Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2016

  • recensement des cabines # 82 - Bréhan (Morbihan)

    Alors, il y a 15 jours, je regarde ma fille jouer un match de basket et je suis assis à côté d'une femme dont la fille joue dans la même équipe que la mienne et dans la discussion, je lui demande si elle est originaire de Baud et elle me répond que non, qu'elle est de Bréhan. Et moi, quand on me parle d'un petit bourg morbihannais un peu reculé, tout de suite, j'ai le réflexe "cabine". Alors, n'ayant honte de rien, je demande à la dame si Bréhan dispose d'une cabine téléphonique. Elle me regarde un peu surprise et me répond qu'elle n'en a aucune idée, qu'il y a dû en avoir une dans le passé etc . Et alors, je regarde vite fait sur mon smartphone portable sans fil si j'ai quelque chose dans mon blog...non, pas de note cabine sur Bréhan et pourtant, j'avais le lointain souvenir d'y être allé. Alors, je vais voir sur mon cloud et oui, j'ai bien un dossier "Bréhan". Et donc, alors que Béatrice pensait que je ne reviendrais pas sur ce sujet anodin, je lui dis 'si, y'a toujours une cabine dans ton bourg...enfin, c'est pas vraiment une cabine, c'est juste un publiphone mais je prends aussi". 

    A chaque fois que je suis dans cette situation, je repense toujours à ce passage de "du côté de chez Swann" lorsque le narrateur cherche à avoir un maximum d'infos sur Swann sans en avoir l'air :

    c'est le moment où un homme sain d'esprit qui cause avec un fou ne s'est pas encore aperçu que c'est un fou

    Bon, je ne suis pas fou mais , il y a une cohérence dans ce projet cabine mais avouez qu'interpeller quelqu'un sur la chose alors qu'il n'est pas au courant de votre lubie a de quoi l'interroger.

    Voilà un préambule un peu trop long à mon goût. Mais comme je n'ai pas grand chose à dire sur Bréhan, ça fera toujours ça ne noirci. Le publiphone est installé contre un mur pas loin de l'église (qui a d'ailleurs été détruite depuis pour y installer à la place 10 bornes de recharge pour voitures électriques. Il ne faut pas sous-estimer l'avenir). 

    BREHAN 10 04 2016 (10).JPG

    Tiens, tant que j'y pense, pour info, je me suis rendu à Bréhan le 10 avril 2016, soit le même jour que Plumieux (précédente note), Buléon, Coëtlogon, Evriguet, la Trinité-Porhoët, Lanouée, Saint-Etienne-du-Gué-de-l'Isle. Toutes ces communes se situent à l'est de Pontivy, au nord de Pleugriffet ou au sud de Loudéac si vous préférez. Seule Saint-Etienne-du-Gué-de l'Isle se situe dans les Côtes du Nord, que d'aucuns appellent les Côtes-d'Armor (pffff, c'est comme si on disait la Corée d'Armor ou la Caroline d'Armor, faut arrêter). 

    Mon agenda m'informe que lorsqu'on appelle la cabine, cela sonne. Pour le reste, je ne sais pas si la communication est possible. 

    Je ne me souviens pas grand chose de Bréhan, juste que j'avais été surpris sur le chemin m'y menant de tomber sur un champ où l'on montait un drôle d'engin. Et j'en ai vu plein d'autres après. Je pense qu'il s'agit d'un système qui permet avec ce seul outil d'arroser, les années de sécheresse,  un champ en entier lorsqu'on y plante du maïs ou autres plants gourmands en eau. 

    DSC05393.JPG

    Mais revenons à Bréhan, bourg dont l'histoire est assez chargée et qui est connue pour son monastère.  Il faut dire qu'on n'est pas loin de Pontivy, de Rohan, de Josselin et qu'il fut un temps où de puissants seigneurs construisaient des châteaux de carte etc. Je ne pense pas qu'on était très républicains dans ces contrées après la révolution...enfin bref..Aujourd'hui, Bréhan est un petit bourg tranquille où l'on est fier de ses agriculteurs et on l'assume !

    BREHAN 10 04 2016 (13).JPG

    Pour ceux que ça intéresse, je vous retranscris ce qu'il y a d'indiqué sur la stèle :

     

    En décembre 1484, Robin Fouquet et Jean Crès

    installèrent

    le premier atelier d'imprimerie

    de Bretagne

    en la paroisse de Bréhan

    dans la Seigneurie du Gué de l'Isle

    (décembre 1984) 

    Bon, je ne m'appelle pas wikipedia ni Michel Houellebecq mais vous saurez maintenant qu'il y a une histoire entre Bréhan et l'imprimerie (car jadis, les livres se lisaient sur du papier). 

    Bréhan possède aussi la particularité de disposer d'une agence d'assurance estampillée UAP, marque qui n'existe plus depuis 1999

    BREHAN 10 04 2016 (2).JPG

    Vue de plus loin ( pour aussi voir la belle maison de l'assureur qui est à côté). 

    BREHAN 10 04 2016 (15).JPG

    A Bréhan, comme ailleurs, il y a besoin de s'assurer...de s'assurer par exemple qu'on ne risque rien à dormir dans l'hôtel la Crémaillère

    BREHAN 10 04 2016 (3).JPG

    Ou que si on va faire des démarches à la marie, on ne risque pas de sortir avec un pantalon taillé en short :

    BREHAN 10 04 2016 (18).JPG

    Souvent, dans ce type de bourg qui s'éteint comme une bougie qu'on noie dans un bassine d'eau trempée, on s'étonne de certaines enseignes et on tire son chapeau (qu'à défaut de chapellerie, on peut toujours aller rapiécer chez Céline). 

    BREHAN 10 04 2016 (14).JPG

    visite le dimanche 10 avril 2016. Arrivé à  16:52, départ à 17:03.  Maire  : Hervé Guillemin . Canton de...Grand-Champ (!!!), ça me semble si loin... 2330 habitants. publiphone à pièces qu'on va considérer hors service. numéro : 02 97 38 85 53. 

    Loïc LT. rédaction le 01/02/2017. niveau d'inspiration :3/5

    recensement des cabines,cabine téléphonique,bréhan,morbihan,2016

  • recensement des cabines # 79 - Quelneuc (Morbihan)

    Nos départements sont ainsi faits que leurs frontières paraissent parfois incongrues. On peut comprendre qu'un cours d'eau puisse faire séparation mais parfois rien n'explique pourquoi telle une presqu’île osant défier l'océan (mais la nature n'est pas douée de raison), un morceau de département empiète sur un autre. Il est vrai que nous ne sommes pas en Afrique et qu'on n'a pas utilisé de règle pour faire les délimitations. Il y a sans doute des raisons historiques ou administratives mais je n'ai pas envie de chercher le pourquoi du comment.

    Il en est ainsi de Quelneuc, commune la plus orientale du Morbihan. D'ailleurs, le site internet de la commune le stipule très bien :

    presqu'île de Bretagne intérieure à l'Orient du Morbihan, s'avance en Ille et Vilaine, comme une main tendue vers les lueurs de l'aurore.

    Sur la carte, Quelneuc est représenté par le point rouge. On sent que telle une feuille morte emportée par les vents d'ouest, Quelneuc a des envies d'ailleurs (j'essaie d'être aussi poétique que celui ou celle qui a écrit sur le site -). Hélas, Quelneuc, dans le Morbihan tu es, dans le Morbihan tu resteras, parce qu'il rare qu'une commune change de département selon son bon vouloir, d'autant plus lorsqu'on est une commune sous administration française. 

    250px-56183_-_Quelneuc_carte_administrative.png

    20 novembre 2016. Après une nuit venteuse, la météo s'était calmée dans la matinée et j'avais à faire dans les environs de Quelneuc. J'avais repéré la veille cette incongruité à tel point que roulant sur la route nationale 24 jonchée de branches et d'amoncellements de feuilles mortes, j'étais quasiment aussi motivé par mon affaire que par la visite de Quelneuc dont j'espérais évidemment la présence d'une cabine (avec bon espoir car d'expérience, plus une commune est paumée et peu peuplée, plus elle a de chances d'en disposer encore une....à force de recenser, je suis presque en mesure d'écrire une thèse sur "la probabilité de la présence d'une cabine téléphonique dans telle commune"). 

    Je suis arrivé sur zone à 16:54. Le ciel était gris. J'ai été accueilli à Quelneuc par un panneau standard m'indiquant que je roulais sur la D138. Je glose, je glose car je ne vais pas avoir grand chose à dire de ce bourg. 

    QUELNEUC2011 2016 (1).JPG

    Il ne m'a fallu que quelques secondes pour tomber sur la cabine qui se situe juste à côté de la mairie. Il s'agit d'une cabine à pièces fermement scellée sur une dalle de béton telle une statue à laquelle on tient comme à la prunelle de ses yeux. 

     

    QUELNEUC2011 2016 (7).JPG

    Son numéro d'appel est le 02 99 08 93 35. Je signale au passage que l'indicatif 99 est utilisé en Île-et-Vilaine (97 pour le  Morbihan), preuve s'il en est que Quelneuc ne sait pas sur quel pied danser. A ce propos, il m'amuse de penser que la frontière coupe un champ en deux. Il y a souvent des légendes de la sorte dans les zones frontalières. J'ai décroché le combiné, pas de tonalité. J'ai quand même essayé d'appeler et la sonnerie a retenti, par contre la communication était impossible. La sonnerie continuait à retentir alors que j'avais coupé la communication sur mon smartphone sans fil. J'ai attendu que ça s'arrête de peur d'effrayer quelque badaud mais la sonnerie continuait à retentir. J'ai donné un coup de pied dans le bordel et la sonnerie s'est tue. Mon petit doigt me dit que c'est la dernière fois qu'elle a sonné. 

    Chers habitants de Quelneuc, avides d'histoires locales et d'anecdotes inutiles, apprenez que votre cabine a sonné pour la dernière fois le 20 novembre 2016. Les méchants démanteleurs , même s'ils ont du retard sur leur prévisionnel finiront bien par la trouver, qu'ils soient des méchants morbihannais ou des vilains bretilliens. Bretillien est le gentilé (tout récent) des habitants d’Île-et-Vilaine et avouez qu'il est étrange qu'on n'est pas mis d'accent sur le premier E de Bretillien. 

    recensement des cabines,cabine téléphonique,morbihan,quelneuc,2016,roger gicquel

    Voici ci-dessus une vue globale du centre de Quelneuc. Au premier plan, on distingue la Charmette, un restaurant qui fait guinguette, qui n'a l'air de rien comme ça et pourtant, selon son site, il s'agirait d'un haut lieu de la culture bretonne :

    charmettes.jpg

    Je ne sais pas si c'est très visible mais il est clairement indiqué qu'en 15 ans, cette adresse bien connue des bretons (j'ai fait une enquête aujourd'hui au boulot et cette assertion n'est pas confirmée) attire un public éclectique. Je suis naïf et disposé à le croire mais le site n'a pas annoncé de spectacle depuis la Saint-Valentin du 14 février 2015 (et pourtant, comme à Clerval, à Quelneuc sur le pavé, il y a des filles à marier...mais personne ne les demande -)

    J'ai pris une photo de l'église de Quelneuc mais elle est d'un style gothique tellement quelconque que je ne vais pas prendre la peine de la poster ici. Je serais quand même curieux de savoir combien de messes y sont célébrées chaque année et puis aussi la dernière fois qu'un homme et une femme s'y sont mariés (oui, parce que dans les églises, on ne pratique pas encore le mariage homosexuel...sauf peut-être à Quelneuc). 

    Je n'ai même pas pris dix photos du bourg dans lequel je suis resté  quelques minutes alors tout ce que je pourrais dire de plus serait des infos trouvées sur le net, genre : Roger Gicquel y a vécu (et depuis Quelneuc a peur !) et une course de vélocipèdes réputée y a lieu tous les ans. 

    Quelneuc, qui ne compte que 550 habitants dispose quand même d'une école (catholique va sans dire). 48 élèves y sont scolarisés. Quand un bourg possède encore une école, c'est qu'il n'est pas complètement mort, d'ailleurs, je n'ai jamais dit ça. Dans cette note, notez que je ne me suis pas moqué de Quelneuc, tout simplement parce que j'ai de la sympathie pour les bourgs paumés ne voyant pas la moitié de leur misère. Allez, humour !

    Quelneucoises, quelneucois, profitez de vivre à l'abri de ce monde fou, profitez de votre anonymat. Pour vivre heureux, vivons cachés ! Le parvis de l'église est assez grand pour y organiser des farandoles et les prés suffisamment reculés pour y organiser des raves parties. L'avenir vous appartient.

    QUELNEUC2011 2016 (26).JPG

    Oui, profitez, rassemblez-vous, aimez-vous, faîtes des enfants, faîtes vivre vos petits commerces et même si j'ai donné un coup de pied dans la cabine, et que vous voulez quand même savoir s'il y a de la vie en dehors de votre commune et bien, utilisez d'autres moyens mais évitez autant que faire se peut d'aller voir ailleurs. Je vous le dis sincèrement et du fond du cœur et comme l'écrivait maladroitement Proust :

    On ne connaît pas son bonheur. On n'est jamais aussi malheureux qu'on croit.

    Avant de partir, j'ai pris ces cornouillers, le seul arbuste qui est plus beau en hiver qu'en été. 

    QUELNEUC2011 2016 (14).JPG

    visite le dimanche 20 novembre 2016. Arrivé à 16:54, départ à 17:09.  Maire  : Loïc Hervy . 550 quelneucois. Canton de Guer. Prochaine étape : Saint-Abraham

    Loïc LT

    recensement des cabines, cabine téléphonique, Morbihan, Quelneuc, 2016, Roger Gicquel

    recensement des cabines,cabine téléphonique,morbihan,quelneuc,2016,roger gicquel

  • recensement des cabines # 78 - Le-Roc-Saint-André (Morbihan)

    Officiellement, ce samedi 29 octobre marquait la fin d'une belle histoire, originale et aventureuse, solitaire et géographique. En effet, en quittant Pleugriffet et en me rendant vers le sud-est du Morbihan, j'allais vers le seul secteur que je n'avais pas exploré. Rattrapé par la nuit, je n'ai pas pu tout faire alors peut-être qu'il y aura un dernier périple encore plus bas, à la limite entre le Morbihan et la Loire-Inférieure.

    Toujours est-il qu'en ce beau samedi d'octobre, je descendais vers le sud profitant des magnifiques couleurs de l'automne. Un moment, je me suis arrêté, mon regard ayant été happé par une touffe de fougères magnifiques d'un jaune que le soleil caché derrière un bosquet rendait étincelant. 

    291016 (1).JPG

    J'ai traversé des bourgs dépourvus de cabine, emprunté des départementales et des chemins de traverse tout en écoutant en boucle le dernier album de Julien Doré. Je suis arrivé au bourg Le-Roc-Saint-André, pas si au sud que ça en fait (point vert), 

    carteMorbiRoc.jpg

    ,bourg qui porte bien son nom puisqu'il se situe à flanc d'un rocher dominant le canal de Nantes à Brest. Les époux Straub (cf Pleugriffet) sont donc passés par là me suis-je dis. En tout cas, l'endroit est magnifique et j'étais au désespoir de ne pas trouver l'objet convoité lorsque quittant les lieux, je tombe dessus. Elle se situe 100 mètres après le panneau annonçant la fin de l'agglomération mais elle se situe aussi juste après un panneau annonçant une autre commune (La-Chapelle-Caro). Mais je voulais tellement évoquer Le-Roc-Saint-André que j'ai décidé de l'affecter au Roc. Mais l'honneur est sauf. J'apprends à l'instant que Le-Roc-Saint-André, La-Chapelle-Caro et Quily (ainsi qu'une commune du Massif Central) viennent de fusionner pour former une seule commune  : le Val d'Oust. 

    Voici donc la cabine telle qu'elle s'est présentée à moi alors que je quittais Le-Roc-Saint-André. Elle se situe dans une zone vaguement industrielle pas très loin du pont enjambant le canal sur l'avenue des Frères Rey (qui tiennent une boite de mécanique générale à Pont-Eveque) après le pont enjambant le canal. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (36).JPG

    Le téléphone fonctionne en réception et porte le numéro 02 97 74 97 86. On note qu'un soin particulier a été apporté à ce que le monument ne soit pas percuté par quelque chauffard prudent. Il y a des zones comme ça qui sont tellement désespérantes que les services chargés de retirer les cabines ne voient pas l'intérêt de perdre leur temps à les enlever. Si j'avais eu le temps, je serais resté vagabonder dans ce no man's land mais il me fallait retourner au Roc pour prendre des photos du bourg qui vaut le détour. 

    Du haut de la mausolée, on a une vue imprenable (comme on dit) sur le canal encore plus imprenable en cette saison de l'année. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (25).JPG

    L'église s'appelle Saint-André. Surprenant non ? Elle ne ressemble pas du tout à celle de Pleugriffet (en fait, j'essaie de placer Pleugriffet dans toutes mes notes pour monter dans les résultats Google mais pour l'instant, ça ne marche pas parce que je me suis rendu compte que les 10 premières pages de réponse sont squattées par des sites institutionnels ou des sites bidon qui paient cher leurs places). 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (17).JPG

    Pour une commune qui ne compte que 900 habitants, j'ai trouvé qu'il y avait un nombre de commerces conséquent. J'avais oublié qu'on n'était plus dans le nord du Morbihan. Par exemple, les 900 roxédois disposent d'une pharmacie qui fait aussi casino et palace. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (8).JPG

    Je dois vous avouer quand même que j'étais agacé de retraverser ce bourg. Car souvent, quand j'ai traversé un bourg de long en large et que je n'ai rien trouvé que ce n'est qu'à la fin que je trouve la cabine, ça m'agace un peu. Obligé de tout se retaper. 

    Ce qu'il y a de bien avec l'automne, c'est que n'importe quelle photo fait son effet. Voyez comme est resplendissante la rue principale du Roc avec ses chênes aux feuilles écarlates.

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (30).JPG

    Je ne déroge pas à mes habitudes. Voici un pâté de commerces où l'on trouve de tout et il y en a d'autres de l'autre côté de la rue. Le-Roc-Saint-André a tous les atouts pour accueillir de nouveaux habitants et des migrants aussi si les habitants le souhaitent, j'espère et puis les américains qui voudraient fuit leur pays si Trump est élu. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (49).JPG

    En ce bel après-midi d'arrière- saison, d'aucuns consommaient en terrasse. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (9).JPG

    J'ai trouvé cette vieillesse publicité : ZH LE CHAUFFAGE D'ACIER. J'ai fait des recherches rapides mais je ne sais toujours pas en quoi consiste le chauffage d'acier. Ça ne m'empêchera pas de ne pas dormir de la nuit mais quand même quoi. On brûlerait de l'acier comme du bois ou du fuel pour chauffer une maison ? Mais à combien l'acier entre en fusion. J'en perds la critique de la raison pure de Kant. Il est vrai que je ne suis pas trop calé en plomberie.  Tout cela me plombe. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (6).JPG

    Je ne pense pas qu'on se déplace au Roc-Saint-André (nouvellement Val d'Oust donc) pour commander ce genre de chaudière. Il y a plus à flâner qu'à acheter dans ce village haut perché. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (26).JPG

    Comme je tirais la tronche, j'ai opté pour la fonction 'encre de chine' sur mon logiciel de retouche. 

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (37).JPG

    visite le samedi 29 octobre 2016. Arrivé à 13:57, départ à 14:36.  Maire délégué : Thierry Huiban (le maire du Val d'Oust étant Michel Guégan). 930 rodexoises. Canton de Moréac. Prochaine étape : Saint-Abraham

    Loïc LT

    LE-ROC-SAINT-ANDRE 29 10 2016 (27).JPG

  • recensement des cabines # 76 - Pleugriffet (56)

    En ce samedi 26 mars 2016, alors qu'il pleuvait des hallebardes, personne à Pleugriffet ne s'attendait à voir débarquer le recenseur de cabines et pourtant, c'est bien lui qui a garé sa R11 électrique rutilante un peu n'importe comment sur un trottoir. 

    PLEUGRIFFET260316 (28).JPG

    Le recenseur a fait une visite rapide puisqu'il avait par ailleurs dans la journée déjà visité Bieuzy, Crédin, Guern, Kerfourn, Malguenac et qu'il lui restait encore à faire Réguiny et Rohan. C'est donc incognito et affublé d'un bonnet ridicule qu'il a arpenté les rues du bourg de Pleugriffet. Les habitants calfeutrés dans leur demeure ne pouvaient s'empêcher de regarder par les fenêtres cet hurluberlu prenant des photos de tout et n'importe quoi. 

    Le recenseur qui courait dans tous les sens et marchait à reculons a fait un état des lieux architectural du bourg constatant avec indifférence une certaine hétérogénéité (néo-bretonnes, chaumières, années 30..), donnant au tout un charme suranné propre à ces villages qui ne doivent leur survie qu'à l'obstination de certains à ne pas déguerpir par le premier bus Macron passant dans le coin. 

    PLEUGRIFFET260316 (25).JPG

    Mars étant les jonquilles (ou les narcisses, c'est pareil) donnaient un peu de couleur à la vie.

    PLEUGRIFFET260316 (5).JPG

    La boulangerie de Anne et Fabrice Legeai était ouverte et le recenseur a eu l'indélicatesse de noter la faute d'orthographe sur le panneau annonçant les spécialités maison. Il y a des choses qui ne se font pas surtout quand on n'est pas soi-même exemplaire en la matière. 

    PLEUGRIFFET260316 (3).JPG

    Allez, je reprends la main, j'en ai marre de la 3ème personne du singulier. Ba oui, j'assume et je l'ai déjà dit. Je tolère les fautes dans les mails ou autres mais pas sur les vitrines. Quand on installe sa vitrine, la moindre des choses est de vérifier autant que faire se peut si tout est en ordre. Bon, je ne vais pas me faire d'amis sur cette affaire-là....l'essentiel est que le pain est bon (et que le far soit sans pruneaux). 

    Cette maison avec des beaux rideaux doit être un ancien bar qui s'appelait le Nemrod qui, si mes recherches s'avèrent correctes signifie le chasseur en français. Beaucoup de troquets portent ce sobriquet en Bretagne. 

    PLEUGRIFFET260316 (2).JPG

    Voici ce qu'on pourrait appeler l'artère principale de Pleugriffet. Le bar s'intitule le Bistroquet et c'est le seul qui reste avec le café de la Place qui se situe quelque part mais où, sur la place sans doute. 

    PLEUGRIFFET260316 (21).JPG

    L'église Sainte Ernestine de Louvois est de style moderne et demanderait un ravalement de façade dans les coins. Le recteur Père Michel Gautier (qui a aussi en charge Radenac, pauvre de lui) est secondé par Raymond Pasco, diacre de son état. Cette note est trop sérieuse, presque trop grave. Est-ce la monotonie des lieux qui m'a ôté mon second degré Celsius ? On fera avec. Une note ne fait pas une autre. 

    PLEUGRIFFET260316 (18).JPG

    Venons-en désormais à l'objet de la note : la cabine téléphonique. L'autre jour, Beauchamp me l'a envoyée par texto en me laissant deviner où elle se situait et je ne l'ai pas reconnue. Lorsqu'il m'a dit qu'elle posait à Pleugriffet, je lui ai même répondu que je n'avais pas visité ce bourg, preuve en est qu'il m'a marqué !

    Pas plus que l'édicule, le ridicule ne tue pas ! J'étais accompagné de Cabino ! C'était avant son décès et j'ai une pensée émue pour lui. Il m'a accompagné dans beaucoup de  périples et s'est retrouvé dans bien des positions ! Merci pour tout Cabino et que le dieu des peluches te garde !

    PLEUGRIFFET260316 (17).JPG

    PLEUGRIFFET260316 (24).JPG

    Cette cabine fonctionne parfaitement mais qu'en direction de celle de Radenac. Son numéro est le 02 97 22 40 53. Les pleugriffétoises qui trompent leur mari sont donc tranquilles quand elles veulent discuter avec les radenacois qui trompent leur femme. Je ne sais pas si c'est drôle ça. Et pourtant, je ne peux pas toujours mettre mes blagues lourdes sur le compte de la fatigue.

    J'ai plein d'autres photos mais je suis las de ce monde ancien ! J'ai rejoint ma R11 et il pleuvait tellement que j'ai eu du mal à la reconnaître. 

    PLEUGRIFFET260316 (27).JPG

    Et quand je suis parti, je ne savais même plus quel bourg je quittais. 

    PLEUGRIFFET260316 (30).JPG

    Et ce soir, en écoutant le requiem de Gabriel Fauré, j'ai écrit ça. A prendre ou à laisser. J'assume. 

    Pleugriffet, rien n'y fait
    Plus j'y pense, moins j'avance.
    Toute idée sur le champ se défait
    Et il ne reste que béance.

    À moins que...

    Enchanté de te connaître,
    Pleugriffet.
    Caresse-moi de promesses
    Avant de disparaître.

    Attends de disparaître !
    Bourg breton,
    Car je voudrais te soumettre
    Des questions

    Dis-moi ce que tu caches
    Derrière ta triste mine
    Combien d'enfants dans tes flaches
    Ont trempé leur blue-jean

    Dis-moi ces couples cachés
    Tard le soir derrière l'if
    Si vieux que le clocher
    Le pense primitif.

    Parle moi des eaux calmes
    Du canal qui refoule
    Et des elfes qui se pâment
    Quand les hommes se saoulent

    Et puis surtout, raconte
    Ta cabine mal famée
    Si moche que j'ai honte
    Sur mon blog d'en parler...

    (Juste des pensées comme ça. À trier...le canal qui refoule...euh oui. À Pleugriffet, il refoule -)

    visite le samedi 26 mars 2016. Arrivé à 17:18, départ à 17:28 (10 minutes sur zone donc, tu m'étonnes que je l'avais zappé). Maire : René Jégat. 1200 habitants. Le bourg se situe dans un champ entre Pontivy et Josselin. Puisqu'on parlait de fautes, à signaler sur le site officiel du bourg qu'on a écrit "ballade" au lieu de "balade". Faute courante mais quand même -)

    Loïc LT  

     

  • recensement des cabines # 70 - la cale de Blainville (Manche 50)

    La cale de Blainville est un petit paradis littoral se situant sur la côte ouest du Cotentin et donc sur la commune de Blainville-Sur-Mer (dont le bourg aura le droit à une note à part). A la sortie du bourg direction l'océan, on tombe très vite sur le havre et une petite route qui se termine par un pont enjambant le bras de mer mène vers le site en question où l'on trouve deux restaurants (dont l'un vaut le détour)  et l'on constate très vite lors des mortes eaux une intense activité ostréicole (incessant défilé de tracteurs orange et vert). Juste après le pont, sur la droite, la cabine téléphonique se dresse victorieusement fuyant le suicide beau. Le site serait encore plus remarquable si le parking n'était pas assiégé par des camping cars électriques.  

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (47).JPG

    Photo prise de l'autre côté. Derrière le parking et les constructions, c'est la mer. Le téléphone ne fonctionne pas et la cabine est cernée par de la végétation de type oyat ou queue de lièvre. 

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (51).JPG

    Elle fait presque peur la cabine de la cale. D'ailleurs, bien que le téléphone ne fonctionne plus, on voit par la végétation couchée qu'elle est souvent fréquentée, par qui, pourquoi. Beaucoup ont vu une dame blanche errer sur le pont en pleine nuit et faire peur aux  touristes quittant la zone. Est-ce ici qu'elle se réfugie et repère ses proies ?  Le mystère reste entier. 

    Le restaurant de gauche qui s'appelle la cale est la curiosité du lieu. Un désordre soigné y règne, les tableaux sont de travers, c'est au client de mettre la table et on n'accepte ni CB, ni chèque, ni liquide. Débrouille-toi avec ça. Son point fort est qu'on peut manger des frites moules dehors avec vue sur la mer, pour peu qu'on trouve une table qui ne se casse pas la gueule. Ce restau déglingué est si atypique qu'il a eu le droit aux honneurs de l'Express

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (8).JPG

    A l'intérieur, un orchestre jouait du jazz qu'on pouvait entendre jusque très loin sur la plage. La Manche était calme comme si la musique l'avait adoucie. 

    DSC07348.JPG

    De l'autre côté de la cale, il y a un autre restaurant "le Grand Herbet", plus classique, ( de toute façon, on ne peut pas faire plus décalé que la cale). Un peu plus loin, il reste quelques petites cabanes de mer, je dis 'il reste' car il y en avait beaucoup plus par le passé mais la mer les a toutes englouties. Ma partenaire de jeu qui y venait souvent quand elle était gamine se rappelle de ces cabanes de pêcheurs dans lesquelles des gens de sa famille venaient passer l'été. Aujourd'hui la mer, tout logiquement, aidée par les tempêtes et les grandes marées a empiété sur le continent. 

    DSC07459.JPG

    J'ai du mal à trouver les mots pour parler de cet endroit en dehors du temps. J'ai juste à vous conseiller de vous y rendre et de boire un vin d'Alsace tout en vous empiffrant de frites et de moules - alors attention, pour être servi, il faut écrire sa commande sur un bout de papier et l'envoyer à quelqu'un qui ressemble à un serveur-). Ensuite, il faut moudre son café, le faire et rejoindre sa table que vous aurez préalablement calée avec un bout de carton ou de galet plat et puis alors vous pourrez admirer le crépuscule que voici (pris avec mon increvable Sony de poche) :

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (22).JPG

    C'est une sensation unique que de pouvoir admirer un tel coucher de soleil, entouré de ceux qu'on aime avec en fond sonore un jazz  feutré et optimiste. Plus à l'écart, loin du tumulte, la cabine impassible faisait fi de ce brouhaha et attendait tranquillement, elle attendait quoi, on sait pas...un couple d'amoureux cherchant dans l'habitacle un abri et une paroi pouvant supporter les ébats les plus torrides ou que sais-je encore ? Que nous caches-tu, cabine, derrière ton désarroi plastique et métallique ? Que d'histoires as-tu connu, que d'échanges tumultueux ? Il faudra un jour que tu parles et l'on en saura plus sur la nature de l'homme....

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (48).JPG

    Blainville/Mer (site : la cale) , cabine téléphonique, modèle de Paris. numéro attribué 02 33 47 94 68, hors service, reportage réalisé le 21 juillet 2016 

    Loïc LT, le 30.07.2016 

     

    jeune fille sur la cale

    21 07 2016 BLAINVILLE CALE (14).JPG 

  • recensement des cabines # 67 - Calan (Morbihan 56)

    reportage le 11.06.2016

    En me rendant quelque part d'autres, j'ai fait un détour par Calan, un bourg si discret qu'il avait échappé à mon recensement et pourtant je croyais avoir bouclé le nord-ouest du département mais en fait non. Calan se situe là. 

    carte2_odem22.jpg

    C'était la fête au village.

    CALAN11062016 (20).JPG

    Mais je n'étais pas venu pour pour ça, moi, même le samedi je travaille, j'ai des obligations. Etre recenseur officieux de cabines téléphoniques peut être considéré comme une contrainte, sauf quand c'est la passion qui te guide, n'est-il pas ?  Donc, venons-en au sujet, parce que cette note ne va pas traîner, je suis mode "été". Voici l'objet. 

    CALAN11062016 (2).JPG

    Cabine et compagnies...

    CALAN11062016 (28).JPG

    Un plaisantin (pas moi) a écrit sur le cabine "affichage interdit sous peine de poursuite". N'empêche que ça marche, la cabine n'est pas polluée par des publicités pour des discothèques vantant la venue de pseudos stars dont personne ne connait l'existence. L'intérieur est propre mais l'appareil est hors service. Numéro d'appel : 02 97 33 34 53. 

    CALAN11062016 (4).JPG

    Les murs quand ils sont hauts,

    Surtout ceux qui n'ont pas de fenêtres et rideaux,

    Qui ont traînées parfois de gris jaune et de noir

    Dessous les cheminées,

     

    Sont bons pour être écrans aux visions des passants

    Qui n'y trouverait pas forme ni leçon

    Mais soupirail... (Guillevic) 

     

    CALAN11062016 (14).JPG

    Le soleil brûle les rues désertes. Derrière les volets clos toutes les femmes sont nues. Mais il est inutile que je m'arrête : elles se vêtiront aussitôt, feindront d'ouvrir un livre, d'épousseter un bibelot ou de faire de la broderie. Déjà celle qui m'a promis les jardins sous la mer a retrouvé ses mains. La voici qui s'avance, écartant les façades... (Paul Alexis Robic)

    CALAN11062016 (36).JPG

    Signe de vie

    CALAN11062016 (30).JPG

    Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée...Dans ce trou noir ou lumineux vit la vie, rêve la vie, souffre la vie... (Charles Baudelaire)

    CALAN11062016 (27).JPG

    Marco a bien fait de sortir son panneau 'ouvert' car on en aurait douté. 

    CALAN11062016 (34).JPG

    Calan , (56240), Morbihan , maire  : Pascal Le Doussal (depuis 2008),  1087 calanais (contre 848 en 2008 !), cabine téléphonique, modèle de Paris. reportage réalisé le 11 juin 2016 entre 17:00 et 17:25. Pas inspiré pour cette note. Merci les poètes. 

    Loïc LT, le 03.07.2016 

    CALAN11062016 (37).JPG

  • bonne nuit mon loulou

    Depuis quelques mois, question course à pied, j'avais perdu la motivation et puis je trouvais que j'avais fait le tour de la question. Il y a eu les périodes 2003-2004 et 2008-2010 où je courais pour la performance et puis d'autres périodes où je courais pour m'aérer, me changer les idées et puis pour perdre du poids aussi...mais depuis l'automne 2015 et le retour d'Irlande, rien à faire, je ne trouvais vraiment pas le courage de rechausser mes running. J'avais bien pris un peu de poids mais pas excessivement et puis, c'est malheureux m'engueuler avec des gens sur facebook me prend du temps et la lecture aussi (mais là, c'est du vrai plaisir).

    Et puis, il y a un mois ou deux, une de mes filles, la cadette, qui fait du basket et qui adore le sport me dit qu'elle voudrait bien courir avec moi. Au début, cela me semblait inimaginable. Bien qu'elle ait 11 ans, je ne me voyais pas courir avec elle. J'avais des idées préconçues, je ne sais pas, du genre qu'on ferait 1 km et retour à la maison. Depuis quelques semaines, elle devenait de plus en plus insistante alors j'ai dit d'accord sans préciser de date. Il y a une semaine, samedi dernier donc, je lui promets qu'on irait courir le lendemain ensemble. Dimanche arrive, ma femme et moi bricolons dehors pendant que Lola fait de la gym sur la pelouse et elle me rappelle ma promesse et moi fainéant que je suis je lui réponds "tu préfères pas demain soir plus tôt lorsque je rentrerai du travail ?" et elle me répond boudeuse "bon d'accord". Et là, elle arrête de faire de la gym et s'allonge sur le dos sur la pelouse et regarde le ciel avec des yeux dépités. Je lui demande ce qu'elle a mais le loulou quand ça va pas, elle ne dit jamais ce qui ne va pas. Je comprends très vite qu'elle comptait vraiment sur ce footing et pour elle le mot "promesse" a un sens. Alors, je prends sur moi et je lui dis "alors ok, à 17h, on va courir". Son visage s'illumine, elle sautille partout et va vite se mettre en tenue, tout comme moi mais avec moins d'enthousiasme. J'embarque ma montre gps et on part sachant que je ne savais pas du tout combien de temps elle pouvait courir, ne faisant que des cross de 800 mètres à l'école. On part donc et elle court devant moi. Notre village est sur une pente alors il faut monter au début mais la gamine a une belle foulée, je suis tout de suite épaté et je lui dis de ralentir sinon elle ne tiendra pas longtemps. On atteint très vite la petite forêt en haut du village où je connais tous les petits chemins et ma fille garde son rythme. Je lui dis de faire attention aux racines.  On court à 10 kmh et je vis un moment magique. Cette femme qui court devant moi, vêtue comme une sportive de haut niveau, c'est ma fille, je n'en reviens pas. On revient au village et je laisse Lola à la maison après 3 kms de footing et moi je fais tout seul 7 kms supplémentaires.

    Aujourd'hui, rebelote. Mais Lola ne veut pas se contenter de 3 kms mais voudrait faire 4. Vu ce qu'elle m'avait montré la dernière fois, je lui dis ok. On repart sur les mêmes bases mais j'ai secrètement l'idée qu'on va faire plus de 4. On rejoint la forêt et pour parvenir à faire 4, on fait 2 boucles mais je prends des chemins de traverse si bien que je rallonge le parcours. A part de points de côté qui la gênent, Lola a toujours cette belle allure, une grande foulée et une tenue droite. Un moment, je lui fais la surprise "Lola, on a fait 5 kms", je ne vois pas sa réaction car je cours derrière elle mais je sens qu'elle est fière. Le souci, c'est qu'il reste un peu de chemin avant d'arriver à la maison. Un moment, elle a un coup de moue et a du mal à respirer et demande à s'arrêter quelques secondes. Mais on repart très vite, ça monte et ça redescend vers le village, je la laisse me distancer et lui dit qu'on fait un sprint alors elle sprinte, elle donne tout mais moi, ingrat que je suis, je la rattrape et la dépasse  et elle finit sur les rotules au sens propre comme au figuré. Elle s'effondre et se relève vite, demande de l'eau. On s’assoit tous les deux, très vite, elle va mieux, je lui dis qu'il faut marcher un peu et qu'on a fait 5.8 kms. ( en 36 mns). Elle est fière et après avoir pris sa douche, je la vois qui partage son exploit sur les réseaux sociaux. 

    Moi aussi, je suis fier. On ne parle pas beaucoup en courant pas mais c'est un moment de complicité rare. Je ne veux pas faire de plans sur la comète mais je suis persuadé qu'elle peut faire 10 kms très vite si on augmente les distances petit à petit. Et moi, ça me donne une nouvelle motivation : entraîner ma fille, et en plus ce ne peut être que bon pour mon corps. 

    D'habitude, elle a du mal à s'endormir le dimanche soir, elle descend pour dire qu'elle n'arrive pas... mais ce soir, elle s'est couchée tôt et on ne l'a pas revue. Bonne nuit mon loulou et merci pour tout. 

    Loïc LT

  • recensement des cabines # 58 Priziac (Morbihan 56)

    Je viens de faire le point sur tous mes comptes rendu foireux et je suis surpris de constater que je n'ai pas fait celui de Priziac, bourg qui se situe quelque part dans le nord du Morbihan et que j'ai visité le 30 janvier 2016 (le même jour, j'ai fait Gusicriff, Langonnet, Plouray et Roudouallec et je les ai tous zappés aussi, ce qui me rassure quant au fait que je vais peut-être pouvoir atteindre les 100 cabines - parce qu'à partir de maintenant, ça va devenir très difficile d'en prendre d'autres).

    Donc Priziac me tient à cœur, c'est donc par ce bourg que je vais commencer concernant cette journée du 30 janvier. Il me tient à cœur pour des raisons sentimentales et même si ce blog n'est pas un journal intime, je m'autorise à vous dire que c'est à Priziac que j'ai donné mon premier rencard à ma future femme. Pour l'anecdote, il y avait une autre fille à Priziac qui me plaisait (mais c'était avant) mais elle trouvait que j'avais un trop gros nez, le menton en galoche et les oreilles décollées. Voilà pour la séquence intime. 

     

    Priziac

    Donc, je suis arrivé à Priziac en fin d'après-midi et je n'ai pas mis longtemps à trouver l'édicule et j'ai pas mis longtemps non plus à trouver un être humain pour me prendre en photo. De mémoire, je crois que c'est une enseignante de l'école devant laquelle est située ladite cabine qui m'a mis dans la boite. 

    Priziac

    J'étais vêtu de mon uniforme de recenseur à savoir : paire de campers (100€ chez Bessec), Jean coupe straight 85% coton, 2% élasthane (acheté chez Célio Lanester), pull marin  St-James, 90€ (achat dans un magasin Saint-James à Concarneau) et paletot de je sais plus chez qui mais que j'aime bien. Je crois qu'il pleuvait d'où la médiocre qualité des photos dont le viseur se prenait plein de gouttes humides. Comme la dame était très aimable, elle m'a informé ensuite qu'elle pensait qu'il y avait une cabine près de l'étang du bel-air. Chouette, j'adore faire d'une cabine deux coups. En attendant, une corvée m'attendait : prendre quelques photos du village. Je me suis toujours dit et il était communément admis parmi mes collègues lorsque je travaillais au Faouët que Priziac était un bourg particulièrement hideux. Ceci dit, méfions-nous des évidences. Souvent, c'est dans la laideur qu'on trouve les choses les plus belles (et ce n'est pas Lévinas qui me contredira). 

    Comme je ne suis pas le centre du monde, voici quand même la cabine sans le gugusse :

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    En général, je ne prends pas les églises sauf celles dédiées à Sainte-Ernestine de Louvois. Donc, voici l'église dans laquelle une poignée de tartufes (vieux français pour dire pèlerins, j'aime bien me compliquer l'écriture) se rendent lorsque le curé donne une messe quand le cœur lui en dit. La Talbot blanche qui est garée devant, c'est la mienne. Coucou Talbot !

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Voici l'avenue principale de Priziac. Je ne sais que dire, d'un côté je lui trouve un certain charme (avec ses poteaux edf et ses fils qui se touchent, ses commerces et habitations mitoyens fermés sauf un ou deux) et d'un autre côté, je la trouve moche mais c'est le genre de cliché à la Stéphen Shore que j'apprécie et que je serais bien capable de faire agrandir et encadrer. C'est mon côté paradoxal : je ne vois pas l'intérêt d'orner les murs de sa maison de choses belles. C'est trop évident, trop convenu. Il s'agit de la rue Albert Saint-Jalmes (à ne pas confondre avec Saint-James, la marque de mon tricot 100% laine, à laver à la main de préférence avec une lessive laine agréée Woolmark)

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Il y a d'ailleurs un bar qui s'appelle le St-Jalmes. Est-il fermé ou fermé définitivement ? Quelques recherches me font dire qu'il est ouvert mais personne n'a donné d'avis sur le service. Mais je vais arrêter de parler de choses qui ne me mènent nulle part. Le jour où j'y rentrerai boire une bière, Mélenchon sera président. 

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Je ne peux pas ne pas placer ici cela :

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Bon, puisque la dame a dit qu'il y avait une cabine près de l'étang du bel Air, allons sur zone et espérons....et exultons !

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    La cabine est dépourvue de téléphone mais rien n'interdit les gens de s'y mettre à l'abri pour téléphoner via leur téléphone cellulaire Itineris (à condition qu'ils n'oublient pas de déplier l'antenne parce que l'habitacle en alu des cabines peut empêcher les ondes de traverser comme il faut). C'est l'occasion d'admirer ce lac qu'une légère brume enveloppait lui donnant quelque chose de fantasmagorique. Vous voyez qu'il ne faut pas se faire d'à priori (adjectif invariable). La Bretagne intérieure est riche et même ses bourgs les moins pimpants cachent des surprises.

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    priziac,recensement des cabines,cabine,cabine téléphonique,2016,morbihan

    Priziac (ou Priziac-les-Eaux), (56320), Morbihan , maire :  Dominique Le Nivinen  (liste  de naissance) 999 priziacois. cabine téléphonique au centre ville. numéro d'appel : 02 97 34 63 53, cabine près de l'étang dépourvu de téléphone. reportage réalisé le 30 janvier 2016 ( arrivée à 16:37, départ à 16:56 ) météo : couvert, crachin.

    Loïc LT, le 02 04 2016

  • une belle séquence

    Il y a 15 jours à peu près, une journaliste de Ouest-France, reporter d'édition pour le secteur Hennebont-Gourin m'a envoyé un mail pour me dire qu'elle avait lu mon blog et qu'elle souhaiterait qu'on se rencontre. La trentenaire était intéressée par le sujet puisqu'elle venait de signer un article sur le devenir des cabines téléphoniques sur son secteur (que j'avais évoqué sur le blog). On s'est donc donné rdv mardi 9 février à Pont-Augan (où l'Evel se fait happer par le Blavet) et qui est l'intersection de 3 communes (Languidic, Baud et Quistinic) et surtout  où trône encore une cabine au bord des rives du Fleuve. Le patron du bar-restaurant au rendez-vous des pêcheurs avait eu la gentillesse d'accepter d'ouvrir plus tôt pour nous recevoir. L'interview a duré un peu moins de deux heures. C'était très cool et l'entretien détendu. Comment en aurait-il pu être autrement avec un tel sujet ! Ensuite, on est allé prendre la photo dans la cabine....Au final, ce mardi 16 février, j'ai le droit à un article en dernière page de OF (c'est à dire lisible dans toutes les éditions de OF), qui est conforme à ce que je voulais faire passer. 

    reportageOF.jpg

    Comme je l'avais dit ici, jamais je n'aurais fait la démarche auprès de OF mais puisque eux sont venus vers moi, je n'avais pas de raison de refuser. L'article évidemment ne reprend qu'une infime partie de ce que nous avons raconté mais qu'importe,  l'essentiel y est et la dernière phrase conclut en beauté un papier léger et décalé contrairement aux cabines qui sont lourdes et sobres... merci encore à Julie Schittly et à Ouest-France de m'avoir laissé une petite place dans ce qui reste quand même le quotidien le plus vendu de France.

    La belle séquence se referme mais la quête continue. Avec les jours qui rallongent, de nouveaux bourgs auront le droit à ma visite et d'autres badauds verront un "drôle d'oiseau" priés de le prendre en photo devant ces désuets édicules. 

    Loïc LT, 16/02/2016. 

  • tempête Dejoie : gros dégâts à Kerniel (Camors 56)

    Parmi les dégâts les plus remarqués provoqués par la tempête Dejoie qui a frappé la Bretagne le 13 février 2016, il faut signaler la perte de 3 chaumes de bambous géants chez le grand spécialiste de ces herbes géantes qu'est votre serviteur. Il s'agit de la variété phyllostachys vivax 'huangwenzhu', celle qui fait les plus gros chaumes sur le domaine camorien du célèbre recenseur de cabines (qui dispose d'une collection de plus de 25 variétés de bambous différentes). 

    bambou, phyllostachys vivax 'huangwenzhu'

    Les pompiers de Baud, de Languidic et de Pluvigner se sont rendus sur place équipés de camions munis d'échelles télescopiques et de nacelles. Un hélicoptère survolait les lieux pour diriger les opérations mais les 3 chaumes n'ont pu être relevés. Le commandant Duvent coordonnant les opérations n'a pu que constater les dégâts :

    Après le sauvetage des vies humaines, redresser les bambous fait partie de nos missions prioritaires et c'est donc avec un grand regret que nous quittons les lieux sans avoir pu redresser les géants. Nous adressons toutes nos condoléances à Loïc LT ainsi qu'à sa famille. 

    Parmi les autres dégâts sur le domaine, il faut signaler l'inclinaison du sapin Juniperus offert par des touristes libéraux de Corée du Nord en 2009 dont le jardinier tentera le redressement, ce qui ne devrait pas être une affaire trop délicate. 

    140216J (4).JPG

    Loïc LT, le 14/02/2016