Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'automne du poète # poème 4

Conversion d'un homme
 
Après avoir harangué les chrétiens massés
Sur la place Saint-Pierre un jour du mois de mai,
Le pape entre éreinté et pour se soulager
Se sert un verre qu'il s'enfile et puis après
 
II erre tristement dans ses appartements
Regardant vaguement les toiles des grands maîtres
Et puis comme un éclair venu du firmament
La triste vérité s'abat sur tout son être
 
"que n'ai je cru toutes ces sottes balivernes
De Jésus changeant l'eau en vin ou bien marchant
Sur les eaux du Gange comme font les sirènes.
 
Et puis de ce seigneur dictant le bien du mal.
Laissez moi désormais quitter le Vatican
Pour aller par le monde avec ma seule malle".

Écrire un commentaire

Optionnel