Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

terrorisme

  • CR367 : le lambeau - Philippe Lançon

    M02072873703-large.jpgLe journaliste, Philippe Lançon, travaillant à Charlie Hebdo (encore que je ne sais pas si on bossait vraiment dans ce journal gentiment satirique avec tous ces gais lurons), a été victime de l'attentat du sinistre 7 janvier 2015. Il a échappé à la mort mais a subi plusieurs impacts de balle sur le faciès. 

    Il décrit ici sa lente reconstruction. Le visage est tellement amoché que les chirurgiens sont un peu désemparés, dont la mystérieuse et sans doute jolie Chloé ( comme toutes les Chloé -). "Je suis un lambeau" dit il mais il est philosophe. Dans sa chambre, il décide de ne pas avoir de télé, de transistor ou internet. Vie quasiment monacale donc ! Il souffre sa race et ne fait part d'aucune haine envers les terroristes (ou alors si mais il ne l'évoque pas trop). Deux policiers sont en faction H24 devant sa chambre. Quand même, via les visiteurs ou les infirmières, il finit par savoir le retentissement de l'attentat dans la France et dans le monde.

    En dehors des détails précis de ses opérations, il revient sur son passé et fait part de beaucoup de références littéraires....mais pas le Bateau Ivre de Rimbaud....pourtant, c'est une belle allégorie. Je suis peut-être le seul à comprendre ce que je raconte.

    Un amie qui a lu ce récit m'a dit que c'était "verbeux et " égocentrique". Je ne suis pas d'accord. Verbeux, c'est évidemment péjoratif mais c'est peut-être vrai car le livre aurait pu faire deux fois moins court mais c'est quand même bien écrit...Quant à l'égocentrisme, on le serait à moins.

    Donc, il a fallu que Lançon subisse ce drame pour qu'il écrive cet ouvrage...mais alors, pourquoi il n'écrit pas d'autres bouquins ? Quand on a un tel talent, on sort un livre tous les ans  en mode Amélie Nothomb. Mais c'est vrai qu'écrire un roman n'est pas donné à tout le monde. Il y a une grosse différence entre écrire une autobiographie, c'est à dire ne parler que de soi et écrire un moment où il faut tout inventer. 

    En tout cas, ce livre a connu un énorme succès littéraire et c'est mérité. Je vous laisse et je ferai un édit car ma sœur va faire aussi faire son petit compte rendu ici. Trop hâte !  

    Shako

  • Coup de gueule contre les médias et ceux qui se prétendent spécialistes

    J'en ai marre d'entendre les médias dire que tel ou tel attentat aurait pu être évité. Je donne un exemple tout bête : mes filles sont dans un collège à Baud où il y a 500 élèves ou plus je ne sais plus. Bref. A l'entrée, y'a bien des grilles mais qui peut empêcher un commando de 10 malades djihadistes de rentrer armés de kalachnikov et faire un carnage ? Qui ? Y'a pas de flics à l'entrée et quand bien même, ils se feraient exécuter sur le champ. Des plots de bétons ? Inutile, il ne s'agit pas là de foncer dans l'école avec des véhicules...et des exemples, comme ça, j'en ai des tonnes (autre : entrer dans une église un dimanche matin ou entrer dans un supermarché...). L'Etat ne peut rien faire ou alors demander aux gens de ne plus sortir de chez eux....et la France est trop vaste pour mettre des flics partout (qui de toute façon se font dézinguer avant d'avoir le temps de dire merde). Les pays européens sont en guerre contre des gens qui n'ont pas peur de mourir. Et moi, je pense qu'on est dans la merde et qu'on n'a pas fini d'en chier. Je ne suis pas expert, je n'ai pas la solution mais je constate que pour l'instant il n'y en a aucune...et que je ne vois pas comment il pourrait y en avoir.

    Je donne un autre exemple tout con : l'autre jour, j'errais dans un marché du Contentin. Bon, il y avait bien des plots de bétons aux 3 entrées du marché sauf que... entre le dernier plot et le premier stand, il y avait largement de quoi faire passer un camion (et 2 fourgons)...et au pire, les terroristes ne sont pas obligés ne prendre les entrées officielles. Partout il y a des trous où il n'y a que des stands...donc il passent pas là à 90 kmh et rien ne peut leur résister jusque arriver vers la foule. Faut être réaliste un moment. L'Etat d'Urgence, c'est de la foutaise...à moins d'annuler tout rassemblement..et encore...imaginer un immeuble avec 90 habitants. Qui peut empêcher ces fous d'y entrer et de tuer tout le monde. Les politiques ont-ils une réponse à ça ?

    LLT

  • notre beau pays

    Les français aiment s'auto-flageller mais ils ne voient pas leur bonheur. Voici ce que l'honorable New York Times vient d'écrire à propos de l'hexagone, moi qui ne suis pas particulièrement patriote, j'avoue que ça fait chaud au cœur :

    france.jpg