Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les romans d'une vie # 6 - Apolline de Berloch (ma sœur)

martoneé.jpgJ'attendais cette liste avec impatience car les avis et les goûts de ma sœur comptent beaucoup pour moi. Elle a fait lettres modernes et est prof de français. Elle lit beaucoup mais très lentement. Elle aime savourer chacune des phrases qui l'interpellent tout en buvant un café à la vitesse d'un métronome. Ainsi, elle a mis trois semaines à lire histoire du fils de MH Lafon alors que j'ai l’ai lu en deux heures (au bord d’un fleuve rempli d'eau humide . C'était un beau jour de septembre comme on en trouve en Armorique).

Je sais que tu as un emploi du temps de dingue et nos vies sont donc différentes, nous sommes éloignés mais on se retrouve régulièrement  à Berloch (je mets le nom de ce village pour qu'il apparaisse sur google, je vais le mettre en titre aussi, tiens -), la maison familiale. On s'oppose gentiment sur beaucoup de choses. On parle littérature, de nos filles, de nos vies.....Il y a une chanson de Dominique A qui s'appelle vers le bleu et je pense systématiquement à nous deux quand je l'écoute.

Nous avons eu une enfance de merde et l'adolescence aussi et pour en sortir toi comme moi, on s'est réfugié dans la littérature. ( je tiens à signaler que cette jeunesse de merde n'a rien à voir avec notre père). Sans me vanter, je pense que je lis plus toi qui te cantonnes à la littérature française contemporaine. C'est pas un reproche puisque moi je trouve que le lis trop: Le docteur Labouret me disait que je ne savais pas faire dans la nuance....l'enfance de merde....mais comment on en sort ? Il y a avait un chemin "raisonnable" et un autre s'appelait "viens t'éclater"  et tu as pris le premier. Quand je serai moins traumatisé par les attentats, peut-être le lirai-je s'il reste un bout de tissu à ce foutu le lambeau. Tu t'es trompée, tu n'as listé que neuf titres. Du coup, j'ai choisi le dixième pour toi. 

Je regrette aussi que tu n'aies pas mis le le rouge et le noir. Mais c'est ton choix. D'ailleurs, dans les cinq premiers "les romans de nos vies", je ne suis pas certain qu'il ait été cité.

 

Demain, dimanche, ce sera la liste de Gambetti, mon beau-frère. On va s'éclater ! (j'ai déjà la liste mais je commence à en avoir marre d'écrire). .

 

La liste d'Appoline :

 

Le maitre des illusions - Donna Tartt

le parfum - Patrick Suskind

l'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera

voyage- au bout de la nuit - Céline

la conjuration des imbéciles  - JK Tool

la carte et le territoire -  Michel Houellebecq

d'après une histoire vraie - Delphine de Vigan

les années - Annie Ernaux

Le lambeau - Philippe Lançon

Delaye et Marlier - Martine sort sans son attestation

 

 

Merci à toi d'avoir pris la peine de me lire : Demain, ce sera le TOP 10 GAMBETTI !

Commentaires

  • Ce Kundera, j'en ai toujours entendu parler et je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours eu un a priori négatif. Ca me rappelle mon année de lettres modernes où j'avais été tellement déçue de constater qu'on y parlait jamais du plaisir de la lecture. Et oui, lecture, littérature, ce n'est pas la même chose...

Écrire un commentaire

Optionnel