Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • CR254 : du côté de chez Swann - Marcel Proust

    Comme le blog commence à dater et que je suis un peu en manque d'inspiration et que par ailleurs, je suis en train de relire "du côté de chez Swann" que j'avais déjà relu en 2013 ( après une première lecture en 1997), je me suis dit, tiens, pour une fois, je vais pas me prendre la tête et je vaisfouiller dans mes archives (qui ne sont pas forcément brillantes mais pas sombres non plus). 

    Loïc LT 

     

    compte rendu de lecture, octobre 2013 :

    Plutôt que de faire un compte rendu de cette œuvre, j'ai décidé de faire comme si je devais la résumer à mes filles et les autres aussi que voudraient tenter l'expérience. 

     

     

    Le roman se passe au début du XXème siècle en France. C’est l’histoire d’un garçon adulte qui s’appelle Marcel et qui essaie de se rappeler des souvenirs de son enfance dans le petit village de Combray en Normandie mais il n’en garde pas beaucoup à part le fait qu’il avait du mal à s’endormir surtout lorsque sa maman ne venait pas lui faire un bisou et cela arrivait surtout lorsque la famille recevait le visite d’un dénommé Charles Swann, un monsieur très élégant, cultivé et qui connaissait beaucoup de gens importants à Paris ; du coup Marcel n’aimait pas beaucoup quand Swann venait. Un jour pourtant, le simple fait de manger une madeleine avec un thé lui procure une joie intense et fait remonter du fond de sa mémoire tous ces souvenirs jusque-là inaccessibles. Le narrateur peut commencer sa recherche du temps perdu. 

    Marcel et ses parents vivaient à Paris en hiver et chez une tante à Combray en été. Ils sont plutôt riches et n’ont pas vraiment besoin de travailler pour vivre. A Combray, il y a une église avec un joli clocher et puis plein de gens dont Charles Swann qui y possède une maison (mais il en a aussi une à Paris). Swann est marié avec une jolie poupée qui s’appelle Odette de Crécy et toute une partie est consacrée à la façon dont ces deux-là (un amour de Swann) sont tombés amoureux (et ça se passe bien avant que Marcel ne soit né). Après avoir conquis Odette, Swann devient très jaloux, à en devenir fou si bien qu’Odette en a marre de lui mais finalement il s’en fout car il trouve qu’elle n’est pas son genre. Mais ils se marieront quand même et ils auront un enfant qui s’appellera Gilberte.

    On va faire la connaissance de Gilberte dans la 3ème partie du roman (noms de pays : le nom) , partie dans laquelle Marcel nous informe d’abord que faute de pouvoir voyager (parce qu’il a une santé fragile), il essaie d’imaginer à quoi ressemblent les villes et les autres pays à la simple prononciation de leur nom. Ensuite, nous sommes à Paris en hiver. Un peu par hasard, Marcel et Gilberte deviennent amis en jouant dans un parc près des Champs-Elysées. Quel âge a Marcel, je ne sais pas trop, dans les 12 ans peut-être. Mais lui, c’est plus que de l’amitié qu’il éprouve pour Gilberte, c’est de l’amour ! Il aime Gilberte alors qu’elle, elle considère Marcel avant tout comme un bon ami. Et puis, Marcel devient un peu marteau et devient amoureux de tout l’univers de Gilberte et notamment de ses parents, comme Swann par exemple qu’il détestait tant avant parce que ses visites l’empêchaient d’avoir un bisou de sa maman.

    Voilà un peu près l’histoire. Il ne se passe pas grand-chose dans le roman. Pour Marcel Proust, les sensations comptent plus que les faits et il aime bien décrire les gens physiquement un peu mais surtout psychologiquement, c’est-à-dire qu’il essaie de comprendre pourquoi les gens agissent d’une façon plutôt qu’une autre. Et il le fait très bien, aucun écrivain n’a réussi à le faire aussi bien. Mais il faut s’accrocher car souvent les phrases sont très longues et on s’y perd un peu !

    Loïc LT

    kindle/lecture :octobre 2013, 5/5

  • relire Proust

    du coté.jpgJ'ai lu deux fois à la recherche du temps perdu, la première fois à l'armée alors que j'avais 23 ans et la deuxième fois, ça fait dix ans à peu près. A chaque fois, ce fut le même plaisir, c'est ce qui m'a poussé à rajouter une couche. Depuis 2020, j'ai relu "la prisonnière", "Albertine disparue", "Sodome et Gomorrhe". 

    Mais là, je repars du début, "du côté de chez Swann".

    Je profite puisque j'ai un peu de temps et que ça ne devrait pas durer. 

    Loïc alias Shako

     

  • CR374 - Lucien Leuwen - Stendhal

    Sans titre.jpgJe n'irai pas par quatre chemins, ce roman inachevé de Stendhal est une catastrophe. je vais faire court. On ne comprend rien du début à la fin. La première partie Lucien est lieutenant dans une compagnie de lanciers à Nancy,. Mais il passe le plus clair de son temps dans des salons et tombe amoureux d'une femme dont je ne me souviens plus du nom. Et puis tout autour de Lucien gravitent des seconds rôles même pas présentés....mais c'est pire dans la deuxième partie où il revient à Paris et s'occupe des affaires de son père notamment organiser le trucage des élections. Mais je ne sais même plus si le père Leuwen est légitimisme ou républicain.  Le flux foule de la foule débarque et on ne sais jamais qui et qui.

    Comme j'ai vite compris que je n'y comprendrais rien, j'ai lu sans rien comprendre, en roule libre mais c'est long et déplaisant.

    lecture mai/juin; 700 pages. note 0.5/10

  • enregistrement d'une balade à vélo électrique le 13.05.2021

    Je me suis filmé pédalant dans un parcours près de chez moi. Malheureusement, la vidéo était trop lourde, on ne voit pas la fin qui forme un autre fichier.


                                 

  • Président : Macron

    A la cour du président Macron il vint un jeune homme de large carrure et richement vêtu. Il désire du président être nommé préfet. Cependant son vêtement de dessus, sa cotte d’armes, était sur lui de travers, nonobstant qu’elle fût de beau drap noir. "Quel est votre nom ? demanda Macron - président, mon nom est Loïc Le Tortorec, dit Brunor le Noir"
    - Vous me demandez beaucoup, reprit Macron. Et comment se fait-il que vous portiez ce riche vêtement ? Dites-le-moi, car j’imagine que vous avez une bonne raison. Président, répondit il, j’avais un père qui était notaire et qui pratiquait la chasse. Un jour qu’il était à la chasse, il lui advint de s’étendre à terre pour dormir. Survint alors un autre chasseur, qui notaire également, était depuis longtemps son ennemi.
    Lorsqu’il vit qu’il dormait profondément, il lui tailla le corps en pièces. C’est ce même vêtement que portait mon père, et c’est cela qui fait qu’il me va si mal. Les coups qui ont été donnés s’y voient encore, tels que lorsque je le trouvai.
    - Président Macron intervint Jean Castex, il serait bon de répondre favorablement à sa requête. Il semble à son visage et à sa personne qu’il fera un bon préfet vigoureux. Et, président, si vous vous souvenez, c’était même allure qu’avait le prétendant Dupont quand il vint d’abord à l’Élysée.
    A suivre....

  • La Recherche : arbre généalogique

    Je pose ça ici pour moi avant tout mais si ça peut aider certains.

    Polish_20210512_192040818.jpg

  • CR372 : le temps retrouvé - Marcel Proust

    le temps retrouvé p.jpgBon, j'avoue avoir beaucoup galéré à lire ce tome qui clôt la Recherche à tel point qu'à partir des deux tiers, je lisais sans chercher à comprendre ce qui se disait mais j'ai continué quand même car avec Proust on n'est pas à l'abri d'un aphorisme bien léché.  J'étais en roue libre donc pour finir et ce n'est pas forcément agréable. Je devine que les exégètes n'ont pas ce même problème mais moi, j'ai de gros problèmes de mémoire. Heureusement, il existe un site qui recense tous les personnages mais il n'est pas spécialement bien foutu.

    Globalement, l'action se situe pendant la guerre de 14, guerre pendant laquelle le narrateur, il s'appelle MARCEL (prénom cité que deux fois dans la Recherche, volontairement ou pas), perd son meilleur ami Robert de Saint Loup. Marcel continue à faire des aller et retour entre des maisons de repos ou les salons comme celui des Guermantes. Il constate l'emprise du temps sur les protagonistes et il se remémore les années passées après avoir buté sur une dalle (si si, c'est ma madeleine du temps retrouvé)où le salon brillait de mille feux. Il est témoin aussi des scènes sadomasochistes auxquelles s'adonne le baron de Charlus, qui au passage est plus germanophile que francophile.

    Pendant la guerre, à Paris, la fête continue malgré les alertes. La guerre se termine, l'auteur d'abord découragé quant à sa capacité à écrire un roman suite à la lecture d'un roman de Goncourt est découragé  mais il parvient et c'est lorsqu'il met le mot fin qu'il termine son œuvre sous le regard de Françoise, l'employée de maison qui ne comprend pas grand chose à toutes ces futilités.

    Il faut s'armer de courage en lisant ce tome avec ces phrases qui font dix kilomètres et si possible, prendre des notes pour savoir les liens de parenté entre les personnages. Je suis content d'en être venu à bout mais bien qu'épuisé, je suis prêt à relire un Proust car c'est à force de le lire qu'on comprend un peu le tout de l'œuvre. 

    lecture, livre de poche, 462 pages. Lecture : avril/mai 2021

    année de parution : quelques années après la mort de Proust, 1927, je crois.

    note : 4.5/5

     

    J'ai regardé le film "le temps retrouvé" trois fois pendant la lecture. Très bon film et félicitations au cinéaste qui a dû se taper toute la Recherche plusieurs fois peut être. Un truc de dommage, contrairement à la photo, le film a été tourné en couleurs ternes, type sépia.

    ruiz.jpg

  • corps de ferme à l'abandon (2)

    03 05 2021 (6).JPGJ'ai un petit circuit forestier près de chez moi sur lequel je me balade le casque sur les oreilles. Ça fait deux ans que je vis dans cet appart et je n'avais jamais été attiré par les bois préférant la mer. Alors, je marche suivant ce sentier bien dégagé. Hier, j'ai fait une bifurcation pour sortir plus vite de la forêt et je suis tombé sur une maison en ruine. Mais des choses m'ont surprise. Par exemple, la porte d'entrée est toute neuve et à l'étage, on voit que des travaux ont commencé puis on été abandonnés.

    DSC02248.JPG

    la jolie porte d'entrée....ouverte sur des pièces vides. Si un jour, je décapite un contribuable, c'est ici que je viendrai me planquer mais gardez ça pour vous. 

    DSC02251.JPG

    Où mène l'escalier ? Je ne sais plus, je ne l'ai pas emprunté. mais donc, il y a aussi une pièce à l'étage. C'est une maison bien conçue avec un garage devant pour ranger sa bagnole ou stocker du bois. 

    DSC02257.JPG

    DSC02249.JPG

    Il n'y a pas d'annonces immobilières. Le propriétaire existe t-il encore ou est il dans un ephad ? En tout cas, cette porte toute neuve m'intrigue alors que tout le reste est à l'abandon.

     

     

  • A Léonor Gonçalves

    Sache que tu n'es pas la bienvenue ici tant que tu ne m'auras pas présenté tes excuses ou au pire de dire que tu t'es sans doute trompée.