Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

julie schittly - Page 2

  • les romans de la vie#13 - Mireille LF

    lartde.jpgÇa devient compliqué de faire un préambule quand on ne sait rien de la personne. Je peux juste dire que c'est une femme et quelle doit être une amie de Michel et Margot. J'imagine qu'elle a dans la petite soixantaine mais je ne sais pas si elle attache ses cheveux avec un chouchou. Chouchou ou pas, j'adore voir les femmes s'attacher leurs cheveux et dégager leur nuque. Bon, on n'est pas là pour parler de mes fantasmes mais de ma compatriote Mireille qui vient de me transmettre dix livres....et si ses livres pouvaient me dire quelque chose ? Je n'ai lu aucun de ces romans mais les titres peuvent peut-être dire  quelque chose. 

    C'est compliqué car même si les titres sont durs (un monstre et un chaos, l'art de perdre....) Difficile quand même. En tout cas, j'adore le titre "les étoiles s'éteignent à l'aube"......c'est joli. J'ai dû lire 'l'art de perdre" à 20 ans, ça expliquerait pas mal de choses concernant ma vie.....mais non, je n'ai pas fait que perdre !!! Loin de là...si vous saviez le monstre d'orgueil qui rugit en moi

     

    la liste de Mireille

     

    les étoiles s'éteignent à l'aube - Richard Wagamesse

    ceux qui partent - Jeanne Benameur

    l'art de perdre - Alice Zéniter

    le cœur battant du monde - Sébastien Spitzer

    un monstre et un chaos - Hubert Haddad

    né d'aucune femme - Franck Bouysse

    Opus 77 - Alexis Ragougneau

    Salina - Laurent Gaudé

    San Perdido - David Zukerman

    Scrabble - Michael Ferrier

     

  • les romans de la vie #12 Michel L

    La-montagne-magique.jpgMichel est le mari de Margot. Il a été haut fonctionnaire mais je le soupçonne d'avoir mener sa vie à la Jean-Claude Roman. Il se levait le matin et puis il partait et s'arrêtait sur des parkings ou des aires d'autoroutes. Pa contre, je ne sais pas  comment il faisait pour ramener de l'argent au foyer. C'est un mystère.

    Comme il dit souvent, je vote à gaaaauuuuche. Bah moi, Michel je vote à droite(je mets la liberté au dessus de l'égalité) enfin droite Macron. La gaaauuuche est morte. Il ne reste plus que Mélenchon qui est un clown populiste.

    Voilà, que dire d'autres. Michel est très cultivé (il peut..... à lire toute la journée sur les aires d'autoroute), il est sportif ( planche à voile et vélo). Il m'avait donné mon premier vélo d'adulte que j'ai beaucoup utilisé. Je le remercie une nouvelle fois.

    Quand j'ai regardé sa liste vite fait et que j'ai vu la montagne magique, je me suis dis que peu importe le reste, c'est une bonne liste. J'ai lu quatre romans de sa liste dont tante julia et le scribouillard de Mario Vargas Llosa que j'avais adoré et que j'aurais sans doute mis dans un TOP20.

     

    la liste de Michel

     

    l'assommoir - Emile Zola

    le sang noir - Louis Guilloux

    l'enfant - Jule Valles

    le choix de Sophie - William Styron

    la montagne magique - Thomas Bernard

    Tante Julia et le petit scribouillard - Mario Varias Llosa

    les champs d'honneur - Jean Rouault

    Naissance d'un pont - Maylis de Kerangal

    le passager de la presqu'île

    Paris Brest  - Tanguy Viel

     

  • les romans de la vie #11 Margot L

    12486881_antoine.jpgMargot est je crois la plus jeune sœur de mon père. Elle habite dans le Finistère avec Michel (dont je mettrai le top10 ensuite). Je ne sais pas trop ce que Margot faisait concrètement comme boulot mais c'était dans le social donc elle est toujours assez prévenante avec les gens qui vont mal. Lorsque j'étais à la clinique du Golfe, elle est venue me voir deux fois et un fois elle a emmené un far, un plat complet et je crois que je l'ai englouti en quelques minutes. 

    Comme j'étais dans une famille d'agriculteurs, on allait jamais en vacances et je ne sais pas qui a décidé quoi mais l'été avant que je rentre sixième, j'ai été convié à un séjour dans les Pyrénées (à Saint Lary je crois). Pour moi qui n'étais jamais sorti de mon trou, voir ces montagnes, les neiges éternelles et puis ces petits bourgs sympathiques, ces petites routes sinueuses, la chaleur, l'orage  tous les soirs, ce fut un choc énorme. Je n'oublierai jamais. Avec trente ans de retard, je tiens à la remercier ainsi que son mari Michel.

    Je me demande si elle n'a pas lu le livre Jean-Christophe de Romain Rolland parce que c'est le nom de son fils!!!! Si j'avais un livre à lire dans cette liste, ce serait le tambour dont j'avais arrête la lecture à 50 pages. Y'a pas de raison que j'y arrive pas

     

    Voici la liste de Margot !

     

    Jean-Christophe - Romain Rolland

    le tambour - Gunter Grass 

    la place - Annie Ernaux

    Noce en paradis - Mircea Eliade

    le petit prince - Saint-Exupery

    les hommes naissent tous le même jour  - Max Gallo

    la mousson - Louis Bromfield

    l'art d'écouter les battements de coeur - Jean-Philippe  Sendker

    neige - Rohan Pamuk

    l'ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon

     

     

     

  • les romans d'une vie #10 - Loïc Le Tortorec

    lerouge.jpgJe m'appelle Loïc Le Tortorec, je suis l'administrateur de ce site (350 visites par jours), je suis né à Hennebont en 1973 dans le Morbihan et j'ai grandi dans le village qui s'appelle Berloch (je mets ce mot au maximum pour qu'il monte dans Google).  Dans les années 1980, il y avait trois exploitations agricoles sont celle de mon père Nicolas Le Tortorec à Berloch. On jouait ensemble évidemment mais moins avec les voisins de droite, Jean-Paul, Eric qui nou snobaient un peu voire beaucoup. Avec les voisines de gauche, Laurence et Helene, c'était bien mieux fusionnel même à tel point qu'aujourd'hui quand je croise Laurence, on se parle comme si on était frère et soeur. 

    D'ailleurs, j'ai demandé à Louis, celui qui tenait l'exploitation de gauche de me faire un TOP10 parce que je sais qu'il lit beaucoup. Ça a un peu ébranlé son quotidien bien rosé mais il m'a dit qu'il allait essayer de le faire.

    J'ai été élevé dans cette ambiance agricole et aussi dans le catholicisme. A l'école, on faisait des cours de catho et puis en dehors souvent on avait de la catéchèse avec les curés. D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais cru en Dieu. On m'a fait endurer plein de choses alors que je ne croyais à rien : baptême à neuf ans, petite communion, grand communion, confirmation. J'ai tous les diplômes !

    Je me suis assez vite réfugié dans la littérature et donc, voici mon TOP10, ne me dîtes pas qu'il prétentieux, too much ou que sais je. Je l'ai listé en 20 secondes. Il y a quand même des romans très forts qui m'ont marqués et je les ais clairement en tête donc il n'a pas été difficile de choisir. Si ça avait été un top20, j'aurais mis Djian, Modiano, Reinhardt, Ellroy, Vian....

    (Comme je voudrais cinquante TOP10, n'hésitez à en parler autour et demander de le faire aussi et que ce sera posé sur un blog !)

     

     

    voici ma liste

     

    la  montagne magique - Thomas Mann

    le château - Franz Kafka

    Symphonie pastorale - Philip Roth

    le rouge et le noir - Stendhal

    du côté de chez Swann - Marcel Proust

    Le Grand Meaulnes - Alain-Fournier

    l'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera

    les bienveillantes - Jonathan Little

    le rivage des Syrtes - Julien Gracq

    la conspiration des ténèbres - Théodore Roszak

     

     

     

  • les romans d'une vie #9 - Charlotte N

    Dans l'idée à la base, je voulais reprendre toutes les listes et voir quels auteurs étaient le plus cités ou les romans et quand je vois chaque liste qui tombe, j'ai l'impression que chacun habite sur une planète différente. En neuf listes, l'auteur le plus cité ne l'a été deux fois si je ne m'abuse. En fait, c'est rassurant, ça veut dire qu'on est pas influencé par je ne sais quoi et que chacun dispose de de son petit univers littéraire.

     

    Charlotte est la compagne de l'un de mes meilleurs amis. Elle bosse dans l'informatique je crois, elle a deux enfants. Elle a un look un peu garçonne contrairement à Julie schittly. Elle habite à Lannion dans une maison passive ce qui veut dire qu'elle n 'a jamais besoin d'être chauffé. Facture EDF= 0. Je crois qu'Olivier m'avait dit que ce système pouvait fonctionner sous climat océanique mais que ça doit être plus difficile dans l'est de la France et en Allemagne. Charlotte joue au badminton, Olivier fait du vélo et se casse la gueule quand il faut franchir un pont. Il ne va jamais chez le coiffeur, alors que Charlotte, si, je pense. Olivier et moi, quand on avait 25 ans, on allait de rave party en rave party. Moi j'écoute toujours de la techno mais je ne vais plus en rave et en tout cas pas dans ces teufs sauvages avec de la musique de bourrin. 

    Voilà donc encore une liste singulière. A part l'enchanteur que j'aurais pu mettre dans ma liste, je ne connaisCles autres auteurs que de nom. Ah si, la planète des singes quand  même.

    Voilà donc une liste de plus. La dixième sera la mienne er ne souffrira d'aucunes contestions !

     

     

    la liste de Charlotte

     

    Un bûcher sous la neige - Suzanne Fletcher

    Les piliers de la terre - Ken Follet

    L'enchanteur - Barjavel

    Un avion sans elle - Michel Bussi

    Au bonheur des ogres - Daniel Pennac

    Des fleurs pour Algernon - Daniel Keyes

    L'assassin royal -  Robin Hobb

    Un cadavre de trop - Ellis Peters

    La planète des singes -  Pierre Boule

    Hunger games - Suzanne Collins

  • les romans d'une vie #8 - Eric Reinhardt

    rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.jpg

    Je le dis sincèrement, c'est une grande fierté pour moi d'accueillir l'écrivain Eric Reinhardt dans ce jeu du top10. Je ne l'ai jamais vu physiquement mais depuis Cendrillon, on s'envoie  un petit mot de temps en temps et j'essaie évidemment de ne pas être intrusif. Je sais que le métier d'écrivain est dur. J'ai cru lire qu'il  a mis cinq ans à écrire comédies françaises....des jours et des nuits pour constituer une œuvre qu'on aimerait parfaite. Le roman n'a peut-être pas eu le succès escompté ( encore que je sais pas) mais Eric a un socle de fidèles lecteurs qui ne le lâcheront jamais. Etienne Daho disait que bien sûr il n'avait pas le succès d'avant mais il sait que lorsqu'il sort un album pourri ou pas, 100.000 personnes l'achètent systématiquement malgré Deezer et Youtube.

    Eric est un grand écrivain, moi je suis un petit employé de Bretagne, alcoolique de surcroit mais j'ose le dire, j'aurais des conseils à lui donner ! Genre, ses romans se passent trop en ville un peu toujours dans la petite bourgeoisie tranquille. Ses personnages n'ont pas de problème d'argent. Eric, si justement, tu écrivais sur cette France qui est dans le dur ,les ouvriers, les agriculteurs, les sdf etc....tu as une belle plume, je suis certain que tu y arriverais quitte à te mettre en immersion  un mois dans une exploitation agricole !

    En tout cas, merci pour ta liste. Comme c'est toi, j'ai accepté Mallarmé et les années. C'est le privilège des stars. J''aurais dû mettre l'acacia dans ma liste mais  j'ai dû faire un choix. 

     

     

     

    la liste de Eric Reinhardt

     

    la princesse de Clèves - Mme de la Fayette

    les rêveries du promeneur solitaire - Jean-Jacques Rousseau

    Poésies - Stéphane Mallarmé (ses purs ongles très hauts dédiant leur onyx -)

    Le procès - Franz Kafka

    Dedalus - James Joyce

    Le Maître et Margueritte - Mikhaïl Boulgakov

    L'acacia - Clause Simon

    Perturbation- Thomas Bernhard

    Les noms - Don DeLillo

    Les années - Annie Ernaux

  • les romans d'une vie #7 - Audrey H

    dinard.jpgJe suis un peu énervé parce que j'ai perdu tout le texte que j''avais tapé car je ne l'avais pas enregistré et que Blogspirit m'a fait un coup de pute. Je disais donc que je connais (virtuellement) Audrey quasiment depuis le début qu'on est sur Facebook, soit pour moi 2007. Treize ans ! On a vieilli de treize ans depuis ! Lieu commun : comme le temps passe vite ! Bon, je ne sais plus comment on est devenu amis mais ça devait avoir un rapport avec la littérature et je me demande même si ce n'était pas à propos de Cendrillon de Eric Reinhardt, un roman qui nous a marqués tous les deux.

    Et vous chers lecteurs, mes semblables, mes frères, vous savez ce que fait Audrey en ce moment : elle est sociologue et travaille sur la sexualité dans les institutions fermées. Elle est aussi  chercheuse rattachée à une université parisienne.

    Retour en arrière : elle (je repasse à la 3e personne) a fait une thèse en histoire de l'architecture sur la prison. J'en apprendrais tous les jours. Donc, quand on construit une prison (trop rarement), l'aspect architectural est un élément à prendre en compte.

    Audrey qui a enseigné en université en Bretagne habite aujourd'hui à Rennes (ville de mon insouciance) avec son mari Jérôme et leurs deux chiens Ginger et Cyd dont le plus grand plaisir est de courir sur la plage de Dinard, Dinard qui est la ville de cœur de Audrey. Elle adore lire en surplomb de la baie tout en sirotant un vin blanc. 

    Il y a trois livres que j'adore dans sa liste (je m'en vais, le système Victoria et les mémoires d'Hadrien) mais je ne les ais pas mis dans mon TOP10.

     

    la liste d'Audrey

     

    Bérénice - Racine

    les mots - Jean-Paul Sartre

    Je m'en vais - Jean Echenoz

    les noces barbares - Yann Queffélec

    les mémoires d'Hadrien - Marguerite Yourcenar

    le système Victoria - Eric Reinhardt

    l'exercice de la médecine - Laurent Seskik

    En attendant Godot - Samuel Beckett.

    la trilogie new-yorkaise - Paul Auster 

    la place - Annie Ernaux

  • quand je rentre / Dominique A

    Dominique A vient de sortir "vie étrange", un album qui n'était pas vraiment prévu mais il a bien fallu qu'il s'occupe pendant le confinement. C'est un album feutré et camouflé comme on l'est dans sa chaumière lorsque la cheminée est allumée et que le chat dort sur le dos ou dans d'autres positions dont eux seuls ont le secret. Quelques lumières tamisées, des livres partout et puis le coin musique avec synthé, tanzbar....etc. 

    C'est un album qui a une cohérence, quelque chose de mystérieux. Pour une fois, il n'a pas eu besoin de laisser cours à notre imagination. Les textes sont bien travaillés, comme d'habitude mais on sent que Dominique n'a pas voulu nous prendre la tête ! Je pense par exemple "à la même place".... On devine le couple de retraités qui va voir la mer tous les jours sans sortir de la voiture qui est garée face à l'océan toujours "à la même place".. et personne  ne dit rien. Que voulez-vous qu'on dise quand on a cinquante ans de vie commune et qu'on va voir la mer toujours au même endroit au petit caillou près ? C'est comme une habitude sur laquelle on ne discute pas. 

    Je pense que Françoiz Breut a dû écouter cet album, par contre Julie Schittly, je ne pense pas. Cet album est et va passer un peu inaperçu (hélas). Peut-être que je vais lui offrir. 

    L'album a été pressé tellement vite qu'on n'a même pas pris le temps de mettre les paroles. Je vais vous mettre ci-dessous "quand je rentre", un titre qui doit parler à beaucoup d'hommes, moi le premier !

    Sinon, si la logistique marche bien, je dois recevoir quelque chose aujourd'hui dont je ne vous parlerai pas ! J'attends une alerte sur mon téléphone....

    Qu'est-ce que tu veux savoir / que veux tu m'arracher / quand je rentre / j'hésite sur le pallier  / j'ouvre et je retrouve à m'attendre / il est tard et je suis, je suis si fatigué...trop de monde.....


  • CR365 : frappez sans entrer - John Godey (Gallimard, série noire)

     

    frappezsansenrter.jpg

    Ce sont des fans de Godard qui m'ont affirmé que le Série Noire posé sur les fesses de Brigitte Bardot dans "le mépris" était "frappez sans entrer" de John Godey. Au fait, avant de venir sur ce blog, vous avez frappé ? Et est-ce que je vous ai laissé entrer ? Je crois pas, non, mais maintenant que vous êtes là, que vous vous appeliez Françoiz Breut ou Julie Schittly, vous pouvez rester. Je vous paie un café. Je suis sûr que vous allez bien vous entendre. De toute façon, ça ne va pas durer longtemps. Ce polar sorti en 1961 ne présente pas beaucoup d'intérêt et c'est sans doute pour ça que Camille n'a pas le nez dedans. Mais connaissant Godard, le choix de ce livre n'est pas un hasard....ou peut-être. Je suis bien le seul à me poser ce genre de question. Lui-même ne doit plus savoir d'ailleurs. Sinon, je ne comprends pas en quoi ce titre a un rapport avec le polar dans lequel les gens frappent et attendent qu'on les ouvre. 

    875816060.jpgL'histoire est assez simple. Dans un quartier résidentiel d'une quelconque ville américaine (qui n'a pas encore trouvé son clown), une jeune fille qui s'appelle Lola Paris se fait buter par une voiture et se retrouve entre la vie et la mort à l'hôpital. Une enquête est évidemment menée. Une dizaine de flics sont sur l'affaire que des journalistes importunent sans cesse. On vérifie la carrosserie des voitures des habitants du quartier mais on ne trouve rien de probant. C'est assez simple, non ? Je me demande si ça vaut vraiment un roman. 

    J'ai lu les 186 pages très vite. La traduction de Jean Rosenthal est très bonne car ça se lit bien. Quand on arrive à la page 101, on tourne  et on se retrouve comme par magie à la page 102 ! A force de lire sur liseuse, j'ai fini par perdre l'habitude de choses élémentaires. Si un jour, vous allez à la plage de Kerhillio et que vous ne savez pas que lire, passez chez moi, j'habite quelque part à côté d'un arrêt de bus. Vous trouverez facilement. Vous verrez l'aile avant droite de ma voiture est bousillée et couverte de sang.

    John Godey dispose d'une page Wikipedia. 

    lecture le 12/11/2020, parution : 1961. Note 5/5 (mais juste pour les fesses de BB)

    Shako

     

  • JeanPaul Tarasco - profession : artiste peintre

    terrasse d'hiver.jpgQuelqu'un m'a dit au téléphone que j'aurais pu être écrivain. Je ne me vante pas, je répète juste ce que cette personne m'a dit et qui d'ailleurs elle-même écrit très bien aussi. Cette fille est typiquement du genre la femme sans histoire. Alors, moi, je sais pas, je n'ai pas le recul, j'ai le nez dans le guidon mais peut-être que je suis meilleur en prose qu'en alexandrin. Il y a trois ans à peu près, Gallimard m'avait appelé pour me demander si je pouvais écrire un essai reprenant tout ce que j'avais écrit sur ce blog. Malgré l'insistance de ma femme, je n'y suis pas arrivé. J'ai 47 ans et je crois que je saurais si je pouvais faire aussi bien que Eric Reinhardt.  Tout le monde n'est pas Yvan Duvivier, Isabelle Sigoura, Julie Schittly ou Paul Gogo. Ceci dit, les journalistes qui ont une belle plume sont-ils capables d'écrire un roman ? Relater un fait divers, ce qui s'est dit lors d'un conseil municipal ou faire un papier sur l'inauguration d'une pissotière à Persquen est une chose, inventer une histoire en est une autre. Même écrire un essai n'est pas à la portée de tout le monde, genre une histoire qui se déroulerait à Tarifa.

    J et Q.jpgVous avez remarqué que souvent mon premier paragraphe n'a rien à voir avec le sujet de ma note....et même parfois le second, tiens. Aujourd'hui, j'ai fait un drive à Super U et j'avais commandé des bougies (j'aime bien allumer des bougies le soir) mais ils n'ont pas pu me les vendre car le rayon bazar est fermé. Je croyais que c'était juste les livres (en solidarité avec les libraires, why not) mais non, c'est tout le rayon des choses non essentielles...comme les bougies qui est fermé. Mais ça fait du tort à qui de vendre des bougies ? Vous connaissez des magasins où l'on ne vend que des bougies ? A côté de ça, le rayon alcool et notamment l'alcool fort est ouvert. Chacun sait que le whisky constitue une denrée essentielle. Le gouvernement est complètement à la ramasse. On ne sait plus ce qu'on peut faire ou ne pas faire. Mais je ne sais pas où est passé ma colère. Voilà donc un second paragraphe qui une fois de plus n'a rien à voir avec le sujet du jour. En cours de Français, on me foutrait 2/20. Mais, ne vous inquiétez pas, je n'ai pas perdu le nord

    l'attente.jpgJe vous explique (Carla -). Je suis l'administrateur avec Léonor d'un groupe Facebook consacré à Françoiz Breut. Il est moyennement actif au regard du nombre de membres (sachant que nous ne sommes que quatre ou cinq à intervenir). Le groupe s'intitule "Everyone kisses Françoiz Breut"). Ce nom m'est venu d'une chanson de son premier album qui s'appelle "Everyone kisses a stranger". Parmi les membres actifs, il y a JeanPaul Tarasco (qui est quasiment l'anagramme de son vrai nom). Il m'a appris aujourd'hui qu'il était artiste peintre et que je pouvais voir ses toiles sur son site : ici

    C'est essentiellement de l'acrylique et comme je suis une brêle en peinture, il a fallu que je fasse une recherche sur Wikipedia. Donc : peinture acrylique : une peinture basée sur des résines synthétiques. Prends ça et mange ton pain. J'aime sincèrement beaucoup ce qu'il fait et notamment celui tout en haut qui s'intitule "terrasse d'hiver". La scène est banale mais c'est coloré et ça me fait penser...mais de loin à ce que fait David Hockney (mais chez ce dernier, il n'y en général qu'un personnage (ah peut-être deux dans le troquet) et comme c'est le seul peintre contemporain que je connais, il fallait bien que je ramène ma science. De toute façon, un type qui est fan de Françoiz Breut (qui fait des dessins elle aussi...que Léonor adore -) ne peut foncièrement pas faire quelque chose de mauvais. T'inquiètes, Poljan, la rue ne te reprendra pas ( pour peu qu'elle t'aies déjà pris). 

    Ses tableaux sont très colorés et si j'ai bien compris, il prend des photos de scènes de rue et en fait des peintures ensuite. Il appelle ça du "figuratif très réaliste". Je n'ai rien à dire d'autres. Voyez les quelques tableaux que j'ai mis ici et si ça vous plait, allez sur son site et foutez-moi ça en fond d'écran, ce sera un bon début !

    Bien à vous,

    Shako

    après la pluie.jpg