Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

frannçoiz breut

  • la femme sans histoire (Françoiz Breut, par Dominique A)

    Quand on a interviewé Françoiz (voir groupe " ekfb" sur le groupe Facebook "everyone kisses Françoiz Breut'"(venez bon sang), on lui a posé la question de savoir quelle était dans son répertoire, sa chanson préférée en ne lui laissant aucune chance, elle a répondu "la femme sans histoire" paru sur l'album Françoiz Breut en 1997 sur le label le bon moyennais et écrit et composé par Didier Barbelivien. Pour le questionnaire, elle a fait sa chafouine mais pas trop "j'aime plein de choses qui me viennent etc " et puis elle a répondu à la surprise générale de moi même  et l'assemblée réunie en consortium (ça veut rien dire, je pars en live) que c'était "la femme sans histoire", la chanson dont j'ai peut être le moins écouté dans son répertoire. Une seule phrase, ouf !

     

     

    Dès que je passais les premières notes, une espèce de tam-tam avec une rythmique peu emballante , je passais à la suivante. Je dis pas, peut-être que lorsque j'ai acheté cet album (il y a 23 ans...), peut-être que je l'écoutais distraitement en travaillant ma compta (ou en n'essayant)...mais franchement non. J'ai écouté plein de titres de cet album mais pas celui-là. Mais ça alors !! Qu'est ce que t'en penses ? ( je fais ma Carla). Alors, aujourd'hui alors que notre président est entre la vie  et la mort, j'ai fait attention à ce titre. Bon, pour la mélodie et les orchestrations, je reste sur ma position, par contre pour les paroles (je les pose pas ici, vous les trouverez partout), je coince car il faut savoir que je suis sorti avec un modeste 14 de la primaire de Saint-Donatien près de Berloch en Languidic (rassurez vous, ce n'est pas le secteur de Julie Schittly ni le domaine de Fanny Chiarello)  On était cinq en cm2 quasiment et trente dans l'école fils, garçons, gays, bi·e·s, trans et intersexes étions tous quasiment enfants de paysans. C'était la belle vie

    Venons en fait en fait. Attendez, je réécoute la chanson.

     

    1 - je pressens que c'est une femme qui cherche à une écrire une histoire, à écrire et malgré des efforts qu'elle endure, elle trouve pas .Un jour une histoire vient à elle et lui offre un type (va voir cet homme là-bas, elle m'a poussé contre lui et m'a dit maintenant je suis à toi). C'est la bonne ! Mais elle dit plus tard qu'elle n'a pas qu'une idée vague de cette histoire 

    2 " à part une histoire, à faire tourner, à faire tourner, je peux voir venir le pire sans histoire". Le pire, c'est quoi. Est-ce qu'elle raconte sa propre vie de femme sans histoire lors de  laquelle, elle a croisé un type qu'elle a largué ?

    3- il est pas question d'amour dans ce texte. Elle veut juste vivre normalement, avoir une histoire, là, sa vie est morne, triste, sans vie. 

    4 - c'est la version de Léonor qui se prend pas la tête comme moi. Sans doute la bonne. snif

    version Léonor :Souvent ne on tombe pas amoureux de quelqu'un mais de l'image qu'on a de soi même amoureux, d'une histoire où on se voit dans un rôle qui nous plait. 

    Combien de fois j'ai écris "histoire" dans ce topo ?