Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CR376 : le père Goriot - Balzac

mediag.jpgPour ce compte rendu, je vais répondre au questionnaire que ma sœur a établi à ses élèves de première. J'avoue que la partie est difficile

1. AUTEUR
Notez quelques informations biographiques sur Balzac (naissance, milieu social, contexte
politique, études, carrière, mouvement littéraire, œuvres les plus importantes, thèmes de
prédilection).

S'en référer à Wikipedia. Balzac est avec Victor Hugo le plus puissant romancier du XIXe. Il est le premier à avoir conçu une œuvre, à savoir la comédie humaine avec des personnages récurrents. Zola en fera de même mais de façon plus prononcée. Le père Goriot ouvre le bal et fait entrer en jeu des personnages comme Rastignac ou la maison Nucingen qui réapparaitront dans d'autres romans. Le mouvement littéraire est de type réaliste. Ses thèmes de prédilection sont l'ambition de ces personnages qui finit souvent en naufrage. 

 

2. TITRE 
Avant lecture 
Dites ce que ce titre vous évoque, les attentes qu’il suscite chez vous.

Le père Goriot sous entend la présence d'enfants qui seront prépondérants dans le roman. Sinon, Monsieur Goriot aurait suffi. 

 

3. ILLUSTRATION DE LA 1 e DE COUVERTURE 
Avant lecture 
a) Quelle est sa nature (dessin, tableau, collage, photo) et ses références (qui, quand) ?
b) Décrivez-la précisément en quelques lignes.
c) Vous semble-t-elle correspondre au titre ?
Après lecture :
a) Vous semble-t-elle pertinente pour illustrer le roman ?
b) Quelle autre illustration pourrait être choisie (peut-être en lien avec un moment
stratégique du roman) ?
c) Proposez une création.

 

Je ne peux pas répondre à cette question ayant lu le livre sur liseuse. 

Mais ça veut dire que tous les élèves ont la même édition ?

Moi, je pense juste à la  couverture avec Aznavour, physique qui colle bien avec l'idée que l'on se fait du père Goriot (au fait, connait-on son prénom ?)

 

4. INCIPIT
a) Quel est votre ressenti personnel après la lecture des 1ères lignes du récit ?
b) Que semble vous promettre ce début de récit ?

Je n'ai pas trop de souvenir mais je crois que l'on présente la pension Vauquer et ses occupants. La diversité des personnages laisse présager des incompatibilités pouvant provoquer des scènes houleuses. 

 

5. PASSAGE PREFERE
a) Quel est votre passage préféré ? Recopiez-le et racontez-le avec vos mots.
b) Formulez les raisons de votre choix.

 

"Ma vie, à moi, est dans mes deux filles. Si elles s'amusent, si elles sont heureuses, bravement mises, si elles marchent sur des tapis, qu'importe de quel drap je suis vêtu et comment est l'endroit où je me couche. Je n'ai point froid si elles ont chaud. Je ne m'ennuie jamais si elles rient. Je n'ai de chagrins que les leurs." 

 

Ce passage résume parfaitement l'état d'esprit du père Goriot qui ne vit que par et pour ses filles. Il me touche particulièrement car j'ai le même ressenti avec mes deux filles. Je ne ressens pas forcément le besoin de les voir mais je veux les savoir heureuses et épanouies. 

 

6. PERSONNAGE PREFERE
a) Quel est votre personnage préféré ?
b) Expliquez pourquoi : ce personnage vous rappelle-t-il quelqu’un de proche ?
Quelqu’un à qui vous aimeriez ressembler ? Possède-t-il des qualités que vos
admirez ? des défauts que vous condamnez, mais qui rendent le personnage humain
et réaliste ? Précisez.

C'est banal ce que je vais dire mais c'est Rastignac car j'aime les arrivistes (ce que je ne suis hélas pas) comme j'aime Julien Sorel dans le Rouge et le Noir. J'admire son envie de conquérir Paris et ses plus jolies femmes. Je n'arrive pas à lui trouver de défauts. Il veille le père Goriot jusque son dernier souffle alors qu'il ne lui doit rien ce que révèle son caractère empathique. 

 

7. DES CITATIONS
a) Recopiez des citations du roman qui vous semblent emblématiques =A quelques
phrases dont vous aimeriez vous souvenir.
Pour chacune, justifiez votre choix.

Il aurait fallu que je les note pendant la lecture. Là, j'ai la flemme de me replonger dans le roman. 

8. BILAN DE LECTURE
Développez des arguments qui vous permettent d’expliquer votre ressenti :
Interrogez-vous, par exemple, sur la facilité avec laquelle vous avez lu l’œuvre, sur le lien
que vous pouvez établir avec votre vie personnelle, sur la capacité du récit à vous faire
réfléchir à un thème que vous n’aviez jamais abordé, sur sa capacité à renouveler le point
de vue que vous aviez sur un thème, sur son caractère moderne et/ou intemporel.

Contrairement à beaucoup de romans de Balzac qui sont difficiles à lire, celui ci est facile d'accès. Les personnages sont bien présentés et le récit suit son cours assez facilement. Je trouve que Rastignac prend plus de place que le père Goriot et comme je le disais plus haut, Rastignac est l'opposé de ce que je suis, moi qui subis et me morfonds dans l'inertie. Moderne non, intemporel oui car nous sommes tous confrontés à l'agonie et à la mort d'un proche même si ça n'a pas le caractère romancé du Père Goriot.

 

9. AU-DELA DU RECIT
a) Recherchez les reprises qui ont pu être faites de l’œuvre que vous venez de lire :
Existe-t-il une adaptation cinématographique, une bande dessinée, un roman
graphique, une réécriture parodique, une suite ? Si oui, précisez.
b) Imaginez à votre tour une reprise : précisez sa nature puis dites en quelques lignes
quels aspects de l’œuvre vous mettriez en avant et pourquoi.
Qu’est-ce que vous changeriez et pourquoi ?

Je n'ai pas envie de rechercher mais je sais qu'un téléfilm a été réalisé avec Aznavour pour représenter le père Goriot. Il doit y en avoir d'autres. Confère Internet.

L'amour inconditionnel du père Goriot pour ses filles est très touchant. Dans la plupart des romans, les liens de filiations sont représentés de façon banale. Personnellement, je ressens la même chose pour mes filles. Leur bonheur passe avant le mien. 

Qu'est ce que je changerais.....pas grand chose sauf peut-être l'agonie du père Goriot qui est un peu longue mais je dis ça parce qu'il faut dire quelque chose. C'est un très bon roman, avec beaucoup d'humanité et de rythme. Dommage qu'il ait été "kidnappé" par l'éducation nationale...

 

lecture sur liseuse le 16 septembre 2021. Note : 4/5

 

PS : je viens de me rendre compte que je l'ai déjà lu en 2010 :

lire ici

Écrire un commentaire

Optionnel