Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

françoiz breut

  • Fanny Chiarello avant PhotoShop et après

    Je précise quand même quelle n'était pas malade. Je sais, je ne suis pas fort en PhotoShop. Fanny, si tu le souhaites, je supprime le tout. Comment sont tes cheveux aujourd'hui ?

    fa.jpgFZFZ3.jpg

  • F. Breut - mes péchés s'accumulent, le texte

    Voici les paroles du nouveau tube de Françoiz Breut. Avec la participation de Nicolas Carof. Y'a un doute avec "nos démons bouillent". T'as une idée, Léonor ?
     
    Je n'ai pas attendu
    Les jours de canicule
    Pour sentir nos corps qui brûlent
    Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
    J'entends nos membres qui crépitent
    Du feu de la dynamite
    Chaque jour, je guette l'apothéose
    J'ai faim et soif de bien des choses
    Je t'effleurerai jusqu'à l'usure
    Mains ondoyantes sur nos fourrures
    Je vois tes veines qui palpitent
    Un fleuve invisible s'agite
    Dans l'alcôve s'imbriquent
    Tous nos fluides magnétiques
    Les péchés s'accumulent
    Et nos corps s'entremêlent
    Je te palpe, tu te donnes
    Autour de nous, tout nous échappe
    Nos démons bouillent ???
    on se dilate
    le pouls rapide, nos yeux clignotent
    Au dessus des parcelles de peau
    Qu'on examine les yeux mi-clos
    Dix mille secousses au crépuscule
    En vagues soyeuses nous inondent
    J'entends nos cellules qui frémissent
    Nos vies en un éclair s’éclipsent, s’éclipsent
    Je n'ai pas attendu
    Les jours de canicule
    Pour sentir nos corps qui brûlent
    Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
    J'entends nos membres qui crépitent
    Du feu de la dynamite

  • les romans de la vie #28 Isabelle M

    Depuis longtemps mon cœur était à la retraite
    Et ne pensait jamais devoir se réveiller
    Mais au son de ta voix j'ai relevé la tête
    Et l'amour m'a repris avant que d'y pense
    Isabelle
    Isabelle
    Isabelle
     
    chatdes.jpgBon, c'est du Aznavour, pas la plus plus connue certes mais c'est un fait que la fille dont je vais vous parler s'intitule Isabelle. Je l'ai rencontrée tout à fait par hasard et je faisais mon malin en parlant de mécanique quantique. Et puis, voilà t'y pas qu'elle me sort " et tu connais l'expérience du chat de schrödinger ?".  Je lui ai avoué que non et comme c'est un  concept essentiel de la physique quantique, j'ai arrêté les frais et j'ai lancé la discussion sur l'arbre qui tombe. Est ce que lorsqu'un arbre tombe et qu'il y a personne pour le regarder, il fait du bruit quand même ?  On était en train de finir le homard qu'on n'avait pas encore tranché sur le sujet. 
    Au début, je crois pas mais au fil et à mesure de nos rencontres, j'ai fini par tomber amoureux d'elle....et un jour, elle m'annonce triomphalement, qu'elle avait enfin un mec dans sa vie. Vous devinez mon désarroi...alors je lui ai juste dit que j'étais content pour elle. Sauf que quelques semaines plus tard avoir rompu  (chouette !),  elle m'annonce qu'elle s'est rabibochée avec lui. En tout cas, aujourd'hui, je ne sais pas si on se reverra un jour mais je lui ai dit que la porte était toujours ouverte. C'est agréable de discuter avec elle. Souvent, les gens autour devaient penser que nous parlions une langue étrangère. En tout cas , la physique quantique, je ne sais pas si c'est une révolution ou une mascarade mais ça a le mérite de m'avoir fait rencontrer Isabelle....Isabelle...Un petit quatrain de Aznavour et les dix livres préférés de Isabelle ensuite. 
     
    Tu vis dans la lumière et moi dans les coins sombres
    Car tu te meurs de vivre et je me meurs d'amour
    Je me contenterais de caresser ton ombre
    Si tu voulais m'offrir ton destin pour toujours
     
     
     
    le monde de Sophie - Jostein Gaarder*
    un souffle vers l'éternité  - Patricia Darré
    dieu me déteste - Hollis Seamon
    réparer les vivants - Maylis de Kerangal
    la kabbale révélée - Michaeel Laitman
    Réfléchissez et devenez  moins riche - Napoleon Hill
    le livre des esprits - Allan Kerdec
    la ronde et autres faits divers - JMG Le Clézio
    l'alchimiste - Paul Cuelho*
    conversations avec dieu : Neale Donald Walsch
     
     
     
    Comme on passe le doigt entre l'arbre et l'écorce
    L'amour s'est infiltré, s'est glissé sous ma peau
    Avec tant d'insistance et avec tant de force
    Que je n'ai plus depuis ni calme ni repos
    Isabelle
    Isabelle
    Isabelle, Isabelle, Isabelle
    Isabelle, Isabelle
    Isabelle
    Isabelle
    Isabelle, mon amour
     

  • lettre ouverte à Fanny Chiarello

                                        Fanny,

    happy.jpgPour avoir lu ton cursus à droite et à gauche, je sais que tu n'aimerais pas être jugée que  pour ton  physique...mais détrompe- toi, Fanny Chiarello, j'ai lu un livre de toi et tu peux trouver mon compte rendu en cliquant ici et comme tu le verras, je t'avais mis une bonne note. J'ai lu aussi banale. C'est grâce à Françoiz Breut que je me suis souvenu de toi. En effet, elle a mis happy woman dans son top ten. Je pensais que c'était un peu parce que vous vous connaissiez...mais non, elle ne te connait pas. Donc, le roman doit être foncièrement bon, donc je vais le lire. 

    En attendant, j'ai cherché tes coordonnées partout mais je vois que tu as fermé la porte bien à clé....donc, je m'en réfère à Google pour que cette bouteille à la mer te parvienne. Il se trouve que j'ai un petit service à te demander mais c'est pas grand chose. Sinon, bah oui, comme je le sous-entendais au début de ce mail qui restera dans les annales, tu me plais beaucoup et pour quelques semaines, tu es la "jolie du moment". 

    Mes coordonnées sont dans " à propos"

    A bientôt, j'espère,

    Loïc

     

  • Françoiz Breut : FFF

    François Breut a annoncé sur son site que le titre de son futur album qui sortira le 19 mars 21 sera :

     

    Le flux flou de la foule

    IMG_20201126_000518.jpg

     

     

  • CR365 : frappez sans entrer - John Godey (Gallimard, série noire)

     

    frappezsansenrter.jpg

    Ce sont des fans de Godard qui m'ont affirmé que le Série Noire posé sur les fesses de Brigitte Bardot dans "le mépris" était "frappez sans entrer" de John Godey. Au fait, avant de venir sur ce blog, vous avez frappé ? Et est-ce que je vous ai laissé entrer ? Je crois pas, non, mais maintenant que vous êtes là, que vous vous appeliez Françoiz Breut ou Julie Schittly, vous pouvez rester. Je vous paie un café. Je suis sûr que vous allez bien vous entendre. De toute façon, ça ne va pas durer longtemps. Ce polar sorti en 1961 ne présente pas beaucoup d'intérêt et c'est sans doute pour ça que Camille n'a pas le nez dedans. Mais connaissant Godard, le choix de ce livre n'est pas un hasard....ou peut-être. Je suis bien le seul à me poser ce genre de question. Lui-même ne doit plus savoir d'ailleurs. Sinon, je ne comprends pas en quoi ce titre a un rapport avec le polar dans lequel les gens frappent et attendent qu'on les ouvre. 

    875816060.jpgL'histoire est assez simple. Dans un quartier résidentiel d'une quelconque ville américaine (qui n'a pas encore trouvé son clown), une jeune fille qui s'appelle Lola Paris se fait buter par une voiture et se retrouve entre la vie et la mort à l'hôpital. Une enquête est évidemment menée. Une dizaine de flics sont sur l'affaire que des journalistes importunent sans cesse. On vérifie la carrosserie des voitures des habitants du quartier mais on ne trouve rien de probant. C'est assez simple, non ? Je me demande si ça vaut vraiment un roman. 

    J'ai lu les 186 pages très vite. La traduction de Jean Rosenthal est très bonne car ça se lit bien. Quand on arrive à la page 101, on tourne  et on se retrouve comme par magie à la page 102 ! A force de lire sur liseuse, j'ai fini par perdre l'habitude de choses élémentaires. Si un jour, vous allez à la plage de Kerhillio et que vous ne savez pas que lire, passez chez moi, j'habite quelque part à côté d'un arrêt de bus. Vous trouverez facilement. Vous verrez l'aile avant droite de ma voiture est bousillée et couverte de sang.

    John Godey dispose d'une page Wikipedia. 

    lecture le 12/11/2020, parution : 1961. Note 5/5 (mais juste pour les fesses de BB)

    Shako

     

  • JeanPaul Tarasco - profession : artiste peintre

    terrasse d'hiver.jpgQuelqu'un m'a dit au téléphone que j'aurais pu être écrivain. Je ne me vante pas, je répète juste ce que cette personne m'a dit et qui d'ailleurs elle-même écrit très bien aussi. Cette fille est typiquement du genre la femme sans histoire. Alors, moi, je sais pas, je n'ai pas le recul, j'ai le nez dans le guidon mais peut-être que je suis meilleur en prose qu'en alexandrin. Il y a trois ans à peu près, Gallimard m'avait appelé pour me demander si je pouvais écrire un essai reprenant tout ce que j'avais écrit sur ce blog. Malgré l'insistance de ma femme, je n'y suis pas arrivé. J'ai 47 ans et je crois que je saurais si je pouvais faire aussi bien que Eric Reinhardt.  Tout le monde n'est pas Yvan Duvivier, Isabelle Sigoura, Julie Schittly ou Paul Gogo. Ceci dit, les journalistes qui ont une belle plume sont-ils capables d'écrire un roman ? Relater un fait divers, ce qui s'est dit lors d'un conseil municipal ou faire un papier sur l'inauguration d'une pissotière à Persquen est une chose, inventer une histoire en est une autre. Même écrire un essai n'est pas à la portée de tout le monde, genre une histoire qui se déroulerait à Tarifa.

    J et Q.jpgVous avez remarqué que souvent mon premier paragraphe n'a rien à voir avec le sujet de ma note....et même parfois le second, tiens. Aujourd'hui, j'ai fait un drive à Super U et j'avais commandé des bougies (j'aime bien allumer des bougies le soir) mais ils n'ont pas pu me les vendre car le rayon bazar est fermé. Je croyais que c'était juste les livres (en solidarité avec les libraires, why not) mais non, c'est tout le rayon des choses non essentielles...comme les bougies qui est fermé. Mais ça fait du tort à qui de vendre des bougies ? Vous connaissez des magasins où l'on ne vend que des bougies ? A côté de ça, le rayon alcool et notamment l'alcool fort est ouvert. Chacun sait que le whisky constitue une denrée essentielle. Le gouvernement est complètement à la ramasse. On ne sait plus ce qu'on peut faire ou ne pas faire. Mais je ne sais pas où est passé ma colère. Voilà donc un second paragraphe qui une fois de plus n'a rien à voir avec le sujet du jour. En cours de Français, on me foutrait 2/20. Mais, ne vous inquiétez pas, je n'ai pas perdu le nord

    l'attente.jpgJe vous explique (Carla -). Je suis l'administrateur avec Léonor d'un groupe Facebook consacré à Françoiz Breut. Il est moyennement actif au regard du nombre de membres (sachant que nous ne sommes que quatre ou cinq à intervenir). Le groupe s'intitule "Everyone kisses Françoiz Breut"). Ce nom m'est venu d'une chanson de son premier album qui s'appelle "Everyone kisses a stranger". Parmi les membres actifs, il y a JeanPaul Tarasco (qui est quasiment l'anagramme de son vrai nom). Il m'a appris aujourd'hui qu'il était artiste peintre et que je pouvais voir ses toiles sur son site : ici

    C'est essentiellement de l'acrylique et comme je suis une brêle en peinture, il a fallu que je fasse une recherche sur Wikipedia. Donc : peinture acrylique : une peinture basée sur des résines synthétiques. Prends ça et mange ton pain. J'aime sincèrement beaucoup ce qu'il fait et notamment celui tout en haut qui s'intitule "terrasse d'hiver". La scène est banale mais c'est coloré et ça me fait penser...mais de loin à ce que fait David Hockney (mais chez ce dernier, il n'y en général qu'un personnage (ah peut-être deux dans le troquet) et comme c'est le seul peintre contemporain que je connais, il fallait bien que je ramène ma science. De toute façon, un type qui est fan de Françoiz Breut (qui fait des dessins elle aussi...que Léonor adore -) ne peut foncièrement pas faire quelque chose de mauvais. T'inquiètes, Poljan, la rue ne te reprendra pas ( pour peu qu'elle t'aies déjà pris). 

    Ses tableaux sont très colorés et si j'ai bien compris, il prend des photos de scènes de rue et en fait des peintures ensuite. Il appelle ça du "figuratif très réaliste". Je n'ai rien à dire d'autres. Voyez les quelques tableaux que j'ai mis ici et si ça vous plait, allez sur son site et foutez-moi ça en fond d'écran, ce sera un bon début !

    Bien à vous,

    Shako

    après la pluie.jpg

     

  • CR363 : l'autre Rimbaud - David Le Bailly

    Je viens de finir *l'autre Rimbaud* de David Le Bailly. Il y est question de Frédéric Rimbaud, le frère de l'autre con. Fallait y penser. Gros travail de recherche de la part de l'auteur (le travail de recherche et d'écriture est décrit en italique). Évidemment, il a dû broder car il reste peu de traces du frangin. Frédéric était chauffeur d'omnibus à Attigny dans les Ardennes. C'est le mal aimé de la famille pourtant il est sensible et touchant. Mais pas facile de s'imposer face à la figure jupitérienne de l'auteur du bateau ivre, la mère Vitalie n'ayant d'yeux que pour ce dernier. En toile de fond, on apprend beaucoup sur la vie dans les Ardennes au 19e. J'ai beaucoup aimé. 
    De tout de façon, on a tellement tout dit sur Arthur alors si on veut encore écrire quelque chose, il faut trouver un concept original, un autre angle d'attaque ou une autre ligne de front si vous préférez ! A moins que Françoiz Breut ou Julie Schittly ait une autre idée. 
    Je projette personnellement donc d'écrire un essai fleuve sur Vitalie, la mère de Arthur, Frédéric et Isabelle.
    Je suis certain que ce bouquin plairait à Françoiz Breut et même à Julie Schittly !
    A lire. Surtout pour les rimbaldiens. Et puis les autres aussi ! Y'a pas de raison. 
     
    lecture sur Kindle, octobre 2020
    note : 5/5

  • juste de passage - Françoiz Breut

    Voici un nouvel inédit chanté au Botanique le 16 septembre. Le son est toujours très moyen. Je n'ai pas le choix. Du coup, ce sera très dur de retranscrire mais je vais essayer un peu. Votre aide sera la bienvenue !

    @Shako