Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kernascléden

  • recensement des cabines # 35 Kernascléden (Morbihan 56)

    Avant toute chose, je tiens à dédier cette note à ma soeur ainsi qu'à ma défunte grand-mère, ma soeur m'ayant dit que lorsqu'elle allait chercher notre grand-mère âgée de 92 ans dans la maison médicalisée de Lignol (elle souffrait d'alzheimer) pour partir en piste dans les environs, le bourg de Kernascléden était un passage obligé. Je n'ai pas trop compris pourquoi mais je tenais à le souligner.

    Donc dans ce fameux périple du 02 janvier 2016, après avoir visité le fantomatique Lignol, me voici un peu plus au sud-ouest dans le bourg de Kernascléden où je l'avoue d'emblée, je ne suis pas resté 10 minutes. D'ailleurs, tout se mélange dans mon esprit. Heureusement que le lendemain, j'ai eu la bonne idée de classer les photos par bourg sinon je me serais perdu. Tous ces villages du centre Bretagne se ressemblent tant, par leur côté désert et  par leur architecture. 

    Bon, Kernas possède une cabine également. C'est presque tout ce qui reste à ces misérables bourgs ! Je n'ai pas pris la peine d'aller voir si elle fonctionnait. Elle se situe dans un pignon entourée de lauriers qui doivent la cacher en été. Elle sera expulsée dans l'espace comme les autres. Dans quelques années, des milliers de cabines tourneront en orbite autour de la Terre. C'est quand même un merveilleux destin pour ces téléphones où des humains se sont échangés des propos de toutes sortes, des déclarations d'amour ou des propos haineux. Si on pouvait condenser dans un livre tout ce qui s'est dit dans les combinés des téléphones des cabines, on pourrait reconstituer une histoire de l'humanité originale. 

    DSC01837.JPG

    Kernascléden est surtout connu (enfin un peu connu) pour son église Notre-Dame, datant du XVe siècle et classé monument hystérique depuis 1857. La famille de Rohan n'est pas étrangère à cette construction que l'on surnomme la chapelle au mille clochetons, parait-il. A ce que j'ai pu voir vite fait, c'est une église très chargée, il n'est pas un pan de mur sans une sculpture ou une fantaisie quelconque. Stop, j'ai dépassé mon quota de propos religieux. 

    DSC01846.JPG

    Sinon, au risque de vous ennuyer, voici une rue de Kernascléden, copier-coller d'une rue de Lignol (que pas une voiture n'a traversé depuis mon départ).

    DSC01851.JPG

    Voici un joli puits en pierre. Carla va être contente ! Quand il n'y aura plus de cabines, pourquoi ne pas commencer un recensement de ces puits typiquement bretons. Au moins, eux, même s'ils sont devenus inutiles (le système de poulie n'existe plus sur la plupart de ces monuments) mais ils ne seront pas expulsés dans l'espace parce qu'ils sont lourds déjà et parce que les bretons y sont attachés car ils symbolisent une histoire pas si ancienne que ça, c'est à dire avant l'arrivée de l'eau courante dans les habitats qui doit dater de la première partie du XXe ou même plus tard pour certains trous du cul. 

    DSC01833.JPG

    On peut se sustenter à Kernas dans cette crêperie où je n'ai pas pu m'empêcher de noter une faute d'orthographe sur l'enseigne (gâteaux breton). Pardon monsieur le crêpier, vous qui avez la bravoure de tenir un commerce en ce lieu, vous ne méritez pas qu'on chipote sur des détails. Longue vie à la crêperie Le Fournil et ces gâteaux breton !

    DSC01832.JPG

    En plus de manger des crêpes, le kernascléen peut, à défaut d'avoir accès à l'eau du puits s'abreuver au Charly's, un bar qui doit être tenu par des anglais ( à savoir : importante communauté anglaise dans le centre Bretagne).

    DSC01831.JPG

    Une photo de la terrasse trouvée sur le site du bar montre que l'on n'a pas à faire à un bar quelconque. On ne peut qu'être impressionné par le courage de ces tenanciers ayant acheté et rénové un commerce ici. 

    hhhfhf.jpg

    A droite de la photo, on distingue l'enseigne du musée de la chauve-souris, musée qui doit son existence au fait que l'église compte une importante colonie de chiroptères. En tout cas, une chose est sûre, l'église abrite plus de chauve-souris que de pèlerins même le jour du grand Pardon !  

    KERNAS020116 (22).JPG

    Je quitte Kernascléden à 16h10 et profite d'un magnifique coucher de soleil. Ce bourg ne fut pas si inintéressant que ça, dommage que je sois si pressé. 

    KERNAS020116 (27).JPG

    Adieu Kernascléden (ou alors, un petit restau en amoureux au Charly's envisageable ?). Direction Saint-Caradec-trégomel. On remonte vers le nord. 

    Kernascléden (56540), Morbihan, 460 kernascléens, 2300 chauve-souris,  maire : Jean-Jacques Tromilin, reportage réalisé le 02 janvier 2016. temps doux. 

    Loïc LT