Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

On n'attend plus l'hiver...(alors écrivons qu'on se manque)

J'aime bien personnaliser mon bandeau au rythme des saisons et j'ai profité  de ce matin blanc pour prendre une photo de le vue qu'on a depuis la terrasse. Mon rêve évidemment, ce serait un paysage enneigé...mais la dernière fois qu'il a neigé à Camors, c'était en novembre 2010. En prenant les photos, j'ai surpris un geai perché sur un poteau de clôture. Ça m'a fait penser qu'on a oublié de mettre la mangeoire pour les oiseaux. 

07012017 (5).JPG

Mais l'événement du matin, ce n'est pas le gel, c'est le tremblement de terre (magnitude 3.7) dont l'épicentre se situait entre Vannes et Pontivy (c'est à dire pile poil au milieu de ma cuisine) mais personne n'a rien ressenti dans la maison endormie. 

On n'attend plus l'hiver

Alors écrivons qu'on se manque

Même si on s'est vu hier

C'est déjà long de s'attendre...

(pastiche d'un titre de qui vous savez)

Loïc LT

vie du blog,hiver,julien doré

Prisca a taillé le chèvrefeuille. On dirait Mémé qui a fait des bigoudis et qui sort de chez le coiffeur -)

Commentaires

  • Jolies photos, en particulier celle du rouge-gorge. C'est mon oiseau préféré, j'adore son petit ventre rond et ses yeux malicieux.
    C'est une référence à Doré, encore ? Tu sais, c'est parce qu'on sait enfiler des perles qu'on est brodeuse chez Lesage, et Doré c'est juste un enfileur de mots, c'est pas Rimbaud.
    Dis, je pensais justement à toi cet après-midi, à propos de Daniel Pennac dont c'est le retour : tu as lu la saga des Malaussène toi ?

  • Pas un rouge-gorge ! Moi, je veux que ce soit un geai ! J'aime les geais.

  • http:/// - .ankor .ankor

Écrire un commentaire

Optionnel