc creux de la sorte ? Je pose une question mais je ne peux y répondre (et Lévinas non plus).  En tout cas, jardiniers amateurs, je vous déconseille d'en planter, je pense que la croissance est lente et que comme tout être humain, vous pouvez au mieux atteindre les cent ans. 

    KERGRIST MOELOU 07 02 16 (22).JPG

    Kergrist-Moëlou, (22110), Côtes-d'Armor , maire : Martine Connan ( liste : les divas du dancing ) , 651 administrés. reportage le 07 février 2016 ( arrivée à 12:02, départ à 12:26), cabine "modèle de Paris" à carte. météo : beau. direction Rostrenen si tout se passe bien. 

    Loïc LT  

  • Martine fait de la bicyclette...au Faouët

    Il y a quelques années, un type de Lannion s'était aperçu par hasard que les marches que l'on voit page 9 dans Martine fait de la bicyclette ( dessin de Marcel Marlier, belge évidemment) sont la copie conforme des marches de l'escalier de Brélévenez, bien connu des lannionnais. Cela créa une petite sensation dans cette ville du Trégor et j'avais trouvé étrange que personne ne s'en était rendu compte tant d'années après la sortie du livre (1971). 

    Martine fait de la bicyclette, lannion, eccalier de brélévenez

    Et bien, aujourd'hui, je suis en mesure de ne pas être certain de supposer que dans ce même volume de Martine, que les halles que l'on voit page 13 sous lesquelles se déroule un marché et où Martine est fière de montrer son nouveau vélocipède à ses amis sont les halles du Faouët dans le Morbihan. Ce ne sont pas les halles en elles-mêmes qui m'y font penser (encore que) mais ce sont les maisons au fond qui ressemblent à celles qui existent encore aujourd'hui (qui sont surtout des commerces comme le Central Bar et un institut de beauté). Il se trouve que je connais très bien Le Faouët, puisque j'y ai travaillé quelques années dans un cabinet comptable et puis, excusez du peu, c'est le bourg où j'ai rencontré ma future femme. 

    J'ai pas mal de photos du Faouët mais aucune prises dans l'angle qui pourrait prouver mes dires. La prochaine fois que j'y vais (à la crêperie la Sarrasine, va sans dire), je m'occupe du problème. Comme ça, les costarmoricains feront moins leurs malins ! Enquête à suivre donc !

    Martine fait de la bicyclette, le faouët, les halles

    Loïc LT

     

  • recensement des cabines # 51 Sainte-Tréphine (22)

    dimanche 07 février 2016 (12ème bourg du périple)

    Après Corlay, j'avais programmé de me rendre à Kergrist-Moëlou avant de redescendre vers Rostrenen et puis enfin rejoindre la civilisation (je veux dire le Morbihan), mais un moment, je suis tombé sur un panneau qui m'a interpellé : Sainte-Tréphine. Par miracle, j'ai réussi à choper une connexion internet et j'ai appris que Sainte-Tréphine était une commune à part entière, peuplée de seulement 200 contribuables mais commune quand même. Je me suis laissé tenté par ce joli petit nom fleurant bon la Bretagne profonde et pourtant peu convaincu que l'endroit dispose de l'objet qui nous intéresse. 

    googlemapsaintetrephine.jpg

    Mais c'est à croire que les dieux de la téléphonie étaient avec moi puisque ce bourg niché au milieu de nulle part, perché à 160 mètres d'altitude, oublié de la République et des camions de surgelés dispose d'une cabine en bonne et due forme. Je ne me souviens plus si l'appareil fonctionne (je n'en étais plus là) mais par contre j'ai le souvenir d'un sentiment de quiétude et de relâchement. J'ai discuté avec un riverain qui jardinait sur la chaussée fraîchement enrobée  mais je n'ai aucun souvenir du contenu de la discussion si ce n'est qu'il m'apprit qu'il avait entendu sur la TSF qu'un meurtre avait été commis le matin même à Saint-Nicolas-du-Pélem. Sans plus de précision, cette information m'a laissé de plomb bien que je ne souhaite pas la mort des gens. Autrement, je crois qu'on a parlé de choses consensuelles et de la difficulté de faire pousser des légumes dans du goudron. enfin bon autant de sujets qui évitent toute envie de s'en prendre aux mains. Une chose est certaine; nous n'avons pas évoqué le philosophe Emmanuel Lévinas, celui-là même qui a proféré un jour alors qu'il sortait de sa douche :

    L'Autre n'est authentiquement autre que s'il n'est pas que ce qu'il est, s'il déborde sa définition dans l'être

    J'ai erré autour de la cabine, me suis pris en photo, je n'étais pas pressé. Le ciel était bleu et le matin plein de promesses. 

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (3).JPG

    Faut-il que les organisateurs pensent qu'il y a du passage dans ce village de 200 habitants (dont 80% de retraités et une bonne partie qui vit dans des hameaux) pour venir coller des affiches ici ? Donc, on nous signale un fest-noz à Mur-de-Bretagne le samedi 06 février et un autre à Lanrivain le 30 janvier. Les deux étaient passés mais qu'importe c'est la démarche même qui m'étonne. 

    La cabine est accolée à la mairie du village tenue de main de maître par Georges Galardon, qui, m'informe Google serait le pdg de Triskalia, une grosse coopérative bretonne (mais pas candidat aux primaires du RPR).

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (9).JPG

    A part cet habitant avec qui j'ai discuté avant de partir, je n'ai vu personne alors j'ai dû me prendre en photo devant la cabine du bourg de Sainte-Tréphine qu fut l'épouse de Conomor (VIème siècle après le trouduc), un sentimental ayant horreur du sang mais qui l'a décapita. Elle a ensuite été ressuscitée par Saint-Gildas (on nous signale pas si elle avait récupéré sa tête) et a même pu donné naissance à un fils nommé Trémeur (dont il existe encore aujourd'hui des descendants à Radenac). 

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (4).JPG

    Les rues de Sainte-Tréphine serpentent autour de l'église portant le même nom (et qui contient en son sein également la chapelle de Saint-trémeur (si vous avez tout suivi, vous savez qui c'est). 

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (14).JPG

    Je n'ai pas arpenté le bourg car je n'avais pas trop le temps, cette halte étant imprévue mais de la chapelle, j'ai pris le temps de m'imprégner de l'esprit des lieux, encore marqué par le triste destin de Shirley-Monica Tréphine que son mari décapita sur la place publique encore dépourvue de cabine téléphonique. Un bourg ne se remet pas d'un tel drame même des siècles plus tard. Il faudrait presque que l'Etat verse une pension à vie à tous ces habitants encore inconsciemment sous le choc. 

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (7).JPG

    L'église Sainte-Tréphine contient d'ailleurs les reliques de Shirley-Monica, présentes dans un sarcophage. Par ailleurs et pour achever le lecteur, j'informe que Saint-Trémeur dispose également d'un sarcophage dans l'enclos accolé à la chapelle. Mais moi, je n'avais que faire de ces légendes et tournoyais autour de cette maudite cabine qu'on peut joindre au numéro  02 96 29 56 24. Toujours la même question et encore plus dans un patelin de 200 dépressifs ; depuis quand la sonnerie n'a pas retenti ? Voici quand même une photo de cette fameuse chapelle chargée d'histoire :

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (19).JPG

    Les 200 tréphinois ne vivent pas tous dans le bourg et on salue le facteur chargé de la tournée tréphinoise et surtout le courage des oiseaux qui bravent le vent glacé en ces lieux hostiles. 

    SAINTE TREPHINE 07 02 16 (23).JPG

    Sainte-Tréphine, (22480), Côtes-d'Armor , maire : Georges Galardon ( liste : Tréphinois ensemble, tréphinois toujours) , 208 tréphinois. reportage le 07 février 2016 ( arrivée à 11:00, départ à 11:43), cabine "modèle de Paris" : 02 96 29 56 24. direction : Kergrist-Moëlou

    Loïc LT