Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CR367 : le lambeau - Philippe Lançon

M02072873703-large.jpgLe journaliste, Philippe Lançon, travaillant à Charlie Hebdo (encore que je ne sais pas si on bossait vraiment dans ce journal gentiment satirique avec tous ces gais lurons), a été victime de l'attentat du sinistre 7 janvier 2015. Il a échappé à la mort mais a subi plusieurs impacts de balle sur le faciès. 

Il décrit ici sa lente reconstruction. Le visage est tellement amoché que les chirurgiens sont un peu désemparés, dont la mystérieuse et sans doute jolie Chloé ( comme toutes les Chloé -). "Je suis un lambeau" dit il mais il est philosophe. Dans sa chambre, il décide de ne pas avoir de télé, de transistor ou internet. Vie quasiment monacale donc ! Il souffre sa race et ne fait part d'aucune haine envers les terroristes (ou alors si mais il ne l'évoque pas trop). Deux policiers sont en faction H24 devant sa chambre. Quand même, via les visiteurs ou les infirmières, il finit par savoir le retentissement de l'attentat dans la France et dans le monde.

En dehors des détails précis de ses opérations, il revient sur son passé et fait part de beaucoup de références littéraires....mais pas le Bateau Ivre de Rimbaud....pourtant, c'est une belle allégorie. Je suis peut-être le seul à comprendre ce que je raconte.

Un amie qui a lu ce récit m'a dit que c'était "verbeux et " égocentrique". Je ne suis pas d'accord. Verbeux, c'est évidemment péjoratif mais c'est peut-être vrai car le livre aurait pu faire deux fois moins court mais c'est quand même bien écrit...Quant à l'égocentrisme, on le serait à moins.

Donc, il a fallu que Lançon subisse ce drame pour qu'il écrive cet ouvrage...mais alors, pourquoi il n'écrit pas d'autres bouquins ? Quand on a un tel talent, on sort un livre tous les ans  en mode Amélie Nothomb. Mais c'est vrai qu'écrire un roman n'est pas donné à tout le monde. Il y a une grosse différence entre écrire une autobiographie, c'est à dire ne parler que de soi et écrire un moment où il faut tout inventer. 

En tout cas, ce livre a connu un énorme succès littéraire et c'est mérité. Je vous laisse et je ferai un édit car ma sœur va faire aussi faire son petit compte rendu ici. Trop hâte !  

Shako

Écrire un commentaire

Optionnel