Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CR340 : Sérotonine - Michel Houellebecq (pour Léonor)

 
L'anti-heros de ce roman, Florent-Claude Labrouste est un agronome dépressif qui prend du Captorix, un antidépresseur recapteur de Sérotonine, une substance dite aussi "pillule du bonheur". Le ton est donné. Travaillant d'abord chez Monsanto, puis au ministère de l'agriculture puis dans l'agro, il multiplie les conquêtes féminines et retrouve un camarade de promo qui a décidé de devenir agriculteur en Normandie. Mais son exploitation ne lui rapporte pas d'argent alors il fond les plomb et avec des collègues agriculteurs, il bloque une route et tire à bouts portants sur des CRS. C'est un carnage.
Florent-Claude décide à 46 ans de ne plus rien faire, sombre dans la dépression et l'alcool tout en se remémorant son passé peu glorieux.
Michel Houellebecq ne surprend pas dans ce roman où comme d'habitude le sexe est très présent. La description de la crise agricole est très détaillée et c'est sans doute la surprise du roman. On savait que Houellebecq avait fait des études en agronomie mais sa connaissance des problèmes agricoles est surprenante même si la révolte semble peu réaliste.
On rit souvent et je trouve que l'écriture du plus célèbre romancier français que l'on disait jusque là plate et sans saveur gagne en consistance.
C'est du Houellebecq dans le jus : ton désabusé, pessimisme à tous les étages. On dit souvent que cet écrivain anticipe l'actualité. Espérons qu'il ne donne pas de mauvaises idées à nos amis agriculteurs ! Il ne manquerait plus qu'eux.
 
lecture : janvier 2019
Kindle, Flammarion, équivalent 352 pages
note : 3.5/5
 
@Shako
 
 
 
 
 
 
 

Écrire un commentaire

Optionnel