Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

monterblanc

  • recensement des cabines # 61 - Monterblanc (56)

    Chers lecteurs,

    Avant de vous ennuyer avec une description succincte du petit bourg de Monterblanc (qui se situe un peu au nord de Vannes), je vous offre une petite réjouissance.  Je me suis rendu sur place le 19 avril 2016 sur les coups de midi et j'ai trouvé un quidam qui a accepté de prendre en photos mes clowneries autour de la cabine. Pour changer, j'ai transformé le tout en une petite vidéo. 


    Voilà qui est fait. Bon d'accord, je tombe comme une grosse merde mais il faut savoir que le quidam en question qui m'avait l'air sympathique a profité que j'étais sur le toit de la cabine pour partir en courant avec la chaise et je ne l'ai jamais revu. Je n'ai pas prévenu la Maréchaussée car il a quand même eu la patience de me canarder dans toutes les positions et je ne suis pas du genre à porter plainte pour un oui ou pour un non. Je ne tenais de toute façon pas spécialement à cette chaise pliable qui m'était très chère. 

    Je ne suis resté que dix minutes à Monterblanc, bourg qui possède quelques commerces mais qui n'a pas été fichu de me vendre un sandwich. La boulangère m'a dit que pour ça, il fallait que je me rende au bar-restaurant Le Forban qui se situe près  du camp militaire de Meucon (qu'il faut traverser à nos risques et périls pour se rendre à Monterblanc). 

    Il faisait beau sur le patelin et l'antenne relais pour mobiles (et TNT aussi je crois)  de 53 mètres de hauteur  relayait parfaitement des conversations intéressantes des gens ayant des choses à se dire car en général on n'appelle pas pour ne rien dire. 

    MONTERBLANC19042016 (8).JPG

    Des monterblancais profitaient de ce beau temps et buvaient de l'eau en terrasse du bar l'Escale. Un des trois larrons me regardait de loin. Il est vrai que ça ne se fait pas de prendre des gens en photos à leur insu. Mais qu'il ne s'inquiète pas, je ne suis pas de cette génération internet qui met tout et n'importe qui en ligne. 

    MONTERBLANC19042016 (14).JPG

    Voici le clocher de la chapelle Saint-Pierre, qui n'a rien de particulier. Si ce n'était la maudite antenne, ce serait le point culminant du bourg (à moins que ce ne soit le sommet de la cabine qui est situé sur les hauteurs de Monterblanc). Souvent dans les bourgs, l'église principale est dédiée à Saint-Pierre, comme à Languidic par exemple dans laquelle j'ai dû mettre les pieds près de 900 fois (52*16). Je suis imprégné par Saint-Pierre que je le veuille ou non. 

    MONTERBLANC19042016 (10).JPG

    Saluons l'artiste qui a peint ce transformateur edf, ce qui lui donne évidemment une toute autre allure. Mais je m'intéresse pas aux transformateurs bien qu'ils soient indispensables mais ils ne sont pas en voie de disparition et je n'ai pas vocation à recenser tous les équipements publics. En tout cas, celui-ci est un poste de transformation haute tension 56137 P55 LES ROSEAUX et il y a danger de mort. Il est déconseillé de grimper dessus et d'y installer sa chaise. 

    MONTERBLANC19042016 (6).JPG

    Monterblanc est un village composé de vieilles demeures en pierre mais également de nombreuses résidences et établissements avec une architecture plus contemporaine. Nous ne sommes pas à Priziac mais à 18 minutes de Vannes, une ville économiquement et touristiquement dynamique et cela se diffuse dans les bourgs périphériques. Je n'ai pas grand chose de plus à vous dire, je n'ai pris que peu de photos. Le temps me manquait. Mais que les monterblancaises ne soient pas déçues, cette note est la première avec une vidéo et elle fera donc date. 

    Monterblanc , (56250), Morbihan , maire :  Gérard Guilleron  (liste "Monterblanc est un bourg"), 3200 monterblancais. cabine téléphonique, modèle de Paris, en service. numéro d'appel : 02 97 45 95 86. reportage réalisé le 19 avril 2016 entre 12:35 et 12:55.  météo : beau. Si vous retrouvez la chaise, appelez-moi à la cabine de Carteret (50), celui qui répondra fera suivre. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

    Loïc LT, le 20 04 2016, 23:30