Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recensement des cabines # 21 Melrand (Morbihan)

Dans un souci de cohérence, je quitte la côte ouest du Cotentin pour revenir où il fait 5° de plus, c'est à dire dans le Morbihan, à Melrand où j'ai participé à une course avec mes deux pieds le 07 août 2015. Ce même jour, j'avais repéré l'édicule téléphonique mais comme j'étais pressé (nous étions conviés ensuite chez des amis pour une soirée frites-moules pour fêter ma 38eme place), je me suis dit que je retournerai le lendemain, ce que j'ai fait. Accompagné de ma femme, nous avons déjeuné au restaurant la Tourelle, un beau restaurant tout en pierre, coco comme tout où l'on s'est régalé. 

MELRAND080815 (5).JPG

MELRAND080815 (1).JPG

Je conseille cette adresse même si Melrand n'est pas un but en soi bien qu'il ne soit pas désagréable d'y traîner sa joie miséricordieuse

Camors-Melrand : 29.7 km. 

melrandmappy.jpg

Après avoir ripaillé, nous avons fait le tour du village qui était vaguement en fête puisqu'une course de vélocipèdes à deux roues se déroulait. Les petits vieux avaient sorti leur chaise qui sert pour aller au pardon de Saint-Anne-d'Auray afin de voir passer les cyclistes qui avançaient grâce à une système de pédalier entraînant une chaîne faisant tourner les roues. C'est curieux à voir. 

MELRAND080815 (52).JPG

Je n'ai pas eu trop de mal à trouver le mobiphone même s'il est coincé entre les toilettes et un parterre quelconque. Il n'y avait pas de file d'attente, j'ai donc pu y pénétrer tout de suite (l'entrée est gratuite) et noter le numéro : 02 97 39 56 35. Précision : c'est un appareil à pièces n'acceptant que les francs. 

MELRAND080815 (48).JPG

Cette contrainte effectuée, nous avons poursuivi notre périple. On peut faire ses courses de première nécessité à Melrand, on peut faire son plein, on peut manger, se prendre des cuites, se couper les poils qui poussent sur nos crânes, on peut tout faire en fin de compte, sauf s'acheter des vêtements (d'où le nombre important de gens à peine vêtus) :

MELRAND080815 (8).JPG

MELRAND080815 (13).JPG

MELRAND080815 (27).JPG

C'est marrant, l'autre jour avec un individu, on parlait tracteur et on cherchait cette vieille marque de tracteurs importés de Tchécoslovaquie du temps de la guerre froide. C'étaient des tracteurs particuliers, bruyants, carburant au pétrole brut. Il s'agissait des Zetor;  l'équivalant de la Lada mais en tracteur et à Melrand, je suis tombé sur ce panneau. 

MELRAND080815 (21).JPG

En bas était exposé un tracteur mais hélas ce n'est pas un Zetor (car Zetor existe toujours) mais un Valtra tout beau, tout neuf, prêt à aller bloquer les autoroutes et déverser du fumier devant les préfectures. 

MELRAND080815 (24).JPG

Le bar d'Anne-Marie, la cour Julot et le tabac-presse ont le mérite d'être ouverts parce qu'autrement il y a beaucoup de commerces fermés.

MELRAND080815 (31).JPG

MELRAND080815 (15).JPG

MELRAND080815 (57).JPG

MELRAND080815 (17).JPG

MELRAND080815 (43).JPG

MELRAND080815 (68).JPG

C'est bien de mettre des affiches publicitaires mais ce serait bien de préciser la date. En plus j'adore le cuir, surtout celui qui n'est plus fabriqué à Bort-les-Orgues. Faudrait que j'essaie d'appeler depuis la cabine tiens (ah merde non, je n'ai plus de pièces en franc). C'est quoi le numéro, 97 37 36 13. Tiens, ils ont oublié de mettre le 02 devant. 

MELRAND080815 (20).JPG

Il n'y a pas que les animaux de compagnie qu'on abandonne avant de partir en vacances, il y aussi les Clio. Je trouve ça vraiment dégueulasse et en plus, la laisser dans cet état-là. Une Clio collector en plus.

MELRAND080815 (36).JPG

Euh, c'est tout le contraire, ils bichonnent leur Coccinelle.

MELRAND080815 (12).JPG

Au milieu de la place, alors qu'il n'y avait strictement personne à part deux québécois venant des bords de St-Laurent à Dowttowm Ottawa et deux amants gratolbiviennanaisins l'un à l'autre accrochés comme on s'accroche aux rêves (et j'ai entendu la fille dire au mec 'peut-être mon amour mieux vaut ne pas s'aimer qu'un jour ne plus s'aimer', une vendeuse de peluches avait dressé son stand et je doute que les quatre touristes soient venus à Melrand pour s'encombrer de ces choses. Bilan financier probable de la journée : zéro balle.

MELRAND080815 (40).JPG

Qui a dit qu'on s'ennuyait dans le centre Bretagne (qui accueille quand même le plus grand festival rock de France) ? Il n'y a plus de place sur la vitrine pour annoncer d'autres événements. 

MELRAND080815 (58).JPG

Elle commence à être longue cette note. On se passera de l'église (qui a la particularité d'être peinte en vert) et de la poste et de ses horaires d'ouverture et puis de plein d'autres choses...De toute façon, il y aura une suite puisque  la commune de Melrand dispose d'une gare auprès de laquelle une cabine téléphonique se dresse et sonne sans arrêt. Il doit y avoir des fils qui se touchent. 

reportage réalisé le 08/08/15. Melrand (Morbihan, 50310). Météo : beau . nom des habitants de Melrand : les melranphiles. 1500 mortels. maire : Charles Boulouard. état de la cabine : bof.  

toutes photos prises par moi-même, libres de droit. 

Loïc LT 

Commentaires

  • je vois que la canicule n'a pas entamé ton humour, Loïc!
    salut à toi.

  • Je ne peux plus voir une cabine - du reste fort rares par ici - sans penser à toi. C'est pas mal, ces petits reportages, ça me permet de mieux connaître la Bretagne intérieure (nettement moins pittoresque que la Bretagne littorale). Moi qui croyais que la Bretagne était le pays des menhirs, je découvre que la Bretagne est (aussi) le pays des cabines téléphoniques. Chaque civilisation a les érections qu'elle peut.

  • Je fais du rattrapage après une longue période de déconnexion volontaire, et en te lisant, je me marre... Tu donnes envie d'aller voir Melrand et tous ces autres endroits trop souvent délaissés. Ton regard décalé d'extraterrestre permet de redécouvrir ces lieux oubliés et de les trouver touchants, ma foi. Je me dis que le bonheur est partout pour qui sait regarder avec ses yeux d'enfant, étonné de tout. Nul besoin de se rendre à Downttowm Ottawa...
    Dis donc, tu parles de Bort-les-Orgues ; figure-toi que nous y avons fait une halte lors de notre séjour en Auvergne. Pourquoi cette référence de ta part ? Je m'interroge.

  • Nous y avons passé une journée aussi l'année dernière. Visite de la vieille ville (coquette mais sinistrée), du barrage qui la surplombe et du musée du cuir. Le soir, nous avons soupé au château de Val situé au bord de la retenue d'eau.

  • Très belle idée de visiter tous ces lieux et ces cabines. Chez moi en Belgique, trop tard... elles ont disparu.
    Ce que je ne comprends pas: pourquoi il y a toujours des publiphones aux pièces FF? France Télécom ne les a jamais remplacées?

  • Disons que lorsqu'on est passé à l'Euro, France Télécom n'a pas pris la peine de mettre à jour toutes ses cabines. En 2001 déjà, avec le développement des téléphones cellulaires, elles commençaient tranquillement à être moins fréquentées.

  • Gast, joli coup de crayon...
    Ah oui, je voulais juste préciser: la place du village déserte en plein après midi pendant que les cyclistes suaient sang et eau, normal, sont tous à la sieste tiens! Ben oui, c'est à la remise des coupes en soirée que ça bat son plein chez nous et à la nuit tombée place à la zic et aux ripailles.
    Y'en a qui disent "la fête à neuneu", mais moi je dis non, pas vrai. La fête, tout simplement, celle celle qui sent le graillon et la mousse, celle qui finit à pas d'heure dans les rires et les chansons. J'adore.

Écrire un commentaire

Optionnel