Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

merlevenez

  • recensement des cabines # 73 - Merlevenez (56)

    Que faisais-je à Merlevenez (bourgade du sud du Morbihan qui n'a pas les pieds dans l'eau mais presque )  en ce samedi 10 septembre 2016 lourd et à moitié pluvieux ? Parfois, on se demande comment on arrive à certains endroits, sachant que la télétransportation ne fonctionne pas et que ce n'était pas un rêve. J'errais bien dans ce bourg en écoutant une playlist électro qui détonnait avec l'archaïsme des lieux. Mais qu'il est bon de se laisser bercer par une techno mélodieuse et de traîner ses savates dans un bourg avec comme seul objectif que de se laisser guider par le hasard. 

    recensement des cabines, cabine téléphonique, merlevenez, Morbihan, bretagne

    Je marchais, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit. (en mode manque d'inspiration donc -). Cette chaumière typiquement bretonne a eu l'honneur d'être le premier cliché. Elle se situe à l'entrée du bourg en venant du nord, c'est à dire d'Hennebont.  

    MERLEVENEZ100916 (1).JPG

    Ensuite, l'occasion faisant les lardons, je me suis mis en recherche de ce que les moins de vingt ans regardent avec curiosité voire circonspection à savoir une cabine téléphonique. Arrivé au centre du bourg, alors que Bubble de Julian Jeweil excitait mes tympans, je repère très vite les PTT ( lieu où selon mes statistiques, il  y a le plus de chance de trouver le Graal). 

    MERLEVENEZ100916 (26).JPG

    C'est un bâtiment de PTT standard (voir s'il n'y a pas un recensement à faire de ce côté-là aussi tant ces bureaux d'origine sont de moins en moins courants) avec un étage qui a servi par le passé à loger la famille du directeur et dans lequel je ne rentrerais pas par effraction en pleine nuit, bien que ne croyant pas aux fantômes. Mais bon, comme vous avez pu le remarquer, il y a bien une cabine devant (fonctionnelle et portant le numéro 02 97 65 70 53). Le type habitant la maison en face (au fond de la photo) a eu la gentillesse de me prendre en photo et m'a fait cette annonce fracassante : il a travaillé aux ateliers de Kerpont où l'on fabriquait des cabines téléphoniques. Je m'étonne quelques heures plus tard de ne pas avoir été plus curieux, il avait sans doute beaucoup de choses à me dire. 

    Mais il aurait au moins pu me dire de réajuster mon col. 

    MERLEVENEZ100916 (35).JPG

    Même s'il ne me l'a pas dit (au fait, il m'a quand même dit qu'elle était régulièrement utilisée...), j'ai tout de suite repéré qu'il s'agissait du modèle T-X, successeur du modèle T1000 (celui de Saint-Congard), modèle constitué d'un endosquelette de métal dont le châssis est renforcé et adapté pour le combat (d'où la raison sans doute, menace terroriste étant, qu'elle n'ait pas été démantelée). Le combiné du téléphone est équipé d'un dard lui permettant d'injecter dans le corps des usagers des transjecteurs nanotechnologiques afin d'en prendre le contrôle à distance.

    MERLEVENEZ100916 (40).JPG

    Continuant mon périple et écoutant désormais le titre Europa de Agoria, je tombe sur une autre cabine dans la rue qui descend vers le sud et au bout de laquelle se situe une chapelle. Egalement accessible aux handicapés cette cabine apparemment plus récente que la précédente ne cache cependant aucune innovation technologique. Je pense qu'elle a été installée ici pour faire diversion. 

    MERLEVENEZ100916 (55).JPG

    Egalement fonctionnelle, cela signifie qu'à Merlevenez, on peut s'appeler d'une cabine à l'autre. Il faudrait créer un label (au même titre que village fleuri, cité de caractère et tous ces machins) pour les communes permettant ce type de communication désuèt et dénué d'intérêt. (son numéro : 02 97 65 76 53). 

    Autre angle, version fusain :

    Merlevenez100916fus.jpg

    C'était juste histoire de faire une belle transition avec la suite. Le vernissage d'une exposition de peinture multi-artistes avait lieu dans la chapelle de la Madeleine un peu plus bas.

    MERLEVENEZ100916 (59).JPG

    Il y avait à boire et à manger, de l’impressionnisme et du figuratif. J'y suis resté un quart d'heures. On m'a gentiment proposé une coupe de champagne que j'ai arrogamment refusée. 

    MERLEVENEZ100916 (69).JPG

    MERLEVENEZ100916 (80).JPG

    MERLEVENEZ100916 (98).JPG

    liste des exposants : Josseline Allard (Plouhinec), Marie-Hélène Bardouil (Pont-Scorff), Sophie Bouchain (Riantec), André Bourlard (Merlevenez), Yannick Furault (Hennebont), Joël Garnier (Merlevenez), Raymonde Grouhel (Erdeven), Eloi Le Rolle (Erdeven), Jean-Paul Libessart (Merlevenez), Michèle Pacgagnini (Merlevenez). A moins que cette chapelle soit désacralisée, saluons l'ouverture d'esprit du curé de la paroisse qui abandonne ses locaux à  une exposition de peinture profane. 

    Ce même jour, une fête foraine s'installait sur la pelouse de l'église du bourg (église Notre Dame des filles de joie). Décidément. 

    MERLEVENEZ100916 (117).JPG

    Je suis repassé par l'hyper-centre et pris des photos de quelques commerces fondamentaux et notamment les locaux très moches de l'auto-école :

    MERLEVENEZ100916 (124).JPG

    Le ciel était gris par dessus les toits. 

    MERLEVENEZ100916 (17).JPG

    Maison néo-bretonne construite dans les années 70 (comme je les adore -) : 

    MERLEVENEZ100916 (130).JPG

    Le centre ville alterne rues aux murs blancs et rues colorée. Merlevenez synthétise la variété de l'architecture bretonne, avec ses chaumières, ses maisons des années 30, les néo-bretonnes donc et en périphérie bien sûr, des maisons contemporaines sans âme entassées les unes sur (ou sous) les autres. Quel géographe et sociologue je fais ! Déjà que je commence à dire n'importe quoi sur les cabines, comment puis-je être encore crédible...

    Merlevenez, (56700), Morbihan , bourgmestre  : Jean-Michel Corlay  (depuis 2014),  3152 merlevenéziennes (quel horreur ce gentilé) , 2 cabines téléphoniques standard en bon état et en service situées l'une près de la Poste et l'autre dans la même rue (rue de la mairie) mais plus bas. reportage réalisé le 10 septembre 2016.

    Loïc LT

    MERLEVENEZ100916 (136).JPG

    Je n'ai jamais compris cette obsession qu'ont les bretons de vouloir des palmiers dans leurs jardins. En général, ils vieillissent très mal et on voit clairement qu'ils sont malheureux. 

     

    playlist electro #  09 2016

    . Square 1 - Paul Kalkbrenner

    . Bubbles - Julian Jeweil

    . Vorfreude - Thomas Schumacher

    . Ringo - Joris Voorn

    . Carny - Pleasurekraft

    . Maeva - Joris Delacroix

    . Berlin - Underset

    . Flockentanz - Boris Brejcha

    . Plein Ciel - N'To

    . Toi - Worakls

    . Europa - Agoria