Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'automne du poète # poème 7

Canicule

 

Je viens juste de ne pas me réveiller

Du balcon mouvant,

Je vois des gens qui montent

A  reculons

Jetant des poussettes en papier

Les pierres des murs ne parlent pas

Mais elles sont moites et ont si chaud

Qu'on pourrait les modeler

Pour en faire des poupées de bois

 

Sur les toits qui s'effondrent

Avec panache

Des armées de volatiles

Forment des bataillons

Avant de se lancer sur les bipèdes

Venus de Skagen et de Kungsbaka

 

L'église romane dont on voit

Une excroissance défier

Les falaises se transforme

En une espèce d'immense

Bidet magnifique

Ce qui provoque l'énervement

De tous ces scandinaves

Qui marchent désormais

En avant à quatre pattes. 

 

@Shako, le 08.07.17

 

Écrire un commentaire

Optionnel