Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

printemps 2015

  • les monstroplantes # 2

    Je m'inquiétais que le phyllostachys sulfurea n'ait encore sorti aucune pousse mais un site spécialisé m'informe qu'il est tardif et qu'il faut attendre juin. Ouf ! Il faut savoir que lorsque je rentre du boulot, je fais le tour du propriétaire à l'affût des turions qui auraient pu sortir dans la journée. Donc, patience pour sulfurea (qu'on appelle aussi viridis..mais parfois c'est compliqué de savoir le vrai nom des bambous...on fait même des conférences pour en débattre !). C'est sa première année en pleine terre et j'attends beaucoup de ce bambou aux cannes jaunes magnifiques dont j'avais extrait des rhizomes chez un ami (qui lui,  cherche une solution pour s'en débarrasser). 

    280415J (21).JPG

    Par contre, aux pieds du monstre, les fougères s'épanouissent. Il y a surtout de l'onoclea sensibilis et de l'osmonde royale. J'ai changé de place à tout ce petit monde au début de printemps et ne regrette pas. A l'ombre des bambous nigra et de la haie de prunus et de photinias, elles voient très peu le soleil (contrairement à l'année dernière quand j'avais eu la bêtise de penser qu'elles supporteraient le pâle soleil armoricain). Et je les arrose copieusement. 

    220515J (7).JPG

    Pendant ce temps, sur le même îlot, le navire amiral  (phyllostachys vivax huangwenzhu)  n'a pas perdu de temps (environ 10 turions dont 3 ou 4 d'un fort diamètre) :

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou,fargesia robusta campbell

    Une autre vue que j'aime bien. On y voit  le pittosporum, le fargesia jiuzhaigou 1, 2 cornouillers, l'arbre à perruque (au feuillage rouge) , un sapin quelconque, un hibiscus, l'arche avec le chèvrefeuille qui est en train d'envahir le rosier grimpant...

    220515J (1).JPG

    Les jeunes frondes de la fougère Dryopteris erythrorosa sont magnifiques quand elles se développent. Ensuite, cette variété devient une fougère quelconque.

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou

    Dans l'angle de la maison côté nord, ce sont également des fougères (dryopteris filix-max) qui accueillent les impudents visiteurs qui nous veulent quoi encore.

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou,fargesia robusta campbell,phyllostachys vivax huangwenzhu

    L'incontournable boule de neige :

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou

    On ne se lasse pas des jeunes cannes du Fargesia robusta Campbell :

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou

    Il fait encore bien froid, le bar est toujours fermé. 

    jardin,printemps,printemps 2015,bambou,fargesia jiuzhaigou

    Mais je vais laisser tout ce petit monde en paix.  Je pars risquer ma vie dans la vase de la baie du Mont-Saint-Michel. Mourir oui, pas pour des idées mais au pied d'une merveille !

    boyKen !

    Loïc LT (photos prises le 22.05.2015)

    liste bambous (maj 22.05.2015)

     

    variété    
         
    Fargesia nitida 'Sp. Jiuzhaigou 1' 2011 terre
    Fargesia robusta 'Campbell' 2010 terre
    Fargesia rufa 2012 terre
    Indocalamus tesselatus 2012 pot
    Phyllostachys aurea 2008 terre
    Phyllostachys aurea 'Koi' 2012 pot
    Phyllostachys aureosulcata f. Spectabilis 2011 pot
    Phyllostachys bissetii 2009 terre (ilot)
    Phyllostachys nigra 2009 terre (ilot)
    Phyllostachys nigra f. Henonis 2010 pot
    Phyllostachys sulphurea var. Viridis 2012 terre (ilot)
    Phyllostachys vivax f. Aureocaulis 2010 terre
    Phyllostachys vivax f. Huangwenzhu 2011 terre
    Pleioblastus chino f. Elegantissimus 2011 terre
    Pleioblastus chino f. Tsuboi 2011 pot
    Pseudosasa japonica 2008 terre et pot
    Sasa tsuboiana 2009 terre
    Sasa veitchii 2012 pot
    Semiarundinaria yashadake f. Kimmei 2012 terre
    XHibanobambusa tranquillans f. Shiroshima 2008 terre
    Fargesia papyrifera 2014 pot
    Pleioblastus variegatus 2012 ? pot
  • soleil couchant

    Ce soir, comme d'habitude, je n'ai pas vu le soleil se coucher parce c'est compliqué chez nous, deux maisons nous cachant la vue côté ouest et de toute façon, nous sommes sur le flanc d'une colline (bien grand mot 'colline' mais j'aime dire aux gens que notre maison est située à flanc de colline) avec des bois tout autour qui nous empêchent d'assister à ce coucher de soleil qui n'en est pas un car il ne se couche jamais disons qu'il s'agit de la rotation de notre planète par rapport à son étoile. Oh, je sais bien que vous savez tout ça mais des enfants peuvent atterrir ici aussi. Et pourquoi pas mes filles ? Soyons fous. Mais bon, je vous rassure, à leur âge, elles ont bien compris le principe du firmament (oui, oui, j'ai décidé de l'appeler ainsi et ce sera je pense le titre d'un futur roman, certains auteurs se croyant raffinés de donner à leur roman un titre un peu métaphysique). 

    Mais si l'on ne peut pas assister à l'occultation provisoire du soleil, il arrive parfois que le reflet du soleil 'couchant' se reflète sur les nuages. Ceux-là sont des cumulus, peut-être. (par contre le point noir au milieu c'est un défaut de mon appareil et ça m'éNNNNERVE). En ce 6 mai 2015, il était 21h vers là et cette vue m'a saisi. 

    060515 (4).JPG

    Puisque la nature semble vouloir reprendre ces quartiers sur ce blog, voici quelques photos du jardin (qui a au moins 3 mois de retard sur celui des voisins -avec un brin de mauvaise foi-) :

    fusains et azalées (c'est le coin de Prisca) :

    05052015J (22).JPG

    Voici les fleurs de la vivace benoite orange achetée l'année dernière au clos d'armoise où je fus accueilli par un type charmant qui dispose d'une belle collection de vivaces (et de fougères). 

    05052015J (19).JPG

    La spirée est au paroxysme de sa floraison. Il faut en profiter. Le soir, quand les nuages deviennent roses, il faudrait s'asseoir à ses pieds en famille et parler de tout et de rien. 

    05052015J (4).JPG

    Tinoir fait du camouflage. 

    05052015J (18).JPG

    Les tulipes furent. C'était aux derniers jours d'avril, elles étaient magnifiques puis un jour je n'ai pas compris, elles n'étaient plus là mais faisait tempête ce jour-là. 

    280415J (2).JPG

    Tu prépares des gamelles aux chats avec de l'eau pure et propre et puis évidemment, il faut qu'ils se compliquent la vie  en allant boire dans un arrosoir même pas plein. 

    250415jj (19).JPG

    Pommier et arbre à muguets, les deux ennemis, sont en fleurs. Leur attribution est double : nous donner de l'ombre les quelques jours d'été où il fait beau et servir de tuteurs au hamac où les filles aiment se balancer...et moi aussi mais toujours avec un brin de nostalgie.

    280415J (28).JPG

    Céanothe en fleurs

    280415J (10).JPG

    la vue lorsqu'on sort le matin pour démarrer nos autos d'occasion comme aspirés par nos patrons -)

    280415J (9).JPG

    Loïc LT

     

  • les monstroplantes

    En attendant que le jardin daigne enfin se mettre en mode printemps, admirons le spectacle des rhizomes du phyllostachys vivax huangwenzhu. Ça me fait presque peur. Il va falloir peut-être que je creuse un peu plus. La guerre des tranchées est déclarée !

    11042015J (37).JPG

     

    11042015J (40).JPG

    Pour le printemps, allez, ne faisons pas la fine bouche, il y a quand même les tulipes :

    11042015J (58).JPG

    11042015J (5).JPG

    Et du côté de la fougère onoclea sensibilis, quelques crosses se déroulent timidement...mais il ne faudrait pas ne serait-ce qu'un petit orage...

    11042015J (21).JPG

    Mais de tout cela, Gritou s'en fout.

    11042015J (8).JPG