Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le flux flou de la foule

DSC02205.JPGJe constate que je n'ai pas écrit de critique de l'album de Françoiz Breut sorti le 09 avril pour la raison essentielle que j'ai été occupé et aussi parce que j'ai été victime d'une injustice crasse sur le groupe officieux dont je suis le modérateur, mais je l'ai déjà expliqué ici. Mais je ne suis pas rancunier et je présente même mes excuses à Léonor Gonçalves, celle qui m'accuse de la chose. Comme ça ne peut être que moi, et bien que ne comprenant pas comment j'ai pu faire, je dois faire amende honorable.

J'ai lu beaucoup de papiers dans les journaux concernant FFF et il sont tous dithyrambiques et bien, il en sera de même pour moi. Dans ce bijou mâtiné électro, on reconnait le style unique de Françoiz, un brin surréaliste (comme des lapons) , un brin écolo (une fissure) et des références à des peintres comme la chute des damnés qui fait référence à un tableau de Dirk Bouts. Donc, oui, il faut avoir des références....l'album se conclue par le magnifique mon dedans vs dehors, une ode contre la vieillesse des corps plus forte que la jeunesse qui nous reste en dedans. 

Mais plus que le sens de tout cela, j'apprécie de retrouver la voix de Françoiz Breut posée en plus sur de sublimes mélodies et le synthé de Marc Mélià. Sur le groupe de discussion, j'ai fait un petit sondage pour savoir qu'elle était la chanson préférée, hélas, il n'y a eu que six réponses....mais juste pour info, c'est juste de passage qui est en tête avec deux voix. Ça ne veut trop rien dire donc. Ce juste de passage est une évocation de l'immigration.....d'un point à l'autre on transite/sans passeport, près du but/les étoiles nous guident, clignotent/clins d'oeil dans nos nuits courtes...

Mais mon quatrain préféré est sur "la fissure" :

il y a une faille sur le béton

elle se lézarde, la fêlure

le réacteur est en fusion

on ferme les yeux sur les fissures

Écrire un commentaire

Optionnel