Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camors

  • fin de périple (06/07 février 2016)

    Après avoir quitté Langoëlan, je suis passé par Séglien et Locmalo.... mais ces deux bourgs étaient dépourvus de cabines. Bon, ne soyons pas trop sectaires, libérons-nous des contraintes ! Voici quelques photos de ces deux patelins acabines (néologisme sur le modèle de apatride). Les patelins acabines méritent quand même d'être cités même si je ne peux pas leur dédier une note entière. 

    Séglien :

    DSC03203.JPG

    Locmalo :

    Le brouillard était épais, on n'y voyait pas à cinq mètres. 

    DSC03226.JPG

    Ensuite, pour retourner chez moi, je suis passé par le bourg de Persquen, déjà recensé mais  je me suis arrêté histoire de humer l'air des lieux. Deux gentilles dames m'ont pris en photo devant la cabine téléphonique qui trônera un jour dans mon jardin dussé-je la voler. A Persquen, on a peu de risque de se faire surprendre !

    PERSQUEN 07 02 16 (1).JPG

    Comme j'avais encore un peu de temps, l'idée m'est venue de me rendre dans le village où vécut mon grand-père avant d'emménager dans le bourg. Evidemment, ça ne dira rien à personne mais je tenais à ce que cela soit ici. Le village s'appelle Kercher et le corps de ferme que mon grand-père louait n'est pas en ruine mais ne semble pas occupé toute l'année. 

    PERSQUEN 07 02 16 (10).JPG

    Je crois savoir, comme souvent dans la Bretagne intérieure que la maison est habitée par des anglais mais en tout cas, pas en ce moment. Lorsque j'y venais en vacances, il n'y avait pas d'herbe devant la maison. Pour le reste, rien n'a vraiment changé. J'imagine que plus loin devant la maison, il y a toujours ce chemin ombragé et caillouteux que mon grand-père empruntait pour aller cultiver son jardin. C'était un endroit humide où poussait du cresson. 

    PERSQUEN 07 02 16 (12).JPG

    Et puis, je me souviens très bien de cette grange à droite de la maison et d'un muret sur lequel je me revois en train de marcher. Bon, et sur la photo ci-dessus, on distingue une échelle de couvreur sur un toit. Toute cette partie du corps de ferme ne manque pas d'allure. 

    PERSQUEN 07 02 16 (13).JPG

    Je ne m'attendais pas à finir ce périple solitaire dans cet endroit ô combien symbolique. Quel bilan tirer de tout cela ? La mort de Beauchamp est-elle pure fiction ou est-elle réalité ?  J'en saurai plus le lendemain...et que me reste-t-il de tous ces bourgs : des images fortes et malgré la sinistrose qui s'en dégage, quelque part la promesse d'un bel avenir. J'y crois vraiment.  Ces bourgs ne mourront pas...je n'irai pas dire qu'ils finiront pas servir de refuges mais je pense que  quelque chose va se passer qui va surprendre tout le monde. Toutes les projections qu'on fait sur l'avenir s'avèrent souvent fausses. Allez savoir, peut-être que ces environs ne seront pas contre accueillir l'aéroport que les nantais ne veulent pas (un brin ironique sur ce coup-là).  Il n'y aura plus de cabines téléphoniques mais j'ai la conviction qu'un bourg peut survivre sans cabine, ce ne sera pas facile au début mais les gens sauront s'adapter...et désolé à ceux qui s'y reconnaîtront de ne pas m'être arrêté à Lescouët-Gouarec...

    Voici pour les puristes, le parcours depuis Rostrenen.

    locmalo,séglien,persquen, rostrenen

    Le soir, je suis rentré, j'ai allumé le feu, me suis lavé (ce que je n'avais pas fait depuis 48 heures) et j'ai mangé une pizza avant de m'endormir avec plein d'images en tête.

    fin de périple. 

    Loïc LT, 24/03/2016

  • démantèlement des cabines # 2 Camors (Morbihan 56)

    En cette fin d'après-midi maussade et brumeuse, je rentre de Pluvigner, "gros" bourg situé à 5 kms de Camors mais où je n'avais encore pas faire de reportage-cabine (c'est chose faite et le compte-rendu est en cours de réflexion), et pour rentrer chez moi, il me faut traverser Camors (mon fief) et mécaniquement je tourne la tête vers l'endroit où se situent les cabines téléphoniques mitoyennes et je ne les vois pas mais comme je suis sur la route principale et que lesdites cabines se trouvent à 100 mètres de la route, je ne suis pas certain alors je tourne à droite et vais voir sur place. Comme de fait, CAMORS NE DISPOSE PLUS DE CABINE TELEPHONIQUE ! 

    CAMORS230116 (8).JPG

    Avant :

    DSC02099.JPG

    L'expulsion dans l'espace est assez récente car j'ai vu les cabines il y a 15 jours. Toujours est-il que coïncidence ou pas, la disparition des cabines coïncide avec la mise en place d'une borne de recharche pour voitures électriques, située à 100 mètres de là. 

    CAMORS230116 (9).JPG

    Il m'est d'avis que si les cabines n'étaient plus guère utilisées (ne fonctionnant pas déjà), cette borne ne connaîtra pas pour ces premiers mois d'existence plus de succès, pas une voiture électrique ne circulant à Camors. Seul Beauchamp possède une Zoé mais je ne pense pas qu'il se cache si près de chez moi. Toujours est-il que ces travaux qui se sont faits dans mon dos sont symboliquement bien pensés...Peut-être que le même jour, on a expulsé les cabines et on a installé une borne de recharge. Je ne sais pas quand aura lieu l'inauguration de cette dernière, ni la cérémonie en mémoires des cabines. Le futur bulletin municipal devrait nous informer de tout ça. 

    Je ne suis pas resté traîner dans le bourg. Les deux seuls bars encore ouverts étaient fermés et les bars ayant déposé le bilan étaient encore plus fermés. Camors faisait la grimace sans doute à cause de l'expulsion inattendue voire impromptue des appareils des PTT. 

    Camors

    CAMORS230116 (6).JPG

     

    Je dédie cette note triste à Appoline (une fois de plus) dont c'est aujourd'hui l'anniversaire et qui fut peut-être l'une des dernières utilisatrices desdites cabines.

    Loïc LT 

  • paradoxes, suite

    Je ne sais pas si je parlerai ici de mon séjour dans le nord ouest de l'Irlande (ça dépendra de mon courage et de la rédaction ou pas d'un carnet de voyage papier ) mais je voulais quand même juste évoquer dans la continuité de la note précédente une partie des paradoxes de ce pays. 

    L'Irlande du Sud (qui je rappelle est une république qui fait partie de la zone euro et qui n'a rien à voir avec le Royaume-Uni) est avant tout un pays de culture anglo-saxonne c'est à dire plutôt libéral. Libéral dans les deux sens du terme, c'est à dire d'un point de vue économique (encore qu'il faudrait que je nuance) mais aussi dans la liberté laissée aux habitants de faire ce qu'ils veulent. Construire une villa au milieu de nulle part à 10 kms du premier village ? Pas de problème ! La compagnie électrique (privée sans doute) sera enchantée de se casser le cul à vous envoyer le jus (du coup l'aspect sauvage du Connemara est un peu gâché par tous ces pylônes et fils qui traversent les zones les plus touristiques, notamment cette petite île plantée (Derryclare Lough je crois ) de pins immortalisée par maintes cartes postales). 

    271015bb.jpg

    On ne le voit pas clairement sur la photo mais 3 fils électriques traversent ce lac devant lequel tous les amoureux aiment se faire photographier. Evidemment, à gauche et à droite, pylônes et poteaux se poussent du coude. Vous me direz, ce n'est pas grand chose mais dans le Connemara, ça choque, ça choque plus qu'en France parce ces espaces préservés pourraient être totalement dépourvus de toute trace humaine et parce que dans bien des cas, ces câbles ne servent qu'à alimenter une ou deux villas devant lesquels sont garés des berlines allemandes ou des pick-up.

    A côté de cela, on est loin de la Bretagne, rien ne pousse sur ces terres brûlées et caillouteuses. Impossible d'y donner un coup de charrue. Alors, on y laisse paître des moutons ou des chevaux, sans clôture, sans rien et à chaque fois la même question : comme les paysans font pour s'y retrouver ? Une vache n'y retrouverait pas son veau. Un peu plus loin, on est passé devant une foire aux bestiaux. 

     

    27102015 (171).JPG

    Je ne sais pas si ces paysans sont riches ou pas mais les grosses bagnoles garées sur le bord de la route m'amène à penser que oui. Enfin bref. Je m'égare. Je voulais parler des paradoxes de ce pays. Paysages sauvages/électrification. Paysans rustres et mal chaussés/villas luxueuses et grosses berlines. 

    Puisque c'est à la mode, j'ai remarqué aussi le peu d'intérêt que les irlandais portent pour l'écologie. Les bords de mer sont des déchetteries sauvages, et même au bord d'un petit lac du Connemara, tu peux ramasser une remorque de détritus. Dans ces espaces infinis, ça ne se voit pas mais le fait est. Les touristes n'y sont sans doute pas étrangers mais pour avoir côtoyé quelques autochtones, je peux vous dire que ces gens ne savent même pas ce que le mot écologie veut dire. Libéral donc...On n'attache pas sa ceinture de sécurité (une voiture dont le conducteur m'avait pris en stop après que je me sois perdu lors d'un footing nocturne était même dépourvue de tout système de ceinture), pas de radars au bord des routes, pas vu un seul flic. La bouteille de coca terminée, on la balance par la fenêtre. 

    Par ailleurs, mis à part en périphérie des grandes villes (Galway), l'industrie est quasi-inexistante. Par contre, la plus petite ville contient un nombre de commerces défiant l'entendement. Le bourg où nous créchions compte 1500 habitants (soit deux fois plus que mon bourg breton de 3000 habitants) mais dispose de 10 fois plus d'enseignes. C'est certes un peu une station balnéaire  (située au bord  de la baie de Galway dont la température de l'eau ne dépasse pas les 16 degrés au meilleur de l'été) mais même hors-saison, c'est à dire fin octobre, tous ces commerces sont plein de vie. Je ne me souviens plus très bien mais je crois qu'il y a 2 banques à Spiddal alors qu'il serait insensé qu'il y ait ne serait-ce qu'un distributeur de billets à Camors. En France, les petits bourgs perdent leur bureau de poste, ce qui n'est pas le cas en Irlande. Le moindre petit trou du cul dispose de son 'post-office' avec son guichetier (même si souvent, le bureau se situe à l'intérieur d'une supérette entre le rayon charcuterie et le rayon bières). 

    SPIDDAL251015 (42).JPG

    Une rue de Spiddal, tout petit bourg irlandais de rien du tout :

    SPIDDAL251015 (49).JPG

    Nous avions la télé dans le cottage mais pour le si peu qu'on l'a regardée, je peux vous dire que la programmation est totalement indigeste. Les chaines d'infos en continu sont mal foutues et l'écran est surchargé. Le drapeau national et de l'équipe de rugby locale flottent devant la quasi-totalité des maisons. A mon avis, la réunification n'est pas pour demain. 

    Mais le président de ce pays (où l'on adore les hamburgers et les blockbusters américains) est poète m'informe wikipedia. Il me semble d'ailleurs que le climat politique est très apaisé, sans doute parce que les irlandais n'ont que faire de l'Etat. Ils sont patriotes mais ne veulent pas que l'Etat intervienne dans leur vie, que ce soit en matière sociale ou dans ses missions régaliennes. 

    Pas vrai mesdames ? 

    27102015 (108).JPG

     Ou vous Monsieur ?

    IRLANDE281015 (158).JPG

    Loïc LT

  • une autre vie dans le manoir de Trémelin

    J'ai plusieurs circuits pour faire mes footings, ils ont tous un nom, je connais leur distance exacte, oui, je suis très maniaque avec ça. Sur un des circuits (le circuit du manoir dont je vais parler), je surprends un renard 2 fois sur 3 toujours au  même endroit, et il y a une maison perdue au milieu d'un champ dans laquelle viennent parfois des anglais et je crois qu'elle n'a pas l'électricité. Je vois très rarement les anglais parce que déjà il y viennent très peu souvent et quand il sont là et qu'ils sont dehors, il me font un petit coucou et semblent même un peu surpris qu'un être humain s'aventure jusqu'ici. Parfois j'ai l'impression qu'ils voudraient que je m'arrête pour discuter. Je ne sais pas trop. 

    Ensuite, en ce qui concerne ce fameux circuit du manoir (qui fait 12 km), il est composé d'un peu de chemin (20%) et le reste de route. C'est un circuit que j'affectionne particulièrement parce que je passe à côté de plein de coins sympas et bucoliques , je traverse la rivière Le Tarun (affluent de l'Evel elle-même affluent du Blavet, fleuve qui se jette dans l'Atlantique). 

    Et il y a surtout ce manoir qui se dresse fièrement dans le village de Trémelin. Nous sommes encore sur la commune de Camors, c'est le Tarun qui fait frontière. Tapez manoir de Trémelin sur google, vous n'aurez aucune réponse (sauf trois jours après cette note). C'est un manoir assez banal avec une architecture assez classique avec ces tourelles et ces multiples conduits de cheminées. Je lui trouve une certaine classe austère. 

    22062015MANOIRTREMELIN (1).JPG

    Avant quand je passais devant, il m'évoquait la fête mystérieuse dans laquelle se retrouve par hasard le Grand Meaulnes. Forcément, je fantasme, je ne connais rien des propriétaires, je sais juste que des gens vivent dans son enceinte, peut-être pas dans le manoir lui-même mais dans des petits gîtes aménagés autour. 

    22062015MANOIRTREMELIN (14).JPG

    22062015MANOIRTREMELIN (12).JPG

    Je me suis rendu ce soir dans le village où j'ai pris ces photos mais je n'ai vu personne qui aurait pu me renseigner. Pourtant, le village est composé de quelques belles maisons en pierre et j'entendais TF1 et des bruits de vaisselles. Ces voisins doivent savoir certaines choses mais je n'ai pas osé déranger.

    J'avoue avoir une préférence pour la façade sud du monument que le côté nord où se situe l'entrée que je trouve un peu trop chargé, un brin baroque même.

    22062015MANOIRTREMELIN (6).JPG

    façade sud

    22062015MANOIRTREMELIN (5).JPG

    22062015MANOIRTREMELIN (2).JPG

    Depuis quelques mois, ce n'est plus au Grand Meaulnes que je pense quand je passe devant mais à une chanson de Dominique A, une autre vie, présente sur son dernier album. C'est une chanson énigmatique car le chanteur fait des références à des livres que je n'ai pas lus (dont la fin de l'homme rouge de Svetlana Alexievitch -que je viens de télécharger d'ailleurs). Mais en attendant de le lire...

    On discutait dans les cuisines

    La radio grésillait

    Pleine des voix d'ailleurs qu'on captait

    On discutait dans les cuisines

    La radio grésillait

    Pleine des voix d'ailleurs qu'on captait

    Sirène clandestine

    A l'aube certains sans rien dire

    Passaient dans la chambre à côté

    Et on les entendait gémir

    En regardant les trams passer

     

    On irait pas au Paradis

    Juste jusqu'au bout de la nuit

    Le temps d'entrouvrir l'entre-vie

    Sur une autre vie

    Sur une autre vie

     

    Dans la rue le jour, s'ignorer

    Pas même un signe de la tête

    Se retrouver le soir tombé

    Et fermer les fenêtres

    Pour enfin parler comme on rêve

    Alcool et café pour tenir

    Avec la radio qui soupire

     

    Comme un chant d'ailleurs célèbre

     

    On irait pas au Paradis

    Juste jusqu'au bout de la nuit

    Le temps d'entrouvrir l'entre-vie

    Sur une autre vie

    Sur une autre vie

     

    On ne se voit plus dans les cuisines

    On ne se cache plus pour parler

    On entend toutes les voix du monde sur les ondes

    Sans plus les traquer

    Et on n'est pas au Paradis

    N'avoir plus peur n'a pas suffit

    Désormais nous dormons la nuit

    Dans cette autre vie

     

    Pourquoi faudrait-il ???

    Dont on ne sort pas grandi

    Comme ceux qui occupaient nos nuits

    Dans une autre vie

     

    Loïc LT, futur recenseur de manoirs, refuges de résistants.

     

  • bilan météo Camors # mars 2015

      MIN MAX Précip.
    01/03/2015 9,7 15 0,5
    02/03/2015 4,4 12,5 2
    03/03/2015 2,5 13,3 3
    04/03/2015 -0,8 12,4 0,5
    05/03/2015 -1,8 12,5 0
    06/03/2015 -1,4 13,8 0
    07/03/2015 -1,2 16,9 0
    08/03/2015 3,2 17,1 0
    09/03/2015 7,6 13,1 0
    10/03/2015 9 12,4 2,5
    11/03/2015 5,5 17,4 0
    12/03/2015 4,6 12,6 0
    13/03/2015 4,7 12,1 2,5
    14/03/2015 4,2 11,6 0
    15/03/2015 4,2 10,7 0,5
    16/03/2015 4 12,6 0
    17/03/2015 3,4 15,8 0
    18/03/2015 4,4 16,6 0
    19/03/2015 4,6 13,8 0
    20/03/2015 6,8 9,6 0
    21/03/2015 4,1 15,5 0
    22/03/2015 2,9 11,7 0
    23/03/2015 0 15 0
    24/03/2015 3,1 13,7 0
    25/03/2015 -0,1 13,9 0
    26/03/2015 3,1 15,9 5
    27/03/2015 0,9 12,4 2
    28/03/2015 11 15,8 1,5
    29/03/2015 10,9 13 4
    30/03/2015 11,6 17,2 3
    31/03/2015 7,8 16,8 0
    MIN/MAX/TOT -1.8/11.6 9.6/17.4 27
    MOYENNE 4,3 14,0  

    Rappel : ces relevés sont faits chez moi (Kerniel, Camors : localisation  47.858431, -3.000702 ) avec l'aide d'une station La Crosse Technology (sonde extérieure placée à l'abri) + pluviomètre de 30mm maxi. 

    Mars a été un mois plutôt calme. Seulement 27 mm de précipitation (contre 91.5 en février et 145 en janvier), c'est à dire l'équivalent d'une bonne journée de pluie. Il ne faudrait pas qu'il en soit de même en avril car je ne tiens pas à sortir mon arrosoir tous les jours (les bambous en pot demandent beaucoup d'eau). Peu de pluie mais peu de soleil. Je crois que les météorologues appellent 'marais barométrique' ces périodes nuageuses, sans vent et sans pluie. 

    La température la plus froide fut atteinte le 05/03 avec -1.8° à 08:03 (c'est précis !). On compte 5 gelées sur le mois. Les ignorants qui ont déjà planté leurs tomates en seront pour leur frais. Sinon, ba le réchauffement climatique se confirme -) (au fait, je n'y crois toujours pas) : la température moyenne maximale est de 14° contre 10.5 en février et 11 en janvier. La température la plus élevée (17.4°) a été relevée le 11.03 à 15:04.

    L'hiver est terminé, la température la plus froide relevée fut de -3° le 30.12.2014 et la température la plus élevée fut de 17.4° le 11.03.2015. Journée la plus pluvieuse : 15.01/2015 : 24mm

    Pour le mois d'avril, j'espère plus de pluie (3 grosses journée de pluie très vite pour qu'on soit tranquille après) en même temps qu'un peu de chaleur. On verra si on atteint les 20° (qu'on a déjà du mal à avoir en été...)

    Et voici maintenant la traditionnelle petite illustration. J'aurais bien aimé vous mettre une photo de l'éclipse mais comme beaucoup d'endroits en France, il y avait trop de nuage. Pourtant, le petit matin était prometteur :

    DSC02400.JPG

    rappels mois précédents : 

    février 2015

    janvier 2015

    décembre 2014

    Loïc LT

  • bilan météo Camors # février 2015

      MIN MAX Précip.
    01/02/2015 0,4 9,6 2
    02/02/2015 -2,9 7,5 0
    03/02/2015 -0,9 7,4 0
    04/02/2015 -0,6 8 2
    05/02/2015 0 7,6 2
    06/02/2015 -0,7 6,4 0
    07/02/2015 -0,8 9 0
    08/02/2015 1,1 10,2 0
    09/02/2015 -2,2 10,7 0
    10/02/2015 -0,6 6,4 0
    11/02/2015 -2,6 6,9 0
    12/02/2015 -1,5 11 0
    13/02/2015 6,2 12,1 19
    14/02/2015 2,6 11,6 7
    15/02/2015 1,5 12,8 0
    16/02/2015 1,1 10,5 7
    17/02/2015 0 11,5 0
    18/02/2015 -2 10,5 0
    19/02/2015 -2,1 11,8 4
    20/02/2015 8,4 13 14
    21/02/2015 3 10 0
    22/02/2015 -1,3 11 13
    23/02/2015 2,6 11,2 6,5
    24/02/2015 2,3 12,2 0,5
    25/02/2015 6,9 14,4 2,5
    26/02/2015 5,8 13,6 4
    27/02/2015 2,4 12,1 0
    28/02/2015 7,2 14,4 8
           
           
           
    MIN/MAX/TOT -2,9 8,4 6,4 14,4 91,5
    MOYENNE 1,2 10,5  

    Globalement, si on n'a pas vraiment subi de vagues de froid, février fut plus froid que janvier. 12 gelées matinales (la plus forte étant de -2.9° le 02/02) mais en journée les températures ne sont jamais restées froides, la journée la plus fraîche étant le 06/02 (à égalité avec celle du 12) avec 6.4° au meilleur de la journée. La température moyenne maximale est de 10.2° (contre 11 en janvier donc pas de gros écarts en fin de compte). Qui dit plus froid signifie anticyclone : il n'a plu que 91.5mm contre 145 en janvier. Sur la fin février, on sent les prémices du printemps. On atteint les 14.4° les 25 et les 28. 

    Petit événement quand même, il a neigé dans la nuit du 3 au 4. 1.5 cms à peu près mais c'est une première depuis novembre 2010. A 10 heures, tout avait fondu mais quand même les mômes de 5 ans, s'ils n'ont pas pu faire de bonhomme de neige ont vu la neige ! Photos du jardin : 

    04022015 (6).JPG

    04022015 (7).JPG

    Après les rouge-gorges, les mésanges ont fait leur apparition et ont pris possession de la mangeoire :

    DSC02117.JPG

    Timimi a bien essayé de s'en choper une mais la ruse des félins n'a d'égale que leur naïveté. 

    DSC01985.JPG

     

    rappel janvier 

     

     

  • recensement des cabines # 2 Camors

    Camors est le bourg où nous avons acheté notre maison en 2007. C'est tombé sur celui-là, ça aurait pu être un autre, on a visité d'autres maisons dans d'autres communes. 8 ans après, je n'ai pas d'attaches particulières à Camors...sauf celles liées à tout ce qui tourne autour de l'école, de la maison close rue de St-Anne et quelques collègues de boulot. Nous n'avons pas noué de sérieuses relations amicales ni conflictuelles. A part le MDQ, je ne fais partie d'aucune association. Nos relations sociales sont sommaires et nos rapports avec les voisins se limitent à la plus simple expression : un coucou en voiture quand on se croise, quelques discussions banales et quelques entraides mineures.  Si demain, nous devions  disparaître tous les quatre dans un cratère géant engloutissant notre maison du type de ceux qui se forment en Sibérie ou au Vénézuéla, les gens de la commune diraient de nous que nous étions une famille communiste discrète et sans histoires. 

    Pourtant, mon meilleur ami me dit souvent que j'ai un profil atypique. C'est peut-être justement parce que je ne suis pas dans la norme que les gens ne viennent pas facilement vers moi et vice versa. Ma femme est plus sociable bien qu'elle dise le contraire. Je me satisfais de cette vie. 

    Ni elle ni moi, n'avons jamais utilisé les, je dis bien 'les' cabines téléphoniques placées devant la poste du bourg  et ce pour plusieurs raisons :

    . nous habitons à un km du bourg

    . arrivés à Camors en 2007, nous avons aussitôt ouvert une ligne de téléphone fixe pour la maison (mais même sans, je ne suis pas sûr que nous serions allé jusqu'au bourg pour passer un coup de fil)

    . personnellement, je possédais déjà un téléphone portable....pas ma femme je crois  mais elle n'a jamais eu le besoin de me téléphoner depuis le bourg où elle va rarement car elle n'y fait pas ses courses. 

    C'est dire si la présence de ces cabines ne fut pas un critère prépondérant quant au choix de cette commune comme lieu de résidence. N'empêche qu'elles existent et qu'elles ont l'avantage d'être deux (comme dirait Renaud) et de se situer devant la Poste (qui n'est plus qu'un bureau aux horaires défiant l'entendement)

     

    DSC02099.JPG

    Ce sont deux cabines mitoyennes. J'en ai essayé qu'une mais elle ne fonctionnait pas. Nul doute que les PTT mettent tout en oeuvre pour le rétablissement rapide du service. Sinon, je crois mais je n'en suis pas sûr qu'il y a un poste téléphonique à l'intérieur même de la Poste.  Par ailleurs, je m'interrogeais hier sur le devenir des cabines sans les télécartes mais je faisais un peu mon idiot pour avoir l'air plus bête que je ne suis. Car on peut en plus des télécartes utiliser sa CB et surtout grâce à un code et en composant son propre numéro de fixe téléphoner par l'intermédiaire de son abonnement personnel (par contre, quid de ceux qui comme moi n'ont plus d'abonnement mais juste un illimité lié à une box). Sinon, comme chacun sait, chaque cabine dispose de son propre numéro. Celui de cette cabine est le 02 97 39 29 35. Je me souviens d'un jeu radiophonique animé par Arthur dans lequel il appelait une cabine et la première personne qui répondait gagnait un lot. Vous pouvez essayer d'appeler le 0297392935 mais je suis pas sûr que quelqu'un y réponde...à moins d'insister des heures au point de susciter la curiosité d'un badaud promenant son chien et qui serait en mal de sensations fortes. 

     

    DSC02103.JPG

    Vue depuis la Poste avec mon auto derrière. 

     

    DSC02102.JPG

  • bilan météo Camors # décembre 2014

      MIN MAX Précip.
    01/12/2014 7,4 14,3 0
    02/12/2014 8,6 11,9 1
    03/12/2014 7,2 11,6 1
    04/12/2014 3,8 7,9 0
    05/12/2014 6,5 10,6 0
    06/12/2014 2,9 ? 0
    07/12/2014 5,1 12,7 0,5
    08/12/2014 3 10,4 0
    09/12/2014 1 11,6 0
    10/12/2014 8 12,4 4,5
    11/12/2014 7,7 12,6 0
    12/12/2014 7,6 13,6 19
    13/12/2014 1,7 13,6 5
    14/12/2014 -0,5 10,5 0,5
    15/12/2014 9 12,1 6
    16/12/2014 8,4 12,5 6
    17/12/2014 10,6 14 0
    18/12/2014 12,2 13,5 1
    19/12/2014 7,5 13,8 3
    20/12/2014 7,3 11,9 0
    21/12/2014 9,1 12,1 0
    22/12/2014 10,8 12,8 2
    23/12/2014 10,5 11,8 0
    24/12/2014     0
    25/12/2014     0
    26/12/2014     0
    27/12/2014     0
    28/12/2014     0
    29/12/2014     0
    30/12/2014 -3 13,3 5
    31/12/2014 -1,9 5,1 0
    MIN/MAX/TOT -3 14.3 54,5

     

    Bilan : un mois décembre doux et peu pluvieux (rappel : 221 mm en novembre) avec une vaguelette de froid à la fin de l'année mais rien de bien méchant. La douceur est de retour en ce début d'année et selon plusieurs modèles (GFS et ECMWF), elle est appelée à durer en France et encore plus en Armorique.

    Petit événement quand même : je possède une station météo depuis mai 2012 et le -3° du 30/12 constitue la plus basse température relevée. Je précise que les valeurs du 30/12 prennent en compte la période du 24/12 au 30/12 (cause absence).

    relevé du mois de novembre ici

    La petite photo illustrative qui va bien. Les graminées sont en bout de course et le cabanon a besoin d'un sérieux ravalement de façade. 

    2021122014 (29).JPG

    La boule de poil perchée dans notre pommier se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année 2015 à toutes et à tous !

    Loïc LT

    2021122014 (6).JPG

     

  • bilan météo Camors # novembre 2014

    La météo est le sujet qu'on évoque le plus dans la journée, celui qui permet d'entamer une conversation avec un inconnu ou une connaissance avec qui on n'a pas trop d'affinités, celui sur lequel on est tous d'accord. Il y a consensus et c'est bien pour ça que le temps qu'il fait est très commenté.

    Personnellement, je m'intéresse un peu à la météo, j'essaie de comprendre les phénomènes via des forums de discussion dans lesquels les gens sont très calés. A défaut de pouvoir échanger avec eux, je fais ma propre tambouille, j'ai une petite station météo La Crosse Technology (une référence en la matière), pas la plus sophistiquée mais qui me suffit. Par exemple, je peux vous dire qu'actuellement, à 21:30 en ce 01 décembre 2014, il fait 10.4° dehors et que le taux d'humidité est de 82%. Je peux aussi vous apprendre que le minimum de la journée fut de 7.4° (atteint à 01h12) et que le maximum fut de 14.3°(mais bon, je me vente d'un produit que bcp possèdent)

    Comme les retraités qui ne savent pas comment occuper leur temps, je prends les relevés tous les jours et si ça ne va pas intéresser grand monde, je pense que ça peut attirer quelques amateurs. Car tous les 1er du mois, je ferai sur ce blog le bilan du mois précédent. 

    J'habite dans le sud de la Bretagne. Bien que 25 kms à l'intérieur des terres, nous sommes très influencés par l'océan Atlantique qui nous apporte douceur et tempérance. Les étés sont moyennement chauds (rarement caniculaires) et les hivers globalement doux. Les vagues de froid qui arrivent de l'Est atteignent rarement nos contrées et lorsqu'elles les atteignent, elles sont très atténuées. Je possède la station météo depuis 3 ans et la température la plus basse enregistrée fut -2°. Notre dernier épisode neigeux date de novembre 2010 (très précoce d'ailleurs). Pour les petits bretons, la neige est un mythe (c'est un peu moins le cas dans le centre Bretagne qui subit parfois des descentes humides venues de la mer du Nord). 

    Je suis donc très surpris lorsque je discute avec des anciens, des agriculteurs qui en ont vu d'autres de les entendre dire qu'il n'est pas normal qu'il ne fasse pas plus froid en hiver. Un hiver normal en Armorique est un hiver doux et humide, émaillé de quelques coups de vent. Les gens ont la mémoire courte et même les bretons restent dans l'idée que hiver= froid et neige et été = soleil et chaleur. Leur expérience ne compte pas. 

    Voici donc le relevé pour novembre 2014 (les cases blanches correspondent à mes jours d'absence mais ça ne joue par sur le total pluviométrique). 

      MIN MAX Précip.
    01/11/2014 12,8 19,5 0
    02/11/2014 11,7 17,2 13,5
    03/11/2014 5,4 13,5 35,5
    04/11/2014 5,3   14
    05/11/2014 4,9 15,2 0
    06/11/2014 2,7 15,1 11
    07/11/2014      
    08/11/2014      
    09/11/2014 4.6 (sur 3 jours) 15.3 ( sur 3 jours) 30
    10/11/2014 3,9 15 4
    11/11/2014 10,9 13,7 34
    12/11/2014 8,2 13,6 9
    13/11/2014 9,9 16,5 6
    14/11/2014 8,9 15,5 6
    15/11/2014 7,4 14,6 11
    16/11/2014 6,6 14,1 0
    17/11/2014 6,5 13 0
    18/11/2014 6,3 14,6 0
    19/11/2014 7 14,2 0
    20/11/2014 8,8 13,6 0
    21/11/2014 8,1 14,7 0
    22/11/2014 13,3 15,8 4
    23/11/2014 9,9 13,8 18
    24/11/2014 9,4 10,4 18
    25/11/2014 9,8 11,9 6
    26/11/2014 10,8 13,2 0
    27/11/2014 10,6 13 0
    28/11/2014 9,6 15,4 0
    29/11/2014 8,7 16,8 1
    30/11/2014 6,6 13,1 0
           
          total : 221

    Bilan  :

    température minimale : 2.7° le 06.11.2014

    température maximale : 19.5° le 01.11.2014

    plus gros jour de pluie : 35.5L/M2 le 03.11.2014

    A noter : le total des pluies est de 221L/M2...c'est à dire l'équivalent d'1 jour de pluie lors des gros phénomènes orageux que subit le Sud-Est depuis quelques semaines. 

    Mes prévisions pour décembre (juste un ressenti et aidé de quelques modèles) : pour la première quinzaine, persistance d'un temps doux et assez calme en Bretagne (quoi qu'un petit peu plus frais avec pourquoi pas une ou deux petites gelées pas méchantes). Retour de perturbations océaniques pluvieuses et venteuses vers la fin du mois (appelé flux zonal par les spécialistes)...

    Loïc LT

    WP_20141118_002.jpg

    Internet est formidable : voici en temps réel, les températures sur toute l'Europe (pour le monde entier, je peux pas mettre, ça prend trop de place)  : 

    meteoblog.jpg

     

  • journal de jogger (5) - CR trail Maryse Le Gallo à Camors

    Ce matin, réveil à 7H00..direction cuisine où une bonne platrée de nouilles préparée la veille m'attend. Réchauffage au four micro-onde, cependant que le café préparé la veille également s'écoule. Le tout prêt, je m'installe confortablement. Je mâche bien mes pâtes. C'est important de bien mâcher. Entre deux bouchées, j'ingurgite le café. Bien serré le café.

    Suite à quoi, je me recouche. Réveil à 9H.

    70293abc7bb11babc1c574ec3a7e9f52.jpg10h00 : départ du 15KMS. Il fait beau mais les pluies tombées les derniers jours laissent craindre un circuit boueux et glissant. Je me sens personnellement très bien. J'ai effectué ma dernière séance d'entrainement mardi dernier. Pour aujourd'hui, mon objectif est de faire moins de 1H20, ce qui est de l'ordre du possible (j'avais fait 1h15 en 2004) compte tenu de ma progression récente. Le trail n'est pas trop ma tasse de thé. D'ailleurs celui-ci sera le seul dans mon calendrier. Je n'aime pas trop ce type d'épreuve..parce que beurk, les branches qui te fouettent dans la goule, les racines, les rivières à traverser, les côtes à 17%, merci. Mais bon, là c'est dans la forêt de Camors où je traine mes guêtres depuis pas mal d'années.

    Il y a un 'esprit trail'  dont l'idée principale serait que la perf n'est pas importante. Je peux comprendre mais perso si je ne fixe pas des objectifs clairs, nets et chiffrés, je perds toute motivation. Donc, mon but est de progresser en temps..encore et toujours. Et pour ce, je me suis fixé un programme d'entrainement rigoureux. Mais je prends beaucoup de plaisir à tout ça ! Mais le fait est que je préfère le bitume où j'ai plus la possibilité d'user de ma puissance naturelle..alors que la course nature, c'est plus tactique. On est sans arrêt sur le frein.

    Je décide pour cette course d'un départ lent en queue de peloton. Ce que je fais..Au bout du 2ème kilomètre, j'essaie de commencer à gagner des places, ce qui s'avère difficile compte tenu de l'étroitesse des sentiers. Mais bon an mal an j'y arrive. Confirmation que le circuit est très boueux. Mais finalement j'y trouve un certain plaisir. Il fait beau, je me sens bien et un sentiment d'euphorie me pénètre.

    A l'arrivée ma montre indique 1h13MN44S. Record. J'hallucine.

    Record en temps mais ma place (142/284) me montre que le niveau est supérieur à 2004 où pour la même course je fais 1H15MN03 mais finis 80/300.

    Suis content donc. Je vais m'octroyer quelques jours de repos et puis rependre mes entrainements sur route avec pour objectif d'atteindre les 14kmh sur 10KM pour juin. Ce qui fait 42MN50. Mon meilleur chrono (réalisé en février) est de 43.44. Mais mon circuit est difficile. Donc c'est jouable. Ma prochaine compete devrait être les foulées du Colpo (10KMS) le 28/06.

    Autrement j'avais une petite remarque à faire quant à l'arrivée du trail 30KM ce matin à Camors. Les deux gaillards (Gilles Diehl et David Pasquio) sont arrivés en touriste, main dans la main sans se disputer la victoire..Ils sont de la même équipe certes mais bon, la course à pied est un sport individuel  et je trouve pas très sympa, ne serait-ce que pour les organisateurs (et le public aussi) de ne pas jouer la gagne.

    Loïc, 22h40