Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rohan

  • recensement des cabines # 55 Rohan (56)

    En ce samedi 26 mars 2016, alors qu'on fête la mort de Jésus qui est mort mais pas encore ressuscité (encore que ses fonctions vitales devaient tranquillement se remettre en marche), j'ai bravé les intempéries pour me rendre en compagnie de mon désormais fidèle compagnon Kabino dans cette partie du Morbihan que je n'avais pas explorée. J'ai donc fait Bieuzy, Malguénac, Pleugriffet, Kerfourn, Réguiny et donc Rohan. Rohan est bien connue dans le Morbihan car c'est le berceau de la famille des Rohan dont l'un de ses descendants, Josselin de Rohan,  faisait encore de la politique (ou en fait encore, je ne sais pas) il y a peu. C'est donc dans une bourgade chargée d'histoire que j'entre, essuies-glace à fond les ballons et donc la première chose à faire pour un recenseur est de chercher la cabine (et non le garçon). J'ai cherché pendant 20 minutes, j'ai fait tous les coins de rue, le petit port (sur le canal de Nantes à Brest) et j'étais sur le point d'être très déçu lorsque je tombe sur ce panneau anodin. 

    ROHAN 260316 (2).JPG

    J'ai pilé et garé ma Talbot en double file (j'ai jamais su ce que voulait dire double file mais j'étais mal garé c'est tout ) et même si je ne m'attendais pas à une cabine proprement dite, au moins pouvais-je espérer un téléphone public. Je préfère les cabines évidemment mais je ne voulais pas quitter Rohan en faisant chou blanc donc je me suis rendu dans l'espace en question et qu'elle ne fut pas ma déception lorsque je constatai que l'endroit réservé au téléphone était nu mais laissait entrevoir qu'il avait accueilli un appareil servant aux autruis à communiquer entre eux à distance. 

     

    Je m'enquiers auprès d'un riverain passant par là et cet autrui sympathique m'informa qu'il passait ici tous les jours et que le téléphone était encore en place il y a une semaine (et comme disait Lévinas : la relation avec autrui peut être recherchée comme intentionnalité irréductible, même si l'on doit finir par y voir la rupture de l'intentionnalité). Les rohann260316.jpgMéchants étaient donc passés entre temps et je note que ce n'est pas la première fois qu'ils me devancent de peu. C'est pas possible, on dirait qu'ils concentrent toute leurs forces sur le Morbihan rien que pour m'emmerder. J'ai demandé à l'autrui s'il existait par hasard une autre cabine sur Rohan mais il me répondit que non. Je le remerciai et le vit repartir avec son fils vers de nouvelles aventures et puis je le vis revenir sur ses pas (contredisant ainsi Lévinas)  pour me dire qu'il y avait une cabine près du camping municipal et que peut-être y était-elle encore. Je le remerciai de cette information mais je ne me faisais pas beaucoup d'illusions. Quand les Méchants se déplacent dans un bourg, ils ne font pas le travail à moitié et nettoient tout sur leur passage, ce qui est logique lorsqu'on veut être un tant soit peu rentable. Mais bon, puisque j'étais sur place, il eut été stupide de ne pas aller vérifier car au fond, je ne connais pas le mode de fonctionnement des Méchants, ils sont secrets, n'avertissent même pas les communes, personne ne les voit jamais. C'est à se demander si ce sont des êtres humains. Beauchamp avait des informations sur eux mais le pauvre ne peut plus me renseigner (la mallette existe toujours mais le juge se refuse à me la rendre) et quand bien il serait encore en vie avec la mallette qu'il m'avait volée, il se serait bien gardé de me les divulguer. 

    Je file donc vers le camping qui se situe à l'orée du bourg et là, divine surprise, une cabine (la vraie, la belle, la moche, l'hideuse, la magnifique en alu, plus rectangulaire tu meurs),  était belle et bien là pour accueillir les touristes qu'ils arrivent en caravane, campings-car ou toiles de tente, chacun fait comme il veut (comme disait ma grand-mère m'avait rapporté ma sœur).

    ROHAN 260316 (6).JPG

    Kabino était content, il commençait à désespérer aussi. Il n'aime pas quitter un village sans avoir posé devant une cabine. Ah oui, je ne vous ai pas présenté Kabino, c'est la mascotte de mes recensements. C'est un camarade du Finistère qui m'a donné l'idée. La sienne s'appelle C.Mafor. Elle est plus moche que Kabino et à ce titre plus à l'unisson des édicules. 

    ROHAN 260316 (8).JPG

    Du coup, cabine étant, reportage obligatoire, retour dans le bourg...mais j'étais pressé, je n'ai pas pu l'épuiser comme fit Perec dans sa tentative d'épuisement d'un lieu parisien. Avant toute chose, situons un peu l'endroit. Rohan se situe dans le département du Morbihan, département le moins cité par les médias bien qu'étant le deuxième département le plus touristique de France.

    rohancarte.jpg

    Globalement, j'ai essentiellement recensé l'ouest avec un petite incursion du coté de Guer. Je ne sais pas si les Méchants me laisseront le temps de faire l'est, c'est à dire le pays Gallo (où l'on ne parle pas breton et où on joue aux palets au lieu des boules bretonnes). 

    Voici les halles de Rohan où Martine n'est jamais passée montrer sa nouvelle bicyclette. Nous sommes au cœur du bourg, un bourg qui dispose d'un peu près tous les commerces possibles. A noter que je n'ai pas pris de photos du port de plaisance au niveau du canal de Nantes à Brest. 

    ROHAN 260316 (25).JPG

    Vous êtes habitués à mes photos qui sont toujours du même type. Et oui, il se trouve que j'ai un faible pour ces maisons et commerces mitoyens avec des toits de ce genre et les fenêtres de toit qui vont avec. Ici, se situent les PTT et la maison de la presse. Ne vous inquiétez pas, je vais pas vous gaver avec ça, juste une autre et puis terminé. 

    ROHAN 260316 (36).JPG

    ROHAN 260316 (15).JPG

    Pour info, le magasin Gitem a mis la clé sous le paillasson mais a laissé un trousseau sur la porte. Par contre l'hôtel Le Rohan**, 15 place de la mairie est ouvert, la nuitée vaut 42€ pour 2 personnes et c'est le même prix si on est tout seul. Une demi-personne, c'est 21€ et si y'a personne, c'est gratuit. Il a l'air bien tenu (voir site) , dispose de six chambres chacune en l'honneur d'un pays. Au fond, on distingue le magasin de l'apothicaire et puis plus loin encore, on peut se refaire une beauté ici:

    ROHAN 260316 (35).JPG

    (gros plan sur l'enseigne Christelle Coiffure dont la fonction essentielle est de couper les cheveux des autruis ou de relooker ceux qui veulent changer la forme de l'ensemble des poils qui recouvrent nos crânes). Je pense que le salon est mixte....Mademoiselle... 

    ROHAN 260316 (20).JPG

    A Rohan, j'ai admiré nombre de ces petites maisons qui sont sans doute d'anciens commerces. Rohan est une ville forte et fière de son passé, consciente d'être dans le présent et confiante dans son avenir. 

    ROHAN 260316 (16).JPG

    Et puis, en allant vers le camping, je suis resté de marbre devant ces beaux rideaux et cet ensemble architectural qui demanderait peut-être une petite rénovation, au moins un ravalement de façade ( opération qui vise à conserver l'intégrité des murs d'un bâtiment. Le ravalement de façade demande des outils précis et un savoir-faire. Il est donc réalisé par des entreprises spécialisées dans la rénovation et le ravalement de façade. Des certifications existent dans le milieu du bâtiment quant à ce type précis de travaux, telles que la certification Qualibat en France -source wikipedia-). 

    ROHAN 260316 (10).JPG

    Rohan, (56580), Morbihan , maire :  Bernard Nizan (royaliste de gauche ) 1680  vassaux. cabine "modèle de Paris" à carte. numéro d'appel : 02 97 38 98 42. reportage réalisé le 26 mars 2016 ( arrivée à 16:14, départ à 17:07) météo : hideuse. 

    Loïc LT (rédaction le 27 03 2016, 22:00, tempête en cours)