Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dominique A - pour la peau (explication de texte, Léonor)

DSC01701.JPGAuguri est aussi un mot latin et pourrait signifier ici « Pour l’augure » : Dans la Rome antique, l’augure était celui qui observait et interprétait les signes constituant les auspices, pour dire, surtout aux hommes de pouvoir, si telle entreprise aurait du succès, si elle présentait un danger etc. presqu’un devin donc… je pense que c' est plus cette acception du terme qui a attiré Dominique… Maintenant « Pour la peau » : C est l’histoire narrée par Dominique, d’un homme, un Don Juan, du moins quelqu'un  assoiffé de sexe (la «peau» = le corps/chair/sexe ) qui a « su attendre", a su parler (à sa proie/victime, la femme qui perdra son intérêt dès qu elle aura été dévorée/ une fois le rapport sexuel consommé, donc…) c' est un beau parleur qui séduit ses victimes pour parvenir à ses fins. … « elle voulait se défendre » la fille, sa dernière conquête, donc, il essaie de la convaincre qu’ils doivent faire l’amour, la convaincre même de se laisser toucher, embrasser… elle veut pas, pas encore, donc se défend… presque comme une lutte, beau comme un combat de lutte… comme les rituels d' accouplement chez certaines espèces… il s’approche, elle le repousse et ainsi de suite…. Mais le Don Juan sait se montrer patient « ta patience infinie »… « Ses "non, "oui", "pas ici" : “ Elle, la femme, lui donne toujours des prétextes pour ne pas céder à ses avances: non, je veux pas, oui, mais en fait non, pas ici, l’endroit convient pas… pour retarder toujours la chose… “Un jour ça s'est passé Elle voulait dans ta chambre »: Un jour ça a eu lieu, il a réussi à la convaincre et ils ont bien fait l'amour parce qu'elle a bien voulu dans la chambre de cet homme…. « Et tout a bien été Et tout était très tendre »: Leur étreinte s’est bien passée, tendrement… « Mais après, comme toujours, Ça t'a rendu tout chose. »: Dès la fin du rapport sexuel, l'homme perd déjà son intérêt pour cette femme… « Elle s'est lavée vite fait » hé oui, détail scabreux, mais elle est allée se laver juste après (parce que sinon elle attrape une infection urinaire ! ou déjà, elle regrette et essaie d effacer ce qui vient de se passer…« Tu savais bien comme c'est » : Tu sais bien que c' est toujours comme ça, mais qu'est ce que tu ne ferais pas pour le sexe, pour assouvir tes pulsions… « Ton sang chauffé d'un coup etc” : son désir de sexe et de nouvelles conquêtes lui font tout faire, tout dire, tout tenter, aller partout… « Là, tu es dans un lit Où ton sang t'a mené » : on si préfère plus prosaïque : où son érection l'a mené « Et la fille est jolie Et après, vous parlez Et tu dis "j'ai quelqu'un" Tu dors sous d'autres draps Depuis longtemps déjà,: Donc après leur rapport sexuel, ils parlent un peu, mais lui, déjà, a hâte de se débarrasser d'elle c'est pourquoi il lui révèle ou lui ment qu'il dort sous d'autres draps = Il dort avec une autre femme, quil aime sans doute puisque ça fait un moment qu'ils sont ensemble, autre façon de lui dire qu'il ne veut plus rien d'elle…. « Avec ton sang qui dort Sous tes mains, sous ta peau ; Ton sang paisible enfin Paisible, lui au moins. »: Son sang dort maintenant, il est paisible= l homme est apaisé, car il a assouvi ses désirs, il se sent + tranquille, son corps, son sexe, pour le moment, du moins… son sang, son corps, paisibles mais son esprit non, car cette chasse aux conquêtes ne le laisse pas en paix, ne lui laisse pas de répit.. esclave de la peau, de son corps, de ses pulsions, c'est à dire de ses besoins charnels, jamais longtemps assouvis… Voilà vite fait, une journée typique de ce Don Juan beau parleur.. 

Écrire un commentaire

Optionnel